Abbaye du Moutier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye du Moutier
Image illustrative de l’article Abbaye du Moutier
Présentation
Type Ancienne abbaye
Rattachement anciennement: Abbaye de Cluny
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Roman
Protection  Inscrit MH (2006)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Ville Blason de Thiers.png Thiers
Coordonnées 45° 51′ 26″ nord, 3° 32′ 54″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye du Moutier

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Abbaye du Moutier

L’abbaye du Moutier est une ancienne abbaye bénédictine, située à Thiers dans le département du Puy-de-Dôme. Elle fut fondée au XIe siècle, sur la rive de la Durolle, au pied d'un éperon rocheux sur lequel fut fondée la cité médiévale de Thiers. Elle fut inscrite aux Monuments historiques en 2006. Autrefois, l'abbaye était rattachée à l'église Saint-Symphorien située à quelques mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye était un édifice important au XIIe siècle, réduit aujourd'hui aux travées de la nef et des bas-côtés, le reste étant en ruine par suite de la chute d'un clocher qui occupait la croisée et d'inondations en 1701 de la capricieuse Durolle[2].

En 1011, l'abbaye passe sous le contrôle de l'abbaye de Cluny[3].

Au XIXe siècle, la construction d'un chœur à l'emplacement de cette croisée laisse de côté le reste. La nef se terminait par une abside circulaire et deux absidioles. Au sud du chœur se trouve une chapelle du XIVe siècle. Les piliers ouest de la croisée ont été refaits au XVIe siècle. La façade ouest conserve une tour dont les deux étages ont été refaits, l'un au XIIIe siècle, l'autre au XIXe siècle.

Le dernier abbé commandant de l'abbaye était Saint Didier, aumônier du comte d'Artois, frère du roi mais quelques moines y sont restés jusqu'à la Révolution[2]

De son passé prestigieux il ne reste que l'église romane de Saint Symphorien et fortifiée Logis Abbatial avec ses dépendances, restaurée à la fin du XVIIIe siècle. Le Logis dispose d'une élégante décoration intérieure Louis XVI[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • L'abbaye est visitable en juillet et août.
  • Le quartier entourant l'abbaye était séparé de la cité de Thiers. Elle fut rattachée à celle-ci en 1793[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00092430, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b « Abbaye du Moutier : Office de Tourisme de Thiers », sur www.thiers-tourisme.fr (consulté le 8 mars 2017).
  3. Dany Hadjadj, Pays de Thiers: le regard et la mémoire, Presses Univ Blaise Pascal, (ISBN 9782845161160, lire en ligne).
  4. « Logis abbatial de Thiers le Moutier - Route des Châteaux d'Auvergne », sur www.routes-historiques.com (consulté le 8 mars 2017).
  5. Anne Henry, « Un site urbain façonné par l’industrie : Thiers, ville coutelière », In Situ. Revue des patrimoines, no 6,‎ (ISSN 1630-7305, DOI 10.4000/insitu.8588, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dany Hadjadj, Pays de Thiers: le regard et la mémoire, Thiers, 1 janvier 1999, 592p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]