Roger Heath-Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Heath-Brown (à gauche) à Oberwolfach en 1986

David Rodney « Roger » Heath-Brown, né le 12 octobre 1952, est un mathématicien britannique, spécialiste de théorie analytique des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heath-Brown a fait ses études au Trinity College de Cambridge, où il a obtenu le prix Smith en 1976 et soutenu en 1979 une thèse, dirigée par Alan Baker[1]. Il est professeur de mathématiques pures à l'université d'Oxford. Timothy Browning (en) a fait partie de ses étudiants de thèse[1].

Heath-Brown est connu pour ses nombreuses contributions à la théorie analytique des nombres. Il a par exemple démontré[2] qu'il existe une infinité de nombres premiers de la forme x3 + 2 y3. Il a aussi travaillé sur la conjecture d'Artin sur les racines primitives – démontrant que parmi trois entiers sans carré multiplicativement indépendants, l'un au moins était une racine primitive modulo une infinité de nombres premiers – et sur la théorie des cribles. Avec Leonard Adleman, il a démontré que la conjecture de Fermat était vraie pour une infinité d'exposants premiers[3].

Il a dirigé une réédition de l'ouvrage de Titchmarsh sur la fonction zêta de Riemann et, en 2008, de l'Introduction to the Theory of Numbers de Hardy et Wright.

Roger Heath-Brown est membre de la Royal Society depuis 1993 et de la London Mathematical Society, qui lui a décerné le prix Berwick en 1981 et le prix Senior Berwick en 1996. Il est depuis 1999 membre correspondant de l'Académie des sciences de Göttingen. En 2009, il a reçu le prix Pólya. Il a été conférencier invité au Congrès international des mathématiciens en 2010 à Hyderabad (Artin´s conjecture on zeros of p-adic forms) et en 1983 à Varsovie (Finding primes by sieve methods).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Roger Heath-Brown sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (en) D. R. Heath-Brown, « Primes represented by x3 + 2y3 », Acta Math., vol. 186,‎ 2001, p. 1-84 (lire en ligne)
  3. (en) L. M. Adleman et D. R. Heath-Brown, « The first case of Fermat´s last theorem », Invent. Math., vol. 79,‎ 1985, p. 409-416 (lire en ligne)

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Roger Heath-Brown » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]