Ruanda-Urundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ruanda-Urundi

1923 – 1962

Drapeau Blason
Informations générales
Statut Territoire sous administration belge, mandat de la SDN, puis tutelle de l'ONU
Histoire et événements
1916 Conquête par la Belgique
28 juin 1919 Traité de Versailles et dissolution de l'empire colonial allemand
1923 Mandat de la SDN
1925 Rattachement au Congo belge
1er juillet 1962 Indépendance

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Ruanda-Urundi fait partie de l'empire colonial auquel l'Allemagne, défaite à l'issue de la Première Guerre mondiale, doit renoncer lors de la conférence de Versailles en 1919. C'est à la Belgique que la Société des Nations confie en 1923 un mandat sur ce qui constitue plus tard le Rwanda et le Burundi. En 1925, ces territoires sont rattachés au Congo belge dont ils constituent désormais la septième province tout en conservant un statut conforme au mandat.

L'administration indirecte reposant sur l'aristocratie locale est renforcée dans une assez grande ignorance des rouages de la société indigène, composée dans les deux régions des ethnies Twa, Hutu et Tutsi mais avec des structures très différentes.

Les futurs chefs sont formés aux écoles coloniales confiées à des missions catholiques. Des infrastructures sont mises en place ainsi qu'un plan de lutte contre les famines. Cependant, l'évangélisation énergique menée par les pères blancs, en éradiquant les traditions religieuses, changeait aussi la structure sociale.

Administrateurs Royaux[modifier | modifier le code]

  • Mwambutsa 4 et ntare 5

Commissaires Royaux[modifier | modifier le code]

Gouverneurs (Gouverneurs Généraux du Congo Belge)[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]