Arrondissement de Thiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arrondissement de Thiers
Arrondissement de Thiers
Situation de l'arrondissement de Thiers dans le département du Puy-de-Dôme en 2017.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Puy-de-Dôme
Chef-lieu Thiers
Code arrondissement 63 5
Démographie
Population 56 445 hab.[1] (2015)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 27″ nord, 3° 32′ 32″ est
Superficie 866 km2
Subdivisions
Communes 44

L'arrondissement de Thiers est une division administrative française, située dans le département du Puy-de-Dôme et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le nombre d'habitants de l'arrondissement est en constante augmentation.

Composition[modifier | modifier le code]

Le district de Thiers[modifier | modifier le code]

Article détaillé : District de Thiers.

Avant 1926[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Thiers fut créé en l'an VIII, reprenant les limites de l'ancien district. Par un arrêté du 15 brumaire an X, il comprenait six cantons[2].

Entre 1926 et 1942[modifier | modifier le code]

Entre 1942 et le 22 mars 2015[modifier | modifier le code]

L'arrondissement était composé de six cantons :

Entre le 22 mars 2015 et le 31 décembre 2016[modifier | modifier le code]

L'arrondissement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes en 2016.

Les limites des cantons s'affranchissant des limites des arrondissements, certaines communes de l'arrondissement changent de canton.

Depuis le [modifier | modifier le code]

Les limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme ont été modifiées par un arrêté du préfet de région du 21 décembre 2016 afin que chaque établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre soit rattaché à un seul arrondissement au [3]. Les limites territoriales de l'arrondissement de Thiers sont modifiées[4] :

L'arrondissement est composé des 44 communes suivantes :

Liste des communes de l’arrondissement
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thiers
(chef-lieu)
63430 CC Thiers Dore et Montagne 44,49 11 588 (2014) 260


Arconsat 63008 CC Thiers Dore et Montagne 22,63 614 (2014) 27
Aubusson-d'Auvergne 63015 CC Thiers Dore et Montagne 6,79 248 (2014) 37
Augerolles 63016 CC Thiers Dore et Montagne 33,01 872 (2014) 26
Bort-l'Étang 63045 CC entre Dore et Allier 15,40 630 (2014) 41
Bulhon 63058 CC entre Dore et Allier 12,47 538 (2014) 43
Celles-sur-Durolle 63066 CC Thiers Dore et Montagne 38,90 1 755 (2014) 45
Chabreloche 63072 CC Thiers Dore et Montagne 9,61 1 235 (2014) 129
Charnat 63095 CC Thiers Dore et Montagne 5,42 212 (2014) 39
Châteldon 63102 CC Thiers Dore et Montagne 28,43 780 (2014) 27
Courpière 63125 CC Thiers Dore et Montagne 31,82 4 338 (2014) 136
Crevant-Laveine 63128 CC entre Dore et Allier 19,76 963 (2014) 49
Culhat 63131 CC entre Dore et Allier 18,74 1 142 (2014) 61
Dorat 63138 CC Thiers Dore et Montagne 17,26 713 (2014) 41
Escoutoux 63151 CC Thiers Dore et Montagne 27,40 1 365 (2014) 50
Joze 63180 CC entre Dore et Allier 19,35 1 083 (2014) 56
Lachaux 63184 CC Thiers Dore et Montagne 22,27 285 (2014) 13
Lempty 63194 CC entre Dore et Allier 4,76 372 (2014) 78
Lezoux 63195 CC entre Dore et Allier 34,69 5 864 (2014) 169
Moissat 63229 CC entre Dore et Allier 13,00 1 210 (2014) 93
La Monnerie-le-Montel 63231 CC Thiers Dore et Montagne 4,65 1 786 (2014) 384
Néronde-sur-Dore 63249 CC Thiers Dore et Montagne 8,93 467 (2014) 52
Noalhat 63253 CC Thiers Dore et Montagne 5,13 247 (2014) 48
Olmet 63260 CC Thiers Dore et Montagne 15,54 156 (2014) 10
Orléat 63265 CC entre Dore et Allier 26,43 2 100 (2014) 79
Palladuc 63267 CC Thiers Dore et Montagne 13,35 555 (2014) 42
Paslières 63271 CC Thiers Dore et Montagne 27,77 1 556 (2014) 56
Peschadoires 63276 CC entre Dore et Allier 20,67 2 110 (2014) 102
Puy-Guillaume 63291 CC Thiers Dore et Montagne 25,02 2 665 (2014) 107
Ravel 63296 CC entre Dore et Allier 10,03 694 (2014) 69
La Renaudie 63298 CC Thiers Dore et Montagne 18,02 118 (2014) 6,5
Ris 63301 CC Thiers Dore et Montagne 15,76 786 (2014) 50
Sainte-Agathe 63310 CC Thiers Dore et Montagne 18,31 209 (2014) 11
Saint-Flour 63343 CC Thiers Dore et Montagne 9,45 275 (2014) 29
Saint-Jean-d'Heurs 63364 CC entre Dore et Allier 11,13 652 (2014) 59
Saint-Rémy-sur-Durolle 63393 CC Thiers Dore et Montagne 18,17 1 766 (2014) 97
Saint-Victor-Montvianeix 63402 CC Thiers Dore et Montagne 45,18 242 (2014) 5,4
Sauviat 63414 CC Thiers Dore et Montagne 15,62 530 (2014) 34
Sermentizon 63418 CC Thiers Dore et Montagne 18,41 577 (2014) 31
Seychalles 63420 CC entre Dore et Allier 9,21 728 (2014) 79
Vinzelles 63461 CC entre Dore et Allier 13,46 350 (2014) 26
Viscomtat 63463 CC Thiers Dore et Montagne 25,44 544 (2014) 21
Vollore-Montagne 63468 CC Thiers Dore et Montagne 21,22 305 (2014) 14
Vollore-Ville 63469 CC Thiers Dore et Montagne 30,41 770 (2014) 25

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Thiers est ainsi de 43 en 2015, 43 en 2016 et 44 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 44 communes suivantes[5] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 56 445 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
56 94657 67158 38757 81356 29256 67156 95956 445
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6] puis population municipale à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Liste des sous-préfets[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Claude Brugière de la Verchère (1800-1808)
  • Pierre Brugière de la Verchère (1808-1815)
  • François Charrier (mai 1815-novembre 1815)
  • François Vimal Duvernin (1815-1830)
  • Jacques Baudet-Lafarge (1830-1832)
  • Jean-Félix Boyer (1832-1838)
  • Yves Reynier (1838-1840)
  • Antoine Gavini (1840-1849)
  • Adolphe Larreguy (1849-1851)
  • Jules Courtet (1851-1853)
  • Jacques de La Rousselière Clouard (mars 1853-avril 1853)
  • Charles Menche de Loisne (avril 1853-décembre 1853)
  • Charles de Gauville (1853-1856)
  • Julien de Lagarde (1856-1862)
  • Joseph Dard (1865-1866)
  • Armand Barbier (1866-1869)
  • Ernest Amiel (1869-1870)
  • Giraud-Provenchere (1870-1871)
  • Alfred d'Espinassy de Fontanelle (3 juin 1871-14 juin 1871)
  • Jules Souchon du Chevalard (1871-1873)
  • Joseph Blanchet (1873-1874)
  • Fernand Chassoux (1874-1875)
  • Henry Desains (1875-1877)
  • Albert de Girardin (février 1877- mai 1877)
  • Raoul de Lauris (mai 1877-novembre 1877)
  • Michel Hertz (novembre 1877-décembre 1877)
  • Jean-Baptiste Cadiergues (décembre 1877- janvier 1878)
  • Ernest Girard (1878-1879)
  • Benoît Bailly (mai 1879- mai 1879)
  • Régis Mauras (1879-1880)
  • Léopold Boudet (1880-1881)
  • François Corbière (1881-1883)
  • Francisque Masclet (1883-1885)
  • Antoine Franceschi (1885-1888)
  • Édouard Ferre (1888-1890)
  • Raoul Regnault (1890-1891)
  • Édouard Duclos (1891-1895)
  • André Descamps (14 décembre 1895-26 décembre 1895)
  • Julien Rocault (1895-1897)
  • Clovis Marserou (1897-1899)
  • Pierre Brun (1899-1905)
  • Jean Veillon (1905-1906)
  • Humbert De Lavenay (1906-1912)
  • Valère Ortoli (1912-1914)
  • Hippolyte Jaubert (1914-1915)
  • Paul Massoni (1915-1919)
  • Marie Marty (1919-1920)
  • François Sibra (1920-1922)
  • Pierre Julien (1922-1925)
  • André Varaldi (1925-1928)
  • Henri Semont (1928-1931)
  • Charles Périe (1931-1935)
  • Julien Delannet (1935-1941)
  • Jean Desthieux (1941-1942)
  • Frantz Robert (1942-1944)
  • Jean Villaret (février 1944-août 1944)
  • Roland Maugain (1944-1952)
  • Lazorthe-Barez (1952-1953)
  • Roger Bellion (1953-1960)
  • Guy Migeon (1960-1971)
  • Yves Guyader (1971-1974)
  • François Leonelli (1974-1976)
  • Michel Morin (1976-1978)
  • Jean-Claude Fabry (1978-1982)
  • Jacques Fabre (1982-1984)
  • Jacques Saugier (1984-1987)
  • André Horel (1987-1989)
  • Jean-Yves Latournerie (1989-1991)
  • Jean-Régis Borius (1991-1993)
  • Claude Cointet-Hautier (Mme) (1993-1995)
  • Jean-Claude Bernard (1995-1999)
  • Pierre Castoldi (1999-2003)
  • Éric Pierrat (2003-2005)
  • Benoist Delage (2005-2007)
  • Éric Boucourt (2007-2011)
  • Michel Prosic (2011-2013)
  • Gilles Traimond (2013-2016)
  • David Roche (2016-actuel) [8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de l'Insee
  2. Hadjadj 1989, p. 36.
  3. « Modification des limites territoriales des arrondissements du Puy-de-Dôme au  », sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 15 mars 2017).
  4. Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « Arrêté no 16-536 du 21 décembre 2016 portant sur les modifications des limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-065, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 25 avril 2017), p. 211-214.
  5. « Composition de l'arrondissement de Thiers », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  6. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  7. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « David Roche, nouveau sous-préfet de Thiers », sur La Montagne, (consulté le 1er juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Dany Hadjadj, Pays de Thiers : le regard et la mémoire, Institut d'études du Massif central, (ISBN 2-84516-116-6, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Thiers et ses environs : guide local illustré, Chaussière, , 32 p., p. 12 et suiv.
  • Code officiel géographique, éditions 2014, 2015 et 2017, disponible sur le site de l'Insee

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]