Borvo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Borvo
Dieu de la mythologie celtique gauloise
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Bormo, Bormanus, Bormanicus, Borbanus, Boruoboendua, Vabusoa, Labbonus et Borus
Fonction principale Dieu guérisseur et thermal

Dans la mythologie celtique gauloise, Borvo (connu aussi sous les graphies Bormo, Boramus ou Borvoni) est un dieu guérisseur, associé à l’eau.

Onomastique[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

L’étymologie du théonyme se décompose en berw « chaud, ardent, bouillant » et von « fontaine »[1], le sens est « eau bouillonnante ». Il est connu par des inscriptions de l’époque gallo-romaine.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le théonyme Borvo apparaît dans un certain nombre de toponymes tels que La Bourboule, Bourbonne-les-Bains, Bourbon-l'Archambault, Bourbon-Lancy et Barbotan-les-Thermes en France ainsi que Burtscheid et Worms en Allemagne. Le nombre de ces toponymes atteste la diffusion et l’importance du culte voué à cette divinité des sources thermales[2].

Fonctions[modifier | modifier le code]

En tant que dieu guérisseur, Borvo est parfois comparé à dieu grec Apollon. Borvo est "le dieu thermal le plus important de Gaule"[3].

Parèdre[modifier | modifier le code]

Sa parèdre est Damona dont le nom signifie « Grande vache », (elle est aussi appelée Bormona), qui n’est pas sans rapport avec Boand des Tuatha Dé Danann de la mythologie celtique irlandaise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour Xavier Delamarre, il est difficile de décider si la forme Bormo du théonyme gaulois représente une variante orthographique de boruo (Dictionnaire de la Langue gauloise, pages 82-83).
  2. Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, page 483.
  3. Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, page 77.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Delamarre, Dictionnaire de la Langue gauloise (approche linguistique du vieux celtique continental), éditions Errance, Paris, 2003, (ISBN 2-87772-237-6).
  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.