Désorientation spatiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Médecine aéronautique.

La désorientation spatiale est la perte d’orientation subie par un pilote d’avion. Elle se traduit par des incapacités de nature sensorielle. La perception d’informations spatiales telles que la position, l’altitude ou l’orientation du déplacement de l’appareil et la verticale peut être altérée. Quelques secondes d’inattention suffisent pour que l’accident se produise, la désorientation spatiale est un problème pris très au sérieux car elle est source d'une partie des incidents chez les pilotes d'avions de chasse[1].

Le corps de l’homme à haute altitude ne dispose pas, contrairement aux oiseaux, des dispositifs lui permettant de percevoir correctement son environnement. Ses insuffisances se situent au niveau des systèmes de sensibilité visuelle, vestibulaire et somatosensorielle. À cela, s’ajoutent d’autres facteurs comme la distraction, une forte luminosité, le manque d’attention, et/ou le pilotage de nuit.

En pleine mer et par temps couvert, le pilote peut perdre la ligne d’horizon et croire encore être en plein ciel alors qu’il est proche du crash. Le seul moyen fiable de se prémunir de ce phénomène est se fier aux instruments de bord pour connaître sa position dans l’espace et l’orientation de l’aéronef.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recherche et développement pour la défense Canada, « Mesures de prévention de la désorientation spatiale »