Vol 821 Aeroflot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 821 Aeroflot
Caractéristiques de l'accident
Date 14 septembre 2008
Phase Approche
Type Enquête en cours
Site Perm, Drapeau de la Russie Russie
Passagers 82
Membres d'équipage 6
Morts 88
Blessés 0
Survivants 0
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Boeing 737-200
Compagnie Aeroflot-Nord
Nº d'identification VP-BKO
Localisation
Coordonnées 57° 58′ 17″ N 56° 12′ 54″ E / 57.971389, 56.215 ()57° 58′ 17″ Nord 56° 12′ 54″ Est / 57.971389, 56.215 ()  

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Vol 821 Aeroflot

Le vol 821 Aeroflot est un vol intérieur russe assuré par la compagnie Aeroflot-Nord, filiale de Aeroflot, entre Moscou et Perm. L'avion, un Boeing 737-200, s'est écrasé le 14 septembre 2008 dans les montagnes de l'Oural. Le bilan faisait état de 88 morts dont 6 membres d'équipage[1].

Description de l'accident[modifier | modifier le code]

L'avion s'est écrasé le 14 septembre à 5 h 10 heure locale (soit le 13 septembre à 23 h 10 UTC), deux heures après son décollage de l'aéroport international Cheremetievo. Les contrôleurs aériens ont perdu contact avec l'équipage alors que l'avion volait à une altitude de 1800 mètres. Les débris de l'avion sont tombés dans un ravin, aux environs de Perm, endommageant les voies du Transsibérien mais sans faire de victimes[2].

Victimes par nationalité[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre de victimes
Drapeau de la Russie Russie 68
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 9
Ukraine Ukraine 5
Drapeau de la France France 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1
Drapeau de l'Italie Italie 1
Drapeau de la Suisse Suisse 1
Drapeau de la Turquie Turquie 1
Drapeau des États-Unis États-Unis 1
Total[1] 88

Enquête[modifier | modifier le code]

Une enquête pour déterminer les causes de l'accident est actuellement en cours. Elle est menée par la Commission Russe d'Enquête sur les Accidents Aériens, avec l'assistance du Conseil National de la Sécurité des Transports (National Transportation Safety Board, NTSB) et de Boeing [3]. D'après les données des boîtes noires, les réacteurs ont continué de fonctionner jusqu'à l'impact, et l'avion ne s'est pas désintégré en vol, contrairement à ce qu'ont rapporté des médias. Les derniers rapports peuvent être consultés sur le site web de la Commission Russe d'Enquête sur les Accidents Aériens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]