Van Hool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Van Hool

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Van Hool

Création 1947
Fondateurs Bernard Van Hool
Action Constructeur d'autobus et d'autocar.
Siège social Drapeau de Belgique Koningshooikt-Lierre (Belgique)
Direction Leopold Van Hool, Filip Van Hool
Activité Production de véhicules de transports en commun
Produits Autobus, Autocars
Effectif 4 000 employés
Site web www.vanhool.be
Chiffre d’affaires 450 millions d'euros

Van Hool est une société familiale belge qui fabrique des autobus, autocars ainsi que des remorques, châssis et conteneurs-citernes. La société est le principal fournisseur pour les transports en communs belges, comme la STIB, par exemple. Elle est située à Lierre (Koningshooikt), en province d'Anvers.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'entreprise fut fondée en 1948 par Bernard Van Hool. Ses huit fils le rejoignirent au sein de l'entreprise durant les années suivantes.

Les premiers véhicules étaient des carrosseries d'autobus, autocars et camions, construits individuellement sur des châssis nus, de toutes les marques de l'époque, selon les souhaits du client. Ce mode de construction avait comme avantage une grande souplesse et résultait en des carrosseries aux design magnifiques. Mais l'inconvénient était l'impossibilité de standardiser et donc d'augmenter la production.

Le 15 février 1957 un accord commercial fut signé avec Fiat V.I.. Van Hool allait dorénavant construire des véhicules intégraux (ou autoportants) en y intégrant des moteurs et autres composants mécaniques Fiat (boîte de vitesses, axes, volant). Grâce à Fiat, Van Hool allait passer de simple carrossier à constructeur belge à part entière d’autobus et d’autocars, qui portaient la marque "Van Hool-Fiat", ce qui allait permettre une grande expansion. En outre, l’entreprise restait un carrossier renommé.

De plus, Van-Hool devenait également constructeur sous licence des camions FIAT et importateur pour la Belgique et le Luxembourg. Pour cette activité, la filiale Catrabel fut fondée. C'est ainsi qu'un nombre important de camions Fiat 682 et Fiat 619 furent construits pour les marchés d'Europe du Nord pendant cette période.

Immédiatement les produits issus de la collaboration Van Hool-Fiat eurent un très grand succès: déjà en août le 100e autobus Van Hool-Fiat fut livré, et en juillet 1961 le cap des 500 autocars Van Hool-Fiat était dépassé.

1971 fut une année importante. Van Hool racheta au groupe Chrysler-Dodge l'usine de carrosseries pour autobus et autocars située à Zaragoza en Espagne. Van Hool España était né. Exception faite de l'Espagne et du Portugal, la production de cette usine ne fut jamais vendue en Europe. Le gros de la production restait sur la péninsule Ibérique, le reste partait pour l'Amérique Latine et le Moyen-Orient. La plupart des modèles étaient dérivés des modèles produits en Belgique, mais étaient toujours des carrosseries sur châssis Barreiros, Ebro, Magirus, Mercedes-Benz, Pegaso, Scania, Volvo.

En 1981, Van Hool mit fin à sa longue collaboration avec la division Fiat V.I.. C’est ainsi que le statut de constructeur indépendant de Van Hool s’affirma davantage. Plus de 10 000 autobus et autocars Van-Hool furent équipés de mécaniques Fiat. Les activités de Catrabel furent également arrêtées cette année-là. Dorénavant, les moteurs proviendraient principalement du constructeur allemand M.A.N., mais aussi de Daf et Mercedes-Benz.

L'année 1984 fut marqué par deux évènements. Premièrement, la famille Van Hool communiqua son souhait de revendre l'usine de Zaragoza. Finalement, le personnel racheta l'usine et le renomma Hispano Carrocera. Deuxièmement, Van Hool se lança sur le marché des États-Unis, par la vente d'un premier autocar, de type T815 Acron à moteur MAN. Rapidement, le T815 fut adapté aux normes locales; dimensions habituelles aux États-Unis, ajout d'un troisième essieu, remplacement de la mécanique européenne par une mécanique américaine (moteurs Cummins, Detroit ou Caterpillar, boîtes de vitesses automatiques Allisson etc). Ceci fut le début d'une success story, Van Hool devenant en quelques années un des acteurs principaux du marché autocar aux États-Unis.

En juin 1990, Van Hool reprend son concurrent belge LAG Bus, situé à Bree. La société, qui commercialise les autocars de type Atlantic, Panoramic et EOS 100, est rebaptisée Eos Coach Manufactoring Cy car seul le type EOS 100 est maintenu. En peu de temps, Van Hool crée une gamme complète EOS en ajoutant les modèles EOS 80, 90, 90L, 200, 200L et 233. L'EOS 100 est supprimé en 1994, le reste de la gamme en 2001 suite à une réorientation commerciale. L'usine de Bree reçoit la production des type T9 CL & TL pour compenser cette suppression.

Autobus[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, les pays européens ont commencé à s'éloigner de conceptions de bus standard, laissant la conception de l'autobus pour les fabricants. La réponse de Van Hool a été le développement de l'autobus Série A. Le premier membre, l'A500, a été introduit en 1985.

La production de la série A s'est poursuivie au début du XXIe siècle, quand il a été remplacé par la Série NewA.

Désignation des modèles[modifier | modifier le code]

  • A ou NewA = Autobus.
  • G = Geleed (articulé).
  • Le chiffre = hauteur du plancher, en millimètres.

Gamme actuelle[modifier | modifier le code]

Van Hool NewAG-300 nord-américain

En 2001, Van Hool a introduit la série NewA, en remplacement de la série A. Il a comporté un nouveau design à la carrosserie et de nombreuses autres améliorations. Une famille complète a été développée, avec des longueurs différentes et de configurations.

Europe[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

  • NewA300 K (version nord-américaine du newA309)
  • NewA300 L (version nord-américaine du newA330)
  • NewAG300 (avec spécifications nord-américaines)

Anciennes gammes[modifier | modifier le code]

Van Hool AG-280-T
Van Hool A-600/2

Autocars[modifier | modifier le code]

Gamme T9[modifier | modifier le code]

Van Hool Astromega aux États-Unis
  • T913CL
  • T915CL
  • T916CL
  • T915TL
  • T916TL
  • T915 Atlino
  • T916 Atlino
  • T915 Atlon
  • T916 Atlon
  • T911 Alicron
  • T915 Alicron
  • T916 Alicron
  • T915 Acron
  • T916 Acron
  • T917 Acron
  • T916 Astron
  • T917 Astron
  • T915 Astronef
  • T916 Astronef
  • T917 Astronef
  • T916 Altano
  • T917 Altano
  • T918 Altano
  • T919 Altano
  • TD921 Altano
  • TD925 Astromega
  • TD927 Astromega
  • Alizée T9 (carrosserie standard sur châssis Daf/VDL, Mercedes, Scania, Volvo)

Anciennes gamme T8 & T9[modifier | modifier le code]

  • TD924 Astromega
  • T813CL
  • T815CL
  • T819CL
  • T815TL
  • T809 Alizée
  • T811 Alizée
  • T812 Alizée
  • T813 Alizée
  • T814 Alizée
  • T815 Alizée
  • T815 Alicron / Alicron Royal
  • T815 Acron / Acron Royal
  • T817 Acron
  • T819 Acron
  • T816 Altano / Altano Royal
  • T18 Altano
  • T20 Altano
  • T818 Astron
  • T820 Amarant
  • TG821CL
  • TG821 Alligator :
    Autocar articulé destiné au tourisme, produit en 1979 et en 1980, il introduit un nouveau design appliqué notamment sur la gamme Acron (à partir de 1981). Cette première version de face avant dispose d'essuie-glaces à pantographes sur le pare-brise inférieur tandis que celui placé en haut est pourvu de deux balais de type papillon à bras rectilignes, rapidement abandonnés. La porte arrière est implantée dans la partie arrière du véhicule et elle est entièrement carrossée, sans contact avec les baies vitrées.
  • TG822 Alligator
  • TD 824 Astromega
  • TD827 Astromega
  • Alizée (carrosserie sur châssis Daf/VDL, Leyland, Man, Mercedes, Scania, Volvo)
  • Astral (carrosserie équivalente au T818 Astron, sur châssis Volvo B10M)
  • Astrobel (carrosserie double-étages équivalente au TD824 Astromega, sur châssis Scania et Volvo)

Construction sur châssis Volvo B10M, puis MAN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]