Tomboy (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomboy.

Tomboy

Description de cette image, également commentée ci-après

Zoé Heran, interprète du rôle principal, ici à la cérémonie des Prix Lumières 2012

Titre original Tomboy
Réalisation Céline Sciamma
Scénario Céline Sciamma
Acteurs principaux
Sociétés de production Hold Up Films, Arte France Cinéma
Pays d’origine France
Genre Drame
Sortie 2011
Durée 84 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tomboy est un film français écrit et réalisé par Céline Sciamma sorti en 2011.

Résumé[modifier | modifier le code]

Laure, une gamine de dix ans, « garçon manqué » (tomboy en anglais), s’installe dans une nouvelle ville avec ses parents et sa sœur Jeanne au cours des vacances d'été, mais elle se sent exclue. Un jour elle rencontre Lisa qui la prend pour un garçon, trompée par ses cheveux courts, sa façon de s'habiller et ses allures garçonnières. Laure la laisse croire et dit qu’elle s’appelle Mickaël. Lisa introduit alors ce « Mickaël » auprès des enfants de son groupe d'immeubles et « il » fait rapidement partie de la bande.

Elle a encore si peu de poitrine qu’elle peut, torse nu, jouer avec eux au football et nager : pour rendre la chose vraisemblable, elle a pris soin de couper le haut de son maillot de bain et de ne garder que le slip. Le gros ennui c’est qu’elle doit à la différence des garçons, s’isoler dans les buissons pour uriner sans être vue. Elle met un morceau de pâte à modeler dans sa culotte pour faire croire qu’elle a quelque chose. La situation se complique quand Lisa tombe amoureuse de « son copain » et que pour la première fois de leur vie les deux s'embrassent. Par ailleurs, Lisa s'étonne que Mickaël ne figure pas sur la liste des élèves pour la prochaine année scolaire.

En l’absence de Laure Lisa vient chez elle, c’est Jeanne qui lui ouvre et elle lui demande Mickaël. Jeanne ne vend pas la mèche mais, au retour de Laure, elle menace sa sœur de tout raconter à leurs parents, cependant elles conviennent qu'elle jouera le jeu et qu’en échange « Mickaël » l'emmènera avec elle quand elle ira jouer avec les autres enfants.

Bientôt cependant la supercherie se découvre après que, pour protéger sa petite sœur, Laure (c’est-à-dire Mickaël) s'est battue avec un copain, la mère de ce dernier vient se plaindre à celle de Laure. La mère de Laure comprend ce qui s’est passé et joue d’abord le jeu, mais ensuite force Laure à enfiler une robe et, ainsi habillée, l’emmène pour qu’elle avoue son secret à son copain et à Lisa, laquelle est très choquée d'être tombée amoureuse d'une autre fille et de l'avoir embrassée. Quelques jours plus tard le groupe des enfants décide de savoir quel est le vrai sexe de Mickaël et ils demandent à Lisa de l'examiner publiquement. Laure reste quelques jours enfermée chez elle, mais elle finit par sortir et tombe sur Lisa qui lui demande, comme la première fois, comment elle s'appelle et cette fois-ci Laure lui donne son véritable nom.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tomboy est réalisé avec des moyens et une équipe plus restreints que ceux de Naissance des pieuvres, le précédent et premier long-métrage de Céline Sciamma[3]. La production a été rapide : l'idée du film est présentée à la productrice en mars 2010, le scénario est écrit en avril, le casting et les recherches de financements sont lancés en mai ; le tournage, préparé en trois semaines, a lieu au mois d'août en vingt jours, et est suivi d'une phase de postproduction de dix semaines ; moins de onze mois s'écoulent jusqu'à la première projection du film à Berlin[3]. L'équipe du film, réduite, comprend une dizaine de personnes[2]. Le tournage a lieu à Vaires-sur-Marne, dans deux décors, une forêt et un appartement[2].

Avant sa sortie au cinéma en France, le film est présenté au 61e Festival international du film de Berlin le 11 février 2011[4].

Accueil[modifier | modifier le code]

À sa sortie en France en avril 2011, le film reçoit un très bon accueil critique. À la date du 23 avril 2011, le site Allociné lui attribuait une note moyenne de 4,23 sur 5, d'après les notes envoyées par vingt-deux titres de presse[5].

À l'automne 2013, le film relance le débat sur l'étude du genre en France, et notamment sur son enseignement à l'école[6]. Tomboy est en effet inscrit depuis septembre 2012 dans le dispositif « École et cinéma », soutenu par le ministère de l'Éducation nationale et par le ministère de la Culture du gouvernement Ayrault, qui entend initier les élèves à la culture cinématographique. La polémique part entre autres de la ville de Niort, où une mère de famille envoie à l'instituteur de son enfant une lettre où elle estime « tout à fait dangereux de laisser penser à des enfants de 9 ans que l'on peut changer de sexe, qui plus est sans dommage »[7]. Dans un contexte de reprise des manifestations contre le mariage homosexuel, une pétition intitulée « Non à la diffusion du film Tomboy dans les écoles ! » est lancée fin novembre, affichant 16 650 signatures le dimanche 22 décembre, soit un gain de plus de 1 000 signatures en un week-end[6].

Le taux de satisfaction des enseignants parisiens ayant visionné Tomboy est quant à lui très élevé, 79 % d'entre eux jugeant le film « très intéressant » (en comparaison, seul le film Peau d'âne avait obtenu un score plus élevé avec 84 %). De son côté, l'instance ayant décidé de la diffusion de ce film dans les écoles en juin 2011 juge dans son rapport qu'il faut « faire confiance à la capacité d'analyse des élèves et ne pas projeter des peurs d'adultes sur ce que pourraient penser des enfants. »[7]

À l'occasion de sa diffusion télévisée sur la chaîne franco-allemande Arte, le groupe catholique intégriste Civitas lance une pétition visant à l'empêcher[8]. Réunissant près de 40 000 signatures en ligne, la pétition reste sans effet : le film est bien diffusé le mercredi 19 février 2014 à 20h40, et réunit 1,25 million[9] de spectateurs (4,9% de part de marché), soit une des meilleures audiences de l'histoire de la chaîne[10].

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

  • En février 2011, lors de la Berlinale 2011, Tomboy obtient le Prix du jury aux Teddy Awards, prix récompensant les films traitant de sujets LGBT pendant le festival[11].
  • En avril 2011, Céline Sciamma a obtenu le Prix du public pour Tomboy lors de la onzième édition du Panorama du cinéma européen de Meyzieu[12],[13].
  • En février 2012 le film arrive à la deuxième place du 22e prix des Auditeurs du Masque et la Plume[14]
  • En mars 2012, Zoé Héran a été nommée pour le Young Artist Award dans la catégorie Premier rôle dans un long métrage international[15].
  • En mai 2012, Céline Sciamma reçoit le prix du meilleur scénario de l'année, décerné par la Guilde des Scénaristes.

Musique du film[modifier | modifier le code]

Always est l'unique musique présente dans le film. Elle a été composée par Para One et Tacteel, et est sortie sur un album du nom de Fair Enough le 12 juillet 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tomboy, la BO », Cinezik, avril 2011 ; page consultée le 10 mai 2011.
  2. a, b et c « L'enfance d'un film », dans Les Cahiers du cinéma, février 2011, p. 57.
  3. a et b « L'enfance d'un film », dans Les Cahiers du cinéma, février 2011, p. 56.
  4. « 11.02 Tomboy de Céline Sciamma », article dans Arte Journal sur le site de la chaîne Arte le 11 février 2011. Page consultée le 18 avril 2011.
  5. Page « Critiques Presse pour le film Tomboy » sur le site Allociné. Page consultée le 23 avril 2011.
  6. a et b Clarisse Fabre, « Le film « Tomboy » relance le débat sur la question du genre », sur Le Monde.fr,‎ 23 décembre 2013 (consulté le 24 décembre 2013).
  7. a et b Clarisse Fabre, « Une pétition s'oppose à la projection de « Tomboy » dans les écoles », sur Le Monde.fr,‎ 23 décembre 2013 (consulté le 24 décembre 2013).
  8. http://teleobs.nouvelobs.com/polemique/20140218.OBS6764/tomboy-sur-arte-pourquoi-civitas-appelle-a-interdire-ce-film-sur-le-genre.html
  9. http://www.madmoizelle.com/tomboy-arte-232709
  10. https://fr.wikipedia.org/wiki/Arte#Audiences_en_France
  11. « Ausente de Marco Berger et Tomboy de Céline Sciamma récompensés aux Teddy Awards 2011 », article de Yannick Barbe sur Yagg le 20 février 2011. Page consultée le 18 avril 2011.
  12. Page « Récompenses et nominations » du film sur allociné. Page consultée le 18 avril 2011.
  13. Communiqué de presse (fichier pdf) sur le site du festival.
  14. Le Masque et la Plume, émission du 19 février 2012 sur France Inter.
  15. (en) « 33rd Annual Young Artist Awards », YoungArtistAwards.org (consulté le 31 mars 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]