Sirona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sirona
Dieu de la mythologie celtique
Image illustrative de l'article Sirona
Caractéristiques
Fonction principale Déesse de la lumière lunaire
Équivalent(s) par syncrétisme Diane

Dans la mythologie celtique, Sirona était une déesse adorée principalement dans le centre est de la Gaule et le long des limes Danubienne.

Son nom signifierait "étoile, astre", elle est la déesse de la lumière lunaire[1], assimilable en cela à la Diane romaine. La lumière lunaire, selon les croyances anciennes, a un rôle attractif sur l'eau souterraine. La croyance des jardiniers au calendrier lunaire en est un héritage. Notons que le phénomène des marées, corrélé aux phases de la lune, reste une explication de cette croyance généralisée de l'action lunaire sur les eaux ou sur les milieux vivants où l'abondance de l'eau est vital.

Sirona est d'ailleurs associée à l'Apollon gaulois sous ces diverses formes : le dieu guérisseur Borvo ou le dieu Grannus. Tout comme celui-ci, Sirona préside également aux fontaines[2].

Son nom associé au dieu Apollon a été retrouvé en Lorraine, à la Sainte Fontaine sur la commune de Freyming-Merlebach en Moselle ou à l'ancienne fontaine de Graux dans les Vosges. Elle a aussi été associé à Apollon à Luxeuil, dans une dédicace trouvée sur un autel en grès blanc découvert dans le jardin de l'édifice thermal (Joan L., Carte archéologique de la Gaule : Le Doubs et le territoire de Belfort, Paris ,2003). Il se confond avec celui de la sœur d'Apollon, Diane à Lemberg en Moselle.

Sirona transparaît, sous des formes romanisées plus complexes, à Grand dans les Vosges.

Carte montrant la distribution d'inscriptions et de représentations de Sirona

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J-M Thibaux, Pour comprendre les Celtes et les Gaulois, Pocket, 1999
  2. F. Guirand (Dir.), Mythologie générale, larousse, 1997

Joan L., Carte archéologique de la Gaule : Le Doubs et le territoire de Belfort, Paris ,2003