Valentin de Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valentin de Boulogne

Naissance 1591
Coulommiers
Décès 1632
Rome
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Activités Peintre
Maîtres Simon Vouet
Mouvement artistique Caravagisme
Influencé par Le Caravage, Bartolomeo Manfredi, Simon Vouet

Valentin de Boulogne, dit le Valentin (1591-1632), de son vrai nom Jean Valentin, est un peintre français, un des plus talentueux et des plus illustres représentants du courant des caravagistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Cène (Le Christ et saint Jean) (détail) , Rome, Galerie Nationale d'Art Ancien, Palais Corsini
Le concert au bas-relief, 1622-25, Musée du Louvre, Paris
Les quatre âges de l'Homme, National Gallery, Londres

Origines[modifier | modifier le code]

Jean Valentin est le fils d'un peintre verrier dont la famille était originaire de Coulommiers, depuis 1489. Le nom de famille fait référence à la ville de Boulogne-sur-Mer, au XVIIIe siècle il est identifié sous le nom de Moïse (ou Moyse) Valentin, ainsi que Valentin de Coulommier[1]. Il existe une confusion sur la date de naissance, dans l'acte de décès il est mentionné être mort à l'âge de 38 ans mais son acte de baptême a disparu.

En Italie[modifier | modifier le code]

Il est présumé que Valentin s'est formé à la peinture dans l'atelier de son père avant de se rendre à Paris ou Fontainebleau et suivit l'enseignement de Simon Vouet, qu'il admirait et dont il s'inspira. Il partit ensuite pour l'Italie.

La première trace de la présence de Valentin en Italie est mentionnée dans le stati d'anime de 1620, alors qu'il vit dans la paroisse de Santa Maria del Popolo. Avant cette date on ne peut que spéculer sur ses déplacements et ses activités.

Tout en étudiant en Italie, Valentin fut sous l'influence du Caravage et de Bartolomeo Manfredi. Peintre de scènes de genre et de tableau religieux, il fera sa carrière essentiellement à Rome.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue de l’exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1974, Valentin et les caravagesques français, commissaires de l'exposition Arnauld Brejon de Lavergnée et Jean Pierre Cuzin.
  • Marina Mojana, Valentin de Boulogne, Milan, 1989.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Jean Mariette, Abecedario de P. J. Mariette et autres notes inédites de cet amateur sur les arts et les artistes 1859, p.358
  2. Rare exemple de tableaux toujours au même endroit depuis plus de 300 ans.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]