Le Thiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Thiers
logo de Le Thiers

Création 1993
Siège social Thiers
Drapeau de France France
Activité Coutellerie
Produits Couteaux
Effectif 80 entreprises
Site web www.http://lethiers.fr/

Le Thiers est un couteau entièrement fabriqué à Thiers (Puy-de-Dôme). Il dispose d'une double vague, pour la forme, dont les obliques aux deux extrémités du manche sont inversées[1]. Le couteau est protégé par l'institut national de la propriété industrielle (INPI) et le modèle est la propriété de la confrérie du Couteau Le Thiers.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Dans le français contemporain la prononciation serait « Tièr » mais selon des sources locales, le nom est localement prononcé « Tié » en langue auvergnate[2], en forme longue «Le coutê de Tié».[3]

Origine[modifier | modifier le code]

Rue de la coutellerie à Thiers.

L'histoire du couteau commence vraisemblablement en 1993 où la confrérie du couteau Le Thiers fut fondée. L’intérêt de créer celle-ci est tout d'abord de promouvoir le couteau thiernois[4]. D'après Roland Bouquet, directeur de la Chambre de commerce et d'industrie de Thiers, il ne faut pas résumer le problème de la coutellerie à celui du Laguiole. En effet, celui-ci a connu de nombreuses contrefaçons affectent immédiatement les couteliers produisant le Laguiole. Dès 1994, le couteau est destiné à être décliné selon les fabricants qui voudraient l'inscrire à leur catalogue[5]. Le couteau doit donc répondre à certaines normes, réglementées par une jurande. Toutefois, la place de la créativité personnelle des couteliers thiernois est assez grande[5]. La commercialisation du couteau fut annoncée début 1995 mais dès novembre 1994, certains Thiers ont fait leur entrée chez des couteliers de la région[6].

En 2007, 40 fabricants du couteau Le Thiers sont à recenser. En 2017, ils sont 51 fabricants et 14 couteliers d’art et auto-entrepreneurs[7].

Aujourd'hui, le couteau peut-être fabriqué dans les alentours de Thiers, comme à Celles-sur-Durolle[8],ou encore à la capitale mondiale du tir-bouchon, Saint-Rémy-sur-Durolle[9].

Un couteau "Le Thiers".

Prestige dans la société Thiernoise[modifier | modifier le code]

Le Thiers est devenu, au fil des années un emblème de la ville. Étant très dynamique, la confrérie du couteau Le Thiers attire de plus en plus de couteliers et artisans du bassin thiernois[10]. Les manifestations comme "coutellia", salon international de la coutellerie mettent en avant le prestigieux couteau de la région[11], l'affiche officielle du festival est d'ailleurs dotée d'une représentation du couteau.

La coutellerie thiernoise attire de plus en plus de personnes et d'artisans venue du monde entier pour participer à diverses manifestations dont Le Thiers est le principal invité[12].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[13],[14][modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie illustrée des couteaux, poignards et baïonnettes, Collectif, éditions Terres, 2013.
  • Encyclopédie des Couteaux, A.E Hartink, éditions Terres, 2013.
  • LE THIERS – Secrets de fabrication, Confrérie du Couté de Tié, Camille Éditions
  • L’art du coutelier à Thiers et dans sa région, Marc Prival, David G. Morel, Michel Sablonnière, Georges Therre
  • Thiers, ateliers d’artisans couteliers, Michel Vasset et Laurent Blanchon

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Thiers », sur lethiers.fr (consulté le 24 janvier 2017)
  2. Karl-Heinz Reichel, Grand dictionnaire général auvergnat-français, Nonette, Créer, , 878 p. (ISBN 2-8481-9021-3), p. 803
  3. Pierre Bonnaud, Écrire l'auvergnat - Écriture auvergnate unifiée. Origines, principes, conventions, Clermont-Ferrand, CTA, (ISSN 0335-850X)
  4. « Une confrérie à l’âme coutelière », sur marques-de-thiers.fr (consulté le 24 janvier 2017)
  5. a et b « Le thiers, couteau thiernois », sur marques-de-thiers.fr, (consulté le 24 janvier 2017)
  6. « Avec le "Thiers", la ville s'offre un emblème », sur lagazette, (consulté le 24 janvier 2017)
  7. « Ils viennent de la capitale de du couteau », sur marques-de-thiers.fr (consulté le 24 janvier 2017)
  8. « La relève coutelière à Celles sur durolle », sur lamontagne, (consulté le 24 janvier 2017)
  9. « Capitale mondiale de la mèche du tir bouchon », sur savoir-inutile.com (consulté le 24 janvier 2017)
  10. « Le couté de tié dynamique », sur marques-de-thiers.fr, (consulté le 24 janvier 2017)
  11. « Le monde entier rendez-vous à Thiers », sur marques-de-thiers.fr, (consulté le 24 janvier 2017)
  12. « Les capitales coutelières invitées à Thiers », sur marques-de-thiers.fr, (consulté le 24 janvier 2017)
  13. « Livres sur la coutellerie », sur couteaux-jfl.com (consulté le 24 janvier 2017)
  14. « BIBLIOGRAPHIE et MEDIATHEQUE », sur lethiers.fr (consulté le 24 janvier 2017)