Démographie du Rwanda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie du Rwanda
Évolution démographique du Rwanda (1961-2003)
Évolution démographique du Rwanda (1961-2003)
Dynamique
Population (2012) 10 515 973 hab.
Accroissement naturel 2,6 %
Indice de fécondité 4,6 enfants par
Taux de natalité 40,37 ‰
Taux de mortalité 16,09 ‰
Taux de mortalité infantile 89,61 ‰
Espérance de vie à la naissance 47,30 ans
Âge médian
Homme 18,4 ans
Femme 18,8 ans
Structure par âge
0-14 ans 41,9 %
15-64 ans 55,6 %
65 ans et plus 2,5 %
Rapport de masculinité
À la naissance 103 /100
Moins de 15 ans 101 /100
15-64 ans 99 /100
65 ans et plus 67 /100
Composition linguistique
Kinyarwanda (officiel)  
Français (officiel)  
Anglais (officiel)  
Kiswahili  
Composition ethnique
Hutu 84 %
Tutsi 15 %
Twa 1 %
Composition religieuse (2012)
Catholicisme 43,7 %
Protestantisme 37,7 %
Adventisme 11,8 %
Islam 2,0 %
Autres 4,8 %

Cet article contient des statistiques sur la démographie du Rwanda.

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Recensement Population Croissance annuelle
1978 4 831 527
1991 7 157 551 3,1 %
2002 8 128 553 1,2 %
2012 10 515 973 2,6 %

La diminution de la population entre 1990 et 1994, visible sur la courbe de l’évolution démographique, coïncide avec la guerre civile qui a précédé le génocide de 1994.

D'après le recensement démographique de 2012, la population du Rwanda est estimée à 10,5 millions d'habitants.

Migration et composition culturelle[modifier | modifier le code]

Les références dites « ethniques » ne sont plus reconnues par la constitution rwandaise de 2003. Voir aussi ethnisme au Rwanda.

Selon le World Refugee Survey 2008 publié par le Comité américain pour les réfugiés et les immigrants (U.S. Committee for Refugees and Immigrants), le Rwanda abritait environ 54 200 réfugiés et demandeurs d'asile en 2007, dont 51 300 de la République démocratique du Congo (Congo-Kinshasa), plus de 2 900 du Burundi, et quelques-uns d'autres pays[1].

L'impact du génocide[modifier | modifier le code]

L'ONU a fixé à 800 000 le nombre de victimes du génocide[2].

Le gouvernement rwandais aurait effectué un décompte des rescapés pour évaluer le nombre de personnes à indemniser. Les rescapés seraient de l'ordre de 367 000 personnes[3].

Enfin le gouvernement rwandais estime à plus d'un millions le nombre de victimes du génocide en 1994. Mais il ne donne pas d'études distinguant le nombre de morts victimes du génocide et ceux qui furent victimes de la guerre civile (combats entre l'APR et les FAR), voire de massacres, non établis de façon certaine, dont certains auteurs accusent l'APR. HRW et la FIDH estiment que 30 000 Hutu auraient été victimes de l'APR pendant le génocide des Tutsi[4].

L'étude de Filip Reyntjens repose sur un double postulat : en 1994 les Tutsi représentaient 10 % de la population en 1994 et 75 % de ceux de l'intérieur auraient été tués. Ce postulat est établi sur le quota de Tutsi admis dans l'enseignement par les Républiques Hutu d'avant 1994. Il est généralement admis que ces quotas étaient volontairement sous-évalués et que les Tutsi représentaient 15 % voire 25 % de la population[5]. Le chiffre de 75 % de Tutsi tués, n'est pas non plus établi de façon certaine[6].

Jean-Paul Gouteux se base sur une population de plus de 8 millions de Rwandais en 1994, 25 % de Tutsi et 90 % d'entre eux tués. Il aboutit ainsi à des nombres supérieurs à 1.5 million de victimes du génocide[7].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. U.S. Committee for Refugees and Immigrants. 2008. World Refugee Survey 2008
  2. rapport de l'ONU
  3. Les rescapés du génocide Rwandais
  4. Rapport de HRW et FIDH : Version anglaise Leave None to Tell the Story Killings and Other Abuses by the RPF, April to July 1994
    version française : Aucun témoin ne doit survivre - Kathala
  5. Les temps modernes N°583
  6. Estimation du nombre de personnes tuées en 1994, selon Filip Reyntjens
  7. Jean-Paul Gouteux - La Nuit Rwandaise - l'Esprit Frappeur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]