ILOA Les Rives de Thiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

ILOA
Image illustrative de l’article ILOA Les Rives de Thiers
Image illustrative de l’article ILOA Les Rives de Thiers
La plage d'ILOA en juin 2020.

Ancien nom Base de loisirs de Courty
Ouverture 1989
Superficie 70 hectares
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Commune Thiers
Type de parc Base de plein air et de loisirs
Site web ville-thiers.fr
Coordonnées 45° 52′ 04″ nord, 3° 29′ 01″ est
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
ILOA
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
ILOA
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
ILOA

Iloa, aussi appelée Iloa Les rives de Thiers, est une base de plein air et de loisirs située à Thiers dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est l'une des 12 bases de plein air et de loisirs de l'ancienne région Auvergne[1]. Avec une superficie de plus de 70 hectares, elle fait partie des plus grandes bases de loisirs de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Après avoir étudié plusieurs possibilités de construction d'une base de loisirs sur la commune, la ville de Thiers lance le projet d'Iloa sur le site de Courty dès afin qu'elle ouvre ses portes au public en .

Au fil des saisons estivales, Iloa devient un site incontournable du tourisme de l'ancienne région Auvergne avec plus de 150 000 visiteurs par an dans les années . Si la fermeture en de la piscine municipale sur le site affecte sa fréquentation, les municipalités successives lancent plusieurs actions de redynamisation confortées par l'obtention du label Pavillon bleu pour la saison , le défrichage d'une partie de la base, la réinstallation d'activités de loisirs ainsi que l'ouverture du centre aquatique communautaire en .

Une grande partie de la base de loisirs est classée et protégée par le réseau européen Natura 2000.

Localisation[modifier | modifier le code]

Iloa est située dans le département français du Puy-de-Dôme, sur la commune de Thiers[2]. Placée au cœur du parc naturel régional Livradois-Forez, la base de loisirs est construite sur le lit majeur de la Dore, rivière principale qui traverse le site[3]. La base de loisirs se situe à 7 km du centre-ville de Thiers et à 2 km de la sortie Thiers-ouest sur l'Autoroute A89[4]. Elle est également à 43 km de la capitale auvergnate Clermont-Ferrand via l'A89[5] pour un temps de trajet inférieur à trente minutes. La ligne no 2 des transports urbains thiernois (TUT) dessert le nord de la base de loisirs. Entre juin et septembre, une navette gratuite relie le centre-ville de Thiers à Iloa[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Iloa » est issu d'une réflexion municipale afin de nommer la nouvelle base de loisirs encore appelée « base de loisirs de Courty » peu avant l'inauguration de cette dernière en [7]. La mairie veut alors un mot qui évoque le soleil, le ciel bleu et les îles paradisiaques[8]. Le nom « Les rives de Thiers » fait référence à la situation du site par rapport à la commune de Thiers : en bordure de limite communale[8].

Historique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Le projet de construction d'une base de loisirs à Thiers remonte au début des années 1960[9] où un essai de barrage sur la Dore pour construire une base de loisirs est envisagé à l'ouest de la commune, proche de Pont-de-Dore[10]. Seulement, l’élastique de Michelin destiné à retenir l’eau ne dure que le temps de l’inauguration[10].

À la suite de cela, la commune de Thiers fait creuser un étang d'environ deux hectares à quelques mètres de la Dore (devenue étang du Chambon) et fait construire un camping municipal plus en aval sur le bord de la route nationale 89[11]. Le site dispose alors d'un camping municipal, d'un hôtel, d'un étang et d'une rivière — la Dore. Le centre commercial de la Varenne n'est pas encore construit et la ville-basse de Thiers est alors très peu développée[12].

En , les communes de Thiers et de Dorat autorisent la société Sables Graviers Services Misson à exploiter des terrains sableux au nord-ouest de la commune de Thiers et au sud-est de la commune de Dorat[13],[14]. Le lit de la Dore est alors profondément modifié et une dizaine d'étangs sont créés en creusant le sol aux alentours[14].

Projets de construction sur le site de Courty[modifier | modifier le code]

Reconstitution du deuxième plan du projet de piscine à Iloa.

À la suite de la vague de construction massive de bases de plein air et de loisirs en France dans les années 1970, la commune de Thiers projette la construction d'une base de loisirs d'environ 70 hectares sur le site de la carrière, qui ferme ses portes en [4]. La même année, un deuxième plan est dessiné[15]. Il comporte une piscine aqualudique, une maison d'accueil, des commerces, un hôtel, une crèche, des gîtes ruraux, un restaurant, une résidence de loisirs et un golf comportant 18 trous[15]. Un parc paysager est mentionné sur la presqu'île formée par le plan d'eau de Courty et la navigation de barques sur ce dernier est envisagée[15].

Parallèlement, un projet plus ambitieux est déjà proposé depuis [16]. Il implique la construction d'un centre de tennis, un gîte, un camping de 7 hectares, un centre équestre, un village vacances, un théâtre de plein air de 2 500 places, une piscine chauffée, un hôtel, un stade, un bowling, une discothèque, une gare sur la ligne de Clermont-Ferrand à Saint-Just-sur-Loire et le réaménagement total du futur étang d'Iloa afin d'installer des toboggans aquatiques et des jeux de plein air à sa proximité immédiate[16]. Ce projet n'est finalement pas retenu par la ville de Thiers le premier étant choisi pour être abouti[16].

Lorsque la construction de la base de loisirs est entamée, la Société de l'équipement de l'Auvergne se désiste du projet alors que la mairie de Thiers lui avait confié la mise en place du site[17]. La construction est donc assurée entièrement par la municipalité de Thiers avec l'aide de subventions[17].

Premiers terrassements et construction de la base de loisirs[modifier | modifier le code]

La construction de la base de plein air et de loisirs s'établit en quatre tranches annuelles de à [18]. La première année présente l'aménagement général du site et des plages, la deuxième année, la voirie et les réseaux, la troisième, les espaces verts, la circulation piétonne et les équipements d'accompagnement et la quatrième année voit la construction de la baignade et des aménagements nautiques[18]. Le coût total hors taxes de la construction de la base de loisirs d'Iloa est de 30 930 000 francs (valeur de ) — ce qui avoisine 8 400 000  (valeur de )[19],[18]. Les premiers terrassements du site prennent place en [19].

Récapitulation des estimations du coût des travaux par thème[19]
thème coût (francs)
Espace résident 5 930 000
Baignades-plages 3 860 000
Aménagements nautiques 2 540 000
Espace sportif 1 430 000
Espaces verts 1 410 000
Voirie + parking 4 380 000
Réseaux divers 6 270 000
Circulation des piétons 1 060 000
Équipement d'accompagnement 3 500 000
Bâtiments isolés 550 000
Total 30 930 000

Inauguration et ouverture du site[modifier | modifier le code]

La base de loisirs est inaugurée le en présence des préfets de région et du département, du député-maire de Thiers Maurice Adevah-Pœuf et d'un représentant de Valéry Giscard d'Estaing[20]. Un petit train est mis en place afin de faire visiter les 70 hectares du site[21]. L'entrée à la baignade est gratuite pour la journée tandis que le député-maire de Thiers ouvre la visite sur le parc paysager destiné aux familles venues pique-niquer ou aux coureurs venus profiter du circuit de jogging[22]. Après avoir fait le tour de la base de loisirs, l'ensemble des personnalités présentes se sont regroupées sur la petite place devant l'entrée du club house du futur golf afin de donner leur avis sur Iloa[23]. Lors de l'ouverture, le golf est encore en phase de construction tandis que le club house finit d'être construit en [23].

Le club house, entrée d'origine du golf.

Mise en examen du maire de Thiers et arrêt du chantier du golf[modifier | modifier le code]

En , Maurice Adevah-Pœuf ainsi que plusieurs personnes de son entourage sont mises en examen pour abus de biens sociaux[24]. La raison principale évoquée par la Société des équipements d'Auvergne trouve son origine dans les conditions de la vente par cette dernière à la Sogea[Note 1], en , d'un terrain destiné initialement à la création d'un golf sur le site d'Iloa à Thiers[24]. En , le maire de Thiers — alors réélu aux élections municipales de  — et ses proches sont relaxés par la justice française pour non-lieu[24]. Le golf qui devait être construit en deux temps n'est finalement pas ouvert entièrement au public malgré la présence de plusieurs trous aménagés sur la base de loisirs[25].

Fermeture définitive de la piscine et réactions[modifier | modifier le code]

En fin d'année , le maire de Thiers en place, Thierry Déglon, annonce vouloir fermer définitivement la baignade extérieure d'Iloa[26],[27]. Alors que l'entretien de la coque en béton est fortement réduit depuis , les principales raisons évoquées pour justifier la fermeture sont les dysfonctionnements de l'infrastructure liés au sol mouvant des rives de la Dore et au coût important du déficit engendré par le site[28]. Les réactions à cette décision sont alors importantes[29]. L'opposition, qui dénonce l'aspect décisionnel pris « à huis clos » par la majorité sans qu'elle soit mise au courant, s'oppose farouchement à la fermeture du site[30]. Les mots « inadmissible » et « anormal » reviennent souvent et une lettre ouverte est adressée à Thierry Déglon afin que la majorité de l'époque revienne sur sa décision[26]. L'opposition inscrit dans cette dernière la référence au déficit annuel de fonctionnement de cet équipement que fait état le maire de Thiers : 130 000 . Coût qui d'après l'opposition, convient de comparer au coût global des dépenses de fonctionnement de la ville de Thiers qui est de 19 millions d’euros par an[9].

La fermeture de la baignade pour la saison estivale de entraîne une baisse de fréquentation de la base de loisirs[30]. Le directeur du camping, déçu de la fréquentation relativement basse, avoue avoir peur que ce dernier ferme définitivement en fin de saison[30]. Les réactions chez les habitués de la base de loisirs sont décevantes. D'après un témoignage entendu par le journal la Montagne : « Vous vous rendez compte, des gens de Vichy sont venus exprès pour la piscine et pensaient passer la journée ici. Quand ils l'ont vue fermée, ils ont été déçus. Il est évident qu'elle amenait du monde. »[30].

Pour remédier au manque de services de baignade sur le site d'Iloa, le conseil municipal présidé par Thierry Déglon fait réaménager une petite partie des berges de l'étang d'Iloa en plage de sable qui sera ouverte en 2013, un an après son aménagement[31],[32].

L'étang d'Iloa, aussi appelé Lac d'Iloa.

Mobilisations pour redynamiser le site[modifier | modifier le code]

Travaux et réhabilitations[modifier | modifier le code]

Face à l'état de dégradation du site laissé quasiment à l'abandon dès , dès la municipalité - qui change de couleur la même année -, s'attarde à redynamiser la base de loisirs.

La rénovation des vestiaires de l'ancienne piscine pour desservir la plage est actée dès [33],[34]. Les premiers travaux de réhabilitation commencent en [35]. Le bâtiment a pour fonction d'accueillir des sanitaires, des vestiaires, une salle de réunion, une salle pour les expositions temporaires et des animations et une salle de rangement pour les services de la ville[35],[36],[34],[37].

En , après de nombreuses fermetures de la piscine du Pontel en ville-haute[38], l'étude de construction d'un centre aquatique intercommunal est annoncée sur la commune de Thiers, sans donner d'indication précise quant au lieu du futur site. C'est en que la communauté de communes de Thiers Dore et Montagne annonce que le futur centre aquatique sera bâti sur le site d'Iloa[39],[40]. Il fait plus de 10 000 m2 et est entièrement installé sur une zone non inondable[41].

En , le chantier du centre aquatique intercommunautaire démarre sur le site[42]. En juin, deux grues à tour sont installées provisoirement sur le chantier de la piscine. L'inauguration du centre aquatique est annoncée dès le début d'année au mois de juillet de la même année.

Hausse de fréquentation du site[modifier | modifier le code]

Après avoir connu une baisse importante de fréquentation dans les années 2000, Iloa regagne en popularité dans les années 2010. En 2019, environ 6 000 personnes sont venues se baigner à la plage en juillet et en août. Pour la saison estivale de 2020, avec deux mois d'ouverture surveillée, la fréquentation passe à 10 000 baigneurs[43] (fréquentation qui ne prend pas en compte celle de l'entièreté du site de loisirs ni celle des événements qui se déroulent sur la base).

Label Pavillon Bleu et activités de loisirs[modifier | modifier le code]

La municipalité annonce début qu'elle a candidaté en collaboration avec Thiers Dore et Montagne au label Pavillon bleu[44]. En parallèle, la ville de Thiers annonce lancer un plan de gestion écologique favorisant la biodiversité sur la base de plein air et de loisirs[45]. Le , le Pavillon bleu est officiellement attribué à la plage d'Iloa[46]. Thiers fait ainsi partie des 23 communes arborant pour la première fois le drapeau bleu[47].

Dès la saison , la nouvelle municipalité élue en travaille à organiser des activités nautiques sur le lac et terrestres sur l'ensemble du site[48]. Des paddles sont alors mis en locations. Pour la saison , une concession de service public est officialisée en ayant pour but d'ajouter différentes activités au site en plus de la gestion du camping municipal : Aquapark flottant sur le lac, petits pédalos pour enfants, locations de vélos électriques, nouvelle restauration dans le club-house ou encore mini-golf[49],[50].

Plan détaillé[modifier | modifier le code]

Plan détaillé de la base de loisirs d'Iloa en 2020 plan de la base de loisirs d'ILOA à Thiers
Les points rouges marquent l'emplacement de jeux de plein air et d'aires de pique-nique.
1 : parking (500 places) 2 : courts de tennis
3 : camping 4 : terrains de Volley et de pétanque
5 : modélisme 6 : étang d'Iloa
7 : lac de Courty 8 : terrain de rugby
9 : stand de tir à l'arc 10 : chantier de la future piscine intercommunautaire
11 : club-house 12 : plage de sable
13 : bâtiment de sensibilisation à l'environnement "la Ruche" 14 : mare artificielle
15 : mini-golf 16 : parcours d'orientation et de découverte
17 : entrée de la base de loisirs 18 : sortie
19 : la Dore 20 : digue

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Une plage sur l'étang d'Iloa est aménagée par la ville de Thiers en [51]. Un centre départemental de tennis est présent sur la base de loisirs tandis que le club de tir à l'arc de Thiers possède un terrain où sont installées des cibles en bois. Un terrain de pétanque, de volley-ball, de football, de rugby, un terrain de basket-ball et un mini-golf sont également présents sur le site[52]. Une piste de modélisme est présente sur la base de loisirs à proximité des jeux pour enfants de plein air et de l'air de camping-car. La pêche est également pratiquée sur le site[53]. En effet, la Dore, qui traverse la base de loisirs, est une rivière où les saumons sont fortement présents et les deux étangs présents sur le site permettent aux pêcheurs de pratiquer leur activité[53],[52].

Pour la saison estivale 2021, la municipalité annonce que d'autres loisirs, encore jamais exploités sur le site sont prévus[54].

Activités culturelles et manifestations[modifier | modifier le code]

Des concerts de plus ou moins grande envergure sont organisés sur la base de loisirs[55].

Des expositions temporaires liées à la faune et la flore présentes sur le site sont organisées dans la nouveau bâtiment de la ruche, sur le site[56].

Du fait de sa capacité à pouvoir accueillir plus de 2 500 personnes simultanément — capacité d'accueil théorique d'une base de plein air et de loisirs de ce type en dehors d'événements ou de manifestations spécifiques — Iloa accueille chaque année des manifestations d'envergure moyenne comme le Cross départemental du Puy-de-Dôme[57]. La base de loisirs accueille également des concerts et des festivals qui accusent une fréquentation importante sur le site[58]. Le festival « Rock au Max », organisé en lors des dix ans d'ouverture de la base de loisirs nécessite alors de construire un parking supplémentaire sur le site[58]. Les organisateurs estiment que le festival rassemble entre 25 000 et 30 000 personnes à Iloa sur le week-end. À l'occasion, le camping ferme ses portes au public pour réserver les emplacements aux festivaliers qui sont entre huit cents et mille à dormir sur les lieux[58].

En , Iloa a accueilli son premier canicross baptisé « Canicross des Couteliers » en référence à la réputation de la ville de Thiers dans le domaine de la coutellerie[59]. Le Rotary club de Thiers organise chaque année la course des foulées roses[60].

Impact touristique[modifier | modifier le code]

Fréquentation de l'ancienne baignade[modifier | modifier le code]

En , année où l'entrée de visiteurs non résidents sur la commune de Thiers est encore payante, la base de loisirs accueille entre 100 000 et 120 000 touristes[61]. Iloa connaît son apogée en termes de fréquentation en avec entre 150 000 et 170 000 visiteurs estimés[62].

Ouverte seulement deux mois et demi chaque année, la baignade accueille un maximum de 70 000 entrées payantes en avec des journées qui dépassent les 2 500 entrées[63]. Sur les 20 000 entrées payantes de , 25 % viennent de la commune de Thiers et 40 % viennent de l'agglomération clermontoise[9].

Fréquentation de la baignade entre 1989 et 2008
Année Nombre d'entrées payantes[63] Année Nombre d'entrées payantes
1989 16 000 (ouverture retardée mi-juillet) 1999 45 000 (festival Rock au Max)
1990 25 000 2000 40 000
1991 50 000[61] 2001 26 000 (dernière année de publicité pour la piscine)
1992 45 000 (dont 21 000 entre le 11 et le )[64] 2002 25 000
1993 50 000[65] 2003 35 000 (année aux températures élevées)
1994 60 000 (ouverture du cynodrome et du mini-golf) 2004 20 000
1995 70 000[66] 2005 19 000
1996 60 000 2006 29 000
1997 50 000 2007 20 000
1998 37 000 2008 20 000 (dernière saison avant fermeture définitive)

Impact touristique pour la ville de Thiers[modifier | modifier le code]

Iloa devient dès son ouverture un site majeur du tourisme à Thiers[67]. Attirant un public régional et national, elle permet à Thiers de proposer aux visiteurs une base de plein air et de loisirs que peu de villes dans l'ancienne région Auvergne peuvent s'offrir[62]. Ainsi, en complément du tourisme culturel, Thiers s'oriente dès vers un tourisme vert qui n'est pas sans conséquence sur les autres sites touristiques de la ville : le musée de la coutellerie et le creux de l'enfer connaissent une augmentation importante de leur fréquentation, ce qui motive l'équipe municipale à ouvrir la vallée des Rouets en qui deviendra par la suite la troisième partie du musée[62]. Alors que la fréquentation touristique globale de la ville de Thiers est évaluée à 60 000 passages en , elle est alors évaluée à près de 300 000 visiteurs venus visiter les sites touristiques de la ville en [62].

Gestion[modifier | modifier le code]

La construction de la base de loisirs est gérée au départ par la ville de Thiers pour les travaux de voirie, d'espaces verts, les terrassements et par la Société de l'équipement de l'Auvergne (SEAu) pour les constructions telles que la piscine, le golf ou le village vacance[68],[16]. Alors que la construction de la future base de loisirs d'Iloa sur le site de Courty est entamée par la ville de Thiers, la SEAu se désiste en dernier recours[68]. La ville devient donc la seule à gérer la construction de la base de loisirs à l'aide du département qui finance le cours de tennis et une partie des chantiers, de la région et de l'État qui subventionnent en partie le projet[68].

La piscine, initiée par la municipalité de Thiers, est rapidement gérée par une association para-municipale nommée « Iloa ». Pour la dernière saison estivale de , la gérance de la piscine est confiée à la communauté de communes de Thiers communauté alors présidée par Thierry Déglon[9].

Depuis , la base de loisirs d'Iloa est entièrement gérée par la municipalité de Thiers[69]. L'entretien du site est à la charge des services techniques municipaux et le camping municipal — qui récupère ses deux étoiles après les avoir perdues en — est la propriété de la ville de Thiers[69],[70].

Historiques des logos[modifier | modifier le code]

En , la base de plein air et de loisirs est officiellement inaugurée sous le nom « ILOA Les Rives de Thiers ». Un logo, arborant un style typique de la fin des années avec des couleurs vives et une écriture suivant les courbes d'un trait de pinceau est associé à ce nouveau nom. Un slogan suit cette charte graphique : « Les loisirs sans limite ». Il ne sera plus utilisé à partir de 2008, date à laquelle la devise « Les Rives de Thiers » disparait pour devenir simplement « Base de loisirs ». En , sans engendrer de coûts supplémentaires, la municipalité nouvellement élue remet en place le logo d'origine suivi de sa devise dans laquelle la commune où se trouve la base de loisirs est citée[71].

Protection et zone inondable[modifier | modifier le code]

Une partie du site est protégée par le réseau européen Natura 2000[72] et par le Parc naturel régional Livradois-Forez[73]. Le réseau Natura 2000 s’inscrit dans la politique de conservation de la nature de l’Union européenne et est un élément important pour enrayer l’érosion de la biodiversité[74]. Ce réseau vise à assurer la survie à long terme des espèces et des habitats particulièrement menacés, à forts enjeux de conservation en Europe[74]. Il est constitué d’un ensemble de sites naturels, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces de la et de la sauvage et des milieux naturels qu’ils abritent[74].

Le site d'Iloa est en grande partie situé en zone inondable[75]. Seuls le camping et une partie de l'ancien golf ne sont pas dans cette zone[75]. Le site est inondable tout d'abord à cause de sa proximité avec la Dore. Lors de crues, le site peut-être rapidement inondé, selon l'intensité de la montée des eaux[75]. Il l'est également par la présence d'une multitude d'étangs et d'un lac, comme le Lac de Courty et l'Étang d'Iloa[76].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Association L'Événement, L'Événement, Thiers, , 764 p. (lire en ligne), p. 65.
  • Dany Hadjadj, Pays de Thiers : le regard et la mémoire, Thiers et sa région, Presses Univ Blaise Pascal, , 592 p. (ISBN 9782845161160, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Sogea est une entreprise spécialisée dans le domaine de la construction à savoir dans la construction de réseaux de canalisation pour eaux potables comme les stations de traitements de l'eau, les réseaux d'assainissements et les stations de pompage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bases de loisirs en Auvergne », sur loisirs.fr (consulté le ).
  2. « La base de loisirs d'Iloa », sur www.ville-thiers.fr (consulté le ).
  3. « Thiers, ville verte », sur www.ville-thiers.fr (consulté le ).
  4. a et b « Camping d'iloa », sur ville-thiers.fr (consulté le ).
  5. « Baignade en famille : top des lacs et plans d'eau près de Clermont-Ferrand », sur citizenkid.com (consulté le ).
  6. « Iloa profite de sa proximité avec Thiers », sur lamontagne.fr, (consulté le ).
  7. Ville de Thiers, Base de loisirs de Courty - Emprise première tranche, Thiers, Mairie de Thiers, , 10 p..
  8. a et b « Pourquoi avoir nommé la base de loisirs "ILOA"? », La Gazette de Thiers et d'Ambert,‎ (lire en ligne).
  9. a b c et d Mairie de Thiers, « ILOA : hier, aujourd'hui et demain », Thiers Info,‎ 38 avril 2009, p. 16 (lire en ligne).
  10. a et b « Histoire de Peschadoires », sur www.peschadoires.fr, (consulté le ).
  11. Centre France, « Le carpodrome de l’étang du Chambon inauguré à Thiers », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. Société d'équipement d'Auvergne, « Base de loisirs de Courty : Aménagement de la Dore », SEAU,‎ .
  13. « Sables Graviers Services Misson Orléat (adresse) », sur www.pagesjaunes.fr (consulté le ).
  14. a et b Laboratoire régional de Clermont-Ferrand, « étude des sédiments déposés dans le plan d'eau de Courty », Ville de Thiers,‎ .
  15. a b et c Société d'équipement de l'Auvergne, Base de loisirs de Courty - avant projet, Thiers, SEAU, .
  16. a b c et d Société d'équipement d'Auvergne, Base de loisirs de Courty - Schéma directeur à terme, Thiers, Ville de Thiers, .
  17. a et b Mairie de Thiers, Plan de financement et de trésorerie, Commune de Thiers, Mairie de Thiers, .
  18. a b et c « Valeur des francs en euros 2018 2019 », sur leparticulier.lefigaro.fr, (consulté le ).
  19. a b et c Ville de Thiers, Récapitulation estimations, Ville de Thiers, .
  20. « ILOA : un paradis aquatique à deux pas de Thiers », La montagne,‎ .
  21. « La cité des couteliers a sa base de loisirs », La montagne,‎ .
  22. « Dossier de presse », Scandi’Cars Club de France,‎ , p. 21 (lire en ligne).
  23. a et b « Iloa a émergé, découvrez les rives de Thiers », La Gazette de Thiers,‎ .
  24. a b et c « Le maire de Thiers mis en examen dans le dossier SEAu pour abus de biens sociaux »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lesechos.fr, (consulté le ).
  25. « À Thiers, ILOA allie détente et loisirs », La montagne,‎ .
  26. a et b Isabelle Barnérias, « ILOA : une fermeture qui provoque la stupeur », La gazette,‎ .
  27. « Ces deux dossiers fleuves qui animent les débats à Thiers », sur www.lamontagne.fr, (consulté le ).
  28. « Fermeture d'ILOA : lettre ouverte de l'opposition "une mesure brutale et unilatérale" », La montagne,‎ .
  29. « L'opposition demande de ne pas fermer la piscine d'ILOA », La gazette de Thiers,‎ .
  30. a b c et d « ILOA prend un air de "no man's land" », La Montagne,‎ .
  31. « PLAGE ILOA », sur www.auvergne-tourisme.info (consulté le ).
  32. « On ne pourra pas se baigner à Iloa au cours de l’été », sur www.lamontagne.fr, (consulté le ).
  33. « Thiers va recevoir 500.000€ du ministère de l'Écologie », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. a et b « Thiers - Des projets structurants à faire aboutir », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  35. a et b « PressReader.com - Connecting People Through News », sur www.pressreader.com (consulté le ).
  36. « Travaux - Les vestiaires d'Iloa transformés par la Ville de Thiers », sur www.lamontagne.fr (consulté le ).
  37. Arthur Cesbron, « L’idée d’un démontage des équipements de la piscine d’Iloa, fermée en 2008, s’impose désormais », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  38. François Jaulhac, « Puy-de-Dôme - La piscine municipale de Thiers devrait rouvrir le 11 décembre », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  39. Thierry Senzier, « Thiers Dore et Montagne - La future piscine sera construite à Iloa », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. Maud Turcan, « Conseil municipal de Thiers - Orientations budgétaires 2017 : maintenir le cap avec toujours moins », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  41. « Le projet de piscine intercommunale à Iloa avance très bien », La Gazette de Thiers,‎ (lire en ligne).
  42. « Iloa, le bol d'air frais du week-end ! 🍵 », sur us16.campaign-archive.com (consulté le )
  43. Ville de Thiers, ILOA Les Rives de Thiers, .
  44. Centre France, « Tourisme - La base de loisirs d'Iloa, à Thiers, sera-t-elle le prochain Pavillon bleu dans le Puy-de-Dôme ? », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  45. Centre France, « Environnement - Thiers et Thiers Dore et Montagne (Puy-de-Dôme) bâtissent ensemble un plan de gestion pour la biodiversité à Iloa », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  46. « https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/carte-pavillon-bleu-decouvrez-les-410-plages-et-plans-d-eau-labellises-en-2021 », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le )
  47. « CARTE - Pavillon Bleu 2021 : découvrez les lieux de baignade et les ports labellisés », sur France Bleu, (consulté le )
  48. Centre France, « Loisirs - Le paddle à rame ou électrique, la nouveauté du plan d'eau d'Iloa à Thiers (Puy-de-Dôme) pour cet été », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  49. Centre France, « Tourisme - L’entreprise Les Moussaillons devient la nouvelle gérante du camping d'Iloa à Thiers (Puy-de-Dôme) », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  50. Centre France, « Question du Bitord - Le Club House d'Iloa, à Thiers (Puy-de-Dôme), restera propriété de la mairie », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  51. « Plage d'iloa », sur auvergne-tourisme.info (consulté le ).
  52. a et b Rémi Pironin, « La base de loisirs s’apprête à accueillir ses visiteurs pour la nouvelle saison à venir », sur www.lamontagne.fr, (consulté le ).
  53. a et b « Nature - Le bilan de la saison de pêche en chiffres sur Thiers et Courpière », sur www.lamontagne.fr (consulté le ).
  54. Thiers Dore et Montagne, Mettez du bleu dans vos loisirs, Thiers, .
  55. Mairie de Thiers, « Programmation Iloa », ville de Thiers,‎ , p. 9 (lire en ligne [PDF]).
  56. « La Ruche – Ville de Thiers – capitale mondiale de la coutellerie » (consulté le ).
  57. « Cross départemental à Thiers ILOA (SAT) », sur CUC Athlétisme (consulté le ).
  58. a b et c « Iloa se fait une beauté pour l'été », La montagne,‎ .
  59. Fanny Guiné, « Loisirs - Le premier canicross des couteliers réunit près d'une centaine de participants au plan d'eau d'Iloa, à Thiers (Puy-de-Dôme) », sur www.lamontagne.fr, (consulté le ).
  60. « Foulées Roses de Thiers, organisée par le Rotary club de Thiers. », sur escoutoux.net (consulté le ).
  61. a et b « Début de saison agité pour la base de loisirs thiernoise », la Montagne,‎ .
  62. a b c et d Ville de Thiers, Le tourisme : près de 300.000 visiteurs par an, Thiers, .
  63. a et b « Iloa ne dément pas son succès », La gazette de Thiers,‎ .
  64. « ILOA ne dément pas son succès », La Gazette de Thiers,‎ .
  65. « Plaisirs aquatiques à ILOA », La Gazette de Thiers,‎ .
  66. « L'été a été chaud à ILOA », La Montagne,‎ .
  67. « Base de loisirs Iloa », sur Livradois Forez (consulté le ).
  68. a b et c « ILOA Les rives de Thiers : l'eden thiernois sur les rives de la Dore », La gazette de Thiers,‎ .
  69. a et b Centre France, « Société - Sans classement depuis 2012, le camping d’Iloa inaugurera le retour de ses deux étoiles, le 5 mai », sur www.lamontagne.fr (consulté le ).
  70. « Le camping d'Iloa », sur www.ville-thiers.fr (consulté le ).
  71. « Appel d'offres : Concession de service public pour l'exploitation du camping et d'activités de restauration et de loisirs sur la base de loisirs ILOA Rives de Thiers, THIERS », sur www.marchesonline.com (consulté le )
  72. « Site natura 2000: Zone de convergence Allier et Dore », sur inpn.mnhn.fr (consulté le ).
  73. « Base de loisirs Iloa », sur Livradois Forez (consulté le ).
  74. a b et c « INPN - Natura 2000 - Les objectifs d'un réseau européen ambitieux », sur inpn.mnhn.fr (consulté le ).
  75. a b et c Puy-de-Dôme, Plan de prévention des risques naturels, Département du Puy-de-Dôme, , 45 p., p. 11.
  76. « Opération propreté au plan d'eau de Courty », La montagne,‎ .