Droits LGBT au Burundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Burundi

Les personnes lesbiennes, gay, bisexuelles, transgenres (LGBT) au Burundi font face à des problèmes légaux que n'ont pas les citoyens non-LGBT. La chambre basse du parlement du Burundi a fait passer une législation qui criminalise les relations homosexuelles en novembre 2008[1]. Le Sénat du Burundi a ensuite rejeeté l'amendement proposé[2], mais l'assemblée, qui peut passer outre les décisions du Sénat, a voté pour restaurer l'amendement que le président Pierre Nkurunziza a fait passer dans la loi le 22 avril 2009[3].

Loi contre l'homosexualité[modifier | modifier le code]

Les relations homosexuelles entre hommes et entre femmes étaient auparavant légales au Burundi[4]. La loi de novembre 2008 de l'Assemblée nationale du Burundi condamne les relations homosexuelles d'une peine de trois mois à deux ans de prison et d'une amende[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]