Réseau de bus TVO

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Transports du Val-d'Oise
Image illustrative de l'article Réseau de bus TVO
Bus du réseau Valmy
à la gare d'Enghien-les-Bains.

Situation Île-de-France
Type Autobus
Entrée en service 1990
Lignes 27
Propriétaire Transdev
Exploitant Transports du Val-d'Oise
Site internet Site officiel
Réseaux connexes (BUS) Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien (lignes 100…)
SNCF Transilien
En projet (lignes T Zen 2 à 5, TCSP Barreau de Gonesse, TCSP Massy - Saint-Quentin, etc.)

Le réseau de bus TVO est un ensemble de lignes de bus desservant les communes de Bezons, Houilles, Sartrouville, Épinay-sur-Seine, Montmagny, Domont, Argenteuil et Saint-Gratien. Il est exploité par la société Transports du Val-d'Oise (TVO).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau est créé en 1990 afin d'accompagner le développement de la communauté d'agglomération Argenteuil-Bezons et de la vallée de Montmorency et de desservir les communes avoisinantes[réf. nécessaire].

Exploité depuis 1982 par la société TVO, le Dobus est supprimé en juin 2006 faute de rentabilité. Elle comptait en moyenne 120 voyageurs par jour en 2005 et seulement une soixantaine en juin 2006. La ville de Domont rouvre la ligne en septembre 2006 en l'exploitant intégralement. À partir du 1er janvier 2007, la ligne circule toute la journée sur appel téléphonique en desservant les lieux fréquentés de la ville[1].

Les lignes[modifier | modifier le code]

La société TVO gère trois sous-réseaux :

Exploitation[modifier | modifier le code]

Entreprise exploitante[modifier | modifier le code]

Le réseau est exploité par Transports du Val-d'Oise (TVO), entreprise de transport en commun de la région parisienne, basée à Argenteuil, dans le département du Val-d'Oise (France). Elle fait partie du groupe Transdev et exploite également des lignes de bus des réseaux Bus en Seine, R'Bus et Valmy.

La RATP rentre dans le capital de l'entreprise en 1997[2].

Le siège social de l'entreprise est au no 1 du chemin du Clos Saint-Paul, à Saint-Gratien[3].

Tarification et financement[modifier | modifier le code]

La tarification des lignes est désormais identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance, avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER. Les lignes Orlybus et Roissybus, assurant les dessertes aéroportuaires, disposent d'une tarification spécifique mais sont accessibles avec les abonnements habituels.

Le financement du fonctionnement des lignes (entretien, matériel et charges de personnel) est assuré par Transdev. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, le STIF, présidé depuis 2005 par le président du Conseil régional d'Île-de-France et composé d'élus locaux. Il définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré par une dotation globale annuelle aux transporteurs de la région grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques[4].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La mairie relance la ligne de bus supprimée, article du 19 septembre 2006, sur le site leparisien.fr, consulté le 7 décembre 2014.
  2. Au côté de Vivendi, la RATP entre au capital d'un exploitant privé de transport urbain, sur le site lesechos.fr, consulté le 21 novembre 2014.
  3. Fiche de la société « Transports du Val d'Oise », sur le site infogreffe.fr, consultée le 13 novembre 2014.
  4. Le financement des transports franciliens - Site du STIF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]