Rue du Bourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue du Bourg
Image illustrative de l’article Rue du Bourg
Le bas de la rue en 2017, le château du Pirou à gauche
Situation
Coordonnées 45° 51′ 26″ nord, 3° 32′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Blason de Thiers.png Thiers
Quartier(s) Centre médiéval de Thiers
Tenant Place du Pirou
Aboutissant ex-RN89 devenue route départementale 2089
Morphologie
Type Rue
Largeur 3 m
Histoire
Création Moyen-âge
Monuments
Protection secteur sauvegardé de Thiers

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Rue du Bourg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue du Bourg

La rue du Bourg est une voie de Thiers dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue située dans le centre médiéval, est la plus commerçante de la ville, et aucun local commercial n'est libre actuellement[Quand ?].

La rue accueil un grand nombre de commerces. Parmi eux :

  • des coutelleries (en majorité) ;
  • des boutiques de vêtements ;
  • des restaurants, café et fast-food ;
  • des commerces de services tels que coiffeur, agent immobilier.

La rue est desservie :

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La rue du Bourg remonte aux plus anciens temps de la cité médiévale. Elle appartient au périmètre de la grande enceinte construite aux XIIe et XIIIe siècles[1]. De nombreuses maisons situées sur cette rue sont fabriquées en pan de bois. Elle représente un axe nord-sud du centre historique, partant de la rue conchette (lieu de résidence privilégié des grands marchands thiernois) à la place du Pirou devant le château du Pirou proche de l'ancien château seigneurial dont il ne subsiste que quelques éléments.

Lorsque le roi François Ier passa à Thiers, au XVIe siècle, il logea au n°10 de la rue. S'en est de même pour le passage de George Sand au XIXe siècle. La romancière a d’ailleurs écrit un livre sur Thiers, nommé La ville noire[2].

En 2014, de nombreux immeubles sont rénovés ainsi que la chaussée de la rue et celle des rues l'avoisinant. Le part-terre est constitué en grande partie de pierre de Volvic de couleur sombre[3].

C'est une des rues de Thiers les plus fréquentées[4]. Elle est uniquement accessible aux piétons sauf pour les riverains qui écopent d'un badge pour y circuler.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

La rue du Bourg est majoritairement bordée d'immeubles construits au Moyen-Âge.

  • Au n°10 (dit l'hotel Favier), une porte en pierre de Volvic de style gothique flamboyant encadrée de pinacles et surmontée d’un tympan orné de choux frisés et d’armoiries marque le seuil d’une riche demeure.
  • Aux n°12 et 14, détails de porte intéressants[1].
  • Un détour à droite, par la rue Lasteyras donne accès à d’autres maisons anciennes. Ces deux immeubles médiévaux sont inscrits sur la liste des monuments historiques.
  • Le n°10 inscrit sur la liste des monuments historiques en 1924[5],
  • Le n°12 inscrit sur la liste des monuments historiques en 1963[6].
  • Plus bas dans la rue, le château du Pirou, construit en 1410, est quant à lui, classé monument historique depuis 1907[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire du centre ancien de Thiers », sur thiers-tourisme.fr (consulté le 21 février 2017).
  2. « George Sand en images :: Office de tourisme de Thiers », sur www.thiers-tourisme.fr (consulté le 21 février 2017).
  3. « Après les travaux rue du Bourg et rue Conchette », sur lamontagne.fr, (consulté le 21 février 2017).
  4. « Les commerçants de la rue du Bourg ne baissent pas les bras. », sur lamontagne.fr, (consulté le 21 février 2017).
  5. « http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=cmer1&VALUE_1=thiers&FIELD_2=cmer4&VALUE_2=&FIELD_3=cmer5&VALUE_3=&FIELD_4=AUTR&VALUE_4=&FIELD_5=TOUT&VALUE_5=&FIELD_6=titre%20courant&VALUE_6=&FIELD_7=date%20protection&VALUE_7=&FIELD_8=DOSURLP&VALUE_8=%20&NUMBER=5&GRP=0&REQ=((thiers)%20:LOCA,PLOC,INSEE%20)&USRNAME=nobody&USRPWD=4$%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 21 février 2017)
  6. « http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=cmer1&VALUE_1=thiers&FIELD_2=cmer4&VALUE_2=&FIELD_3=cmer5&VALUE_3=&FIELD_4=AUTR&VALUE_4=&FIELD_5=TOUT&VALUE_5=&FIELD_6=titre%20courant&VALUE_6=&FIELD_7=date%20protection&VALUE_7=&FIELD_8=DOSURLP&VALUE_8=%20&NUMBER=6&GRP=0&REQ=((thiers)%20:LOCA,PLOC,INSEE%20)&USRNAME=nobody&USRPWD=4$%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 21 février 2017).
  7. « http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=cmer1&VALUE_1=thiers&FIELD_2=cmer4&VALUE_2=&FIELD_3=cmer5&VALUE_3=&FIELD_4=AUTR&VALUE_4=&FIELD_5=TOUT&VALUE_5=&FIELD_6=titre%20courant&VALUE_6=&FIELD_7=date%20protection&VALUE_7=&FIELD_8=DOSURLP&VALUE_8=%20&NUMBER=45&GRP=0&REQ=((thiers)%20:LOCA,PLOC,INSEE%20)&USRNAME=nobody&USRPWD=4$%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 21 février 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]