Thomas Mayne Reid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reid.
Gravure représentant Thomas Mayne-Reid.

Thomas Mayne Reid (Ballyroney, comté de Down, 1818 - Londres, 1883), connu sous le nom de Capitaine Mayne Reid, est un écrivain américain d'origine irlandaise du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Mayne-Reid abandonne l'Irlande et une carrière de pasteur à laquelle on le destinait pour une vie aventureuse au Mexique et aux États-Unis. Trappeur en terre indienne, il prend part à l'expédition du Texas en 1840, fait du journalisme à Philadelphie (1843-1846) et devient capitaine des volontaires dans la guerre contre le Mexique (1845).

Ses récits d'aventures évoquant la culture amérindienne ont obtenu un succès considérable. D’innombrables traductions en français au XIXe siècle, régulièrement rééditées. Par ailleurs, il fut champion de croquet et il a écrit un livre sur ce jeu (Croquet, 1863).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Francs tireurs ou Le Corps-franc des rifles (1850 - "The Rifle Rangers") - 1854.
  • Les Chasseurs de chevelures ou Les chasseurs de scalp (1851 - "The Scalp hunters") - 1854.
  • Les Robinsons de Terre Ferme (1852 - "The Desert Home") - 1854 - Eugène Ardant et Cie, Éditeurs.
  • Le Chef Blanc (1855 - "The White Chief") - 1857.
  • Océola, le Grand Chef des Séminoles, (1859 "Oceala the Seminole") 1866 -J. Vermot et Cie, Paris Libraires-Éditeurs.
  • Le Cavalier sans tête (1866 - "The Headless horseman").
  • Bruin ou les chasseurs d'ours publié chez Hachette 1872 - 2e édition 1901.
  • Les Grimpeurs de rochers (suite du chasseur de plantes)- PARIS HACHETTE, 1874.
  • Les Jeunes Voyageurs" traduit par Moulhins - Mégard et Cie libraires-éditeurs - Rouen, 1883.
  • Les Naufragés de l'île de Bornéo publié chez Hetzel et en 1884 chez Mégard et Cie libraires-éditeurs à Rouen.
  • Les Chasseurs de girafes, Hachette, 1896.
  • Les Exilés dans la forêt (paru en Bibliothèque verte) aussi chez Arthaud en version illustrée en 1949.
  • Les jeunes Boërs, Paris, Sté Française d'imprimerie et de librairie.
  • La chasseresse sauvage (2 tomes), Didier & Méricant, Éditeurs, Paris.
  • Dans son livre Mayne Reid, l'Ouest retrouvé, (collection Omnibus), Thierry Chevrier nous donne à la fin de son ouvrage, le répertoire des œuvres de Mayne Reid en anglais ainsi que les traductions en français. Mais dit-il : La somme des différentes éditions des romans de Mayne Reid est telle qu'il nous faut renoncer à la publier ici en totalité. Nous avons simplement cherché à tailler une piste dans la jungle épaisse de l'oubli qui avait recouvert ce domaine littéraire, en permettant à tout possesseur d'un ouvrage de Mayne Reid de connaître le titre de l'original anglais, ainsi que sa date de composition. On trouve 170 traductions en français, provenant de 44 éditions originales en anglais ( 13 ne furent jamais traduites). Ainsi, l'édition originale The war trail, 1857, a donné lieu à 8 traductions différentes en français : La chasse aux chevaux sauvages , Le cheval blanc , Le cheval blanc de la prairie , Le cheval blanc des Lianos , Le cheval sauvage, Aventures d'un officier américain, La piste de guerre, et Sur la piste de guerre"".

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :