Para One

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laubier.

Para One

Nom de naissance Jean-Baptiste de Laubier
Naissance 1982
à Orléans
Genre musical musique électronique, techno,hip-hop,
Labels Marble
Institubes
Site officiel ParaOne.fr

Para One, de son vrai nom Jean-Baptiste de Laubier[1], né en 1982 à Orléans, est un Dj producteur et réalisateur français. Il est le co-fondateur du label de musique Marble aux côtés de Surkin et Bobmo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Para One naît le 2 avril 1982 à Orléans. Il déménage à Paris en 1983, puis à Chambéry en 1992. En 1993, il commence à composer des instrumentaux et se fait surnommer "Paradox" avant de réduire à "Para". Il intègre en 1995 le groupe de rap "Expert en la Matière". A son retour à Paris en 1997, il soumet une maquette du groupe à Cut Killer, qui la place sur sa mixtape "Freestyle volume 2". Il produit ensuite, entre 1998 et 2000, deux mixtapes Quality Streetz et des titres pour Tout simplement noir ou encore ATK, notamment Antilop Sa.

En 2001, il sort le EP Blue Rain sur Ablode Recordings.

Il rencontre TTC, le Klub des Loosers, la Caution et les Svinkels au début des années 2000. Il collabore avec TTC sur l'album Ceci n'est pas un disque. Il co-produit en 2001 avec le Klub des Loosers le morceau Baise Les Gens. En 2002, il rejoint le projet L'Atelier et signe avec lui l'album Buffet des anciens élèves.

L'année suivante, paraît le EP Beat Down ainsi qu'un EP aux côtés d'Iris, Sept, Lyricson et Flynt. Para One enchaîne ensuite les collaborations, notamment avec TTC sur l'album Bâtards sensibles où il produit le titre : Dans Le Club. Il forme avec Tacteel (ex-ATK) le duo FuckALoop. Il sort son premier album solo Epiphanie le 6 juin 2006 sur le label Institubes. Fin 2006, il participe à l'album de TTC, 3615 TTC, comme membre à part entière en tant que producteur aux côtés de Tacteel.

Son maxi, Dudun-dun, est remixé par l'Allemand Boys Noize, le groupe MSTRKRFT, et le groupe de rock bordelais Adam Kesher.

Jean-Baptiste de Laubier suit à Paris des études de cinéma pour devenir ingénieur du son, puis monteur et finalement réalisateur, à 3IS puis à la Fémis. Il dépose en 1999 ses courts-métrages d'étudiant sur le perron de Chris Marker, qui lui répondra des années plus tard. Ils entament une correspondance. Marker projette Charlotte Quelque Part, un film que Jean-Baptiste réalise à la Fémis, dans le cadre d'une carte blanche à Chris Marker au Fresnoy en 2003.

En 2005, Diplômé de la Fémis, il commence l'écriture de son premier long métrage[2]. Il réalise en 2007 la bande originale du film de Céline Sciamma, Naissance des pieuvres et apparaît comme acteur dans le film Lady Chatterley de Pascale Ferran.

Son moyen-métrage de fin d'études, Cache Ta Joie, réalisé en 2005, obtient le prix du jury au festival du moyen-métrage de Brives, ainsi que le prix des 20 ans de l'Ecole de Barcelone au festival de San Sebastian.

En 2009, il réalise le court métrage It Was On Earth That I Knew Joy pour le label français Sixpack France. Le film est présenté à la galerie SCION de Los Angeles.

En 2010, il compose pour Alizée le titre Une fille difficile présent sur l'album Une enfant du siècle. Il renoue avec la production sur Sound Pellegrino avec l'EP Kiwi/Toadstool.

En mars 2011, consécutivement à la fermeture d'Institubes, il crée son propre label, Marble, avec Bobmo et Surkin.

En avril 2011, la chanson Always, composée avec Tacteel, apparaît dans le film Tomboy de Céline Sciamma.

Always paraît en juillet 2011 sur l'EP Fair Enough sorti sur le label Fools Gold, contenant 5 morceaux des deux artistes.

En 2011 encore, la marque française Sixpack France publie sur son label le disque Slice & Soda, projet alliant Para One et le chanteur Américain San Serac.

Il produit le troisième album du groupe Birdy Nam Nam The Defiant Order sorti en septembre 2011, puis l'album Daddy I Don't Want To Get Married de Micky Green, aux côtés de Tahiti Boy, sorti en 2013.

En 2012 il sort Passion, son troisième disque, chez Marble en licence avec Because Music.

Il réalise la bande originale du film de Céline Sciamma, Bande de filles qui a fait l'ouverture de la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2014.

En 2014 sort CLUB, un album de versions remodelées de ses précédents travaux, notamment de Passion.

Discographie[modifier | modifier le code]

EP & singles[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Remixes[modifier | modifier le code]

Autres morceaux[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Les Abeilles (inclus dans la version japonaise de l'album Epiphanie)
  • 2010 : Shot! (Live tool)
  • 2011 : Gum
  • 2011 : Panama (morceau "demo" enregistré en 2005 et diffusé sur internet)

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Toujours, court-métrage
  • 1999 : La Peur, court-métrage
  • 2000 : Là-Bas, court-métrage
  • 2002 : Soleil Couchant, court-métrage
  • 2003 : Charlotte Quelque Part, court-métrage
  • 2004 : Les Premières Communions, court-métrage
  • 2004 : En Attendant La Neige, moyen-métrage
  • 2005 : Cache ta joie, court-métrage
  • 2007 : Hooligan Disco (One More Song), documentaire
  • 2009 : It Was On Earth That I Knew Joy, court-métrage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]