Naria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La statuette de Naria trouvé a Muri bei Bern.

Naria était une déesse dans de la religion gallo-romaine qui semble avoir été vénérée seulement dans ce qui est aujourd'hui la partie occidentale de la Suisse. Le mystère plane encore sur sa nature et ces attributions. Naria n’est mentionnée que deux fois et uniquement dans un contexte gallo-romain.

  • La première inscription fut trouvée sur un autel en pierre à Cressier, Neuchâtel. On y peut lire Nariae Novsantiae T. Frontin. Hibernvs V.S.L.M[1] c.à.d. « A Naria Nousantia, Titus Frontius Hibernus a fait ce don, s'acquittant de son vœu avec joie et à juste titre"[2] L’épithète 'Nousantia' est inconnu par ailleurs[3].
  • La seconde inscription fut trouvée sur la base d’une des statuettes gallo-romaines trouvés à Muri(voir photo). La statuette serait une représentation de Naria. Elle porte une robe drapée à la romaine et un diadème dans ces cheveux. La main qui aurait pu tenir ses « attributs » manque. Néanmoins la façon dont elle est représentée, suit un peu le style générique des déesses représentant Fortuna. Il se pourrait donc que Naria soit une déesse portant chance[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. CIL XIII: 5151.
  2. VSLM veut dire : « a fait ce don, s'acquittant de son vœu avec joie et à juste titre". Ces quatre lettres étant l'acronyme de la formulation courante Votum Solvit Libens Merito.
  3. Guillaume Roussel, « Nousantia - 6981 », L'Arbre celtique (consulté le 2010-10-29)
  4. (de) Annemarie Kaufmann-Heinimann, Dea Artio, die Bärengöttin von Muri: römische Bronzestatuetten aus einem ländlichen Heiligtum, vol. 9, Zürich, Chronos Verlag,‎ 2002, 44–46 p. (ISBN 3-0340-0544-X)