Quake II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quake II
image

Éditeur Activision, Hyperion Entertainment
Développeur id Software

Date de sortie 30 novembre 1997[1]
Version 3.20 (3.21 pour la version libre du code source)
Genre Tir subjectif
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme Linux, Mac OS, Nintendo 64, PlayStation, Windows, Xbox 360
Média CD
Contrôle clavier, souris, joystick

Évaluation
  • ESRB : Mature (M)
  • OFLC (Australie) : Mature Accompanied (MA 15+)
Moteur id Tech 2

Quake II est un jeu de tir subjectif développé par id Software et publié par Activision le 30 novembre 1997. C'est la suite de Quake.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un générateur de trou noir menace directement l'humanité en permettant aux troupes Stroggs l'accès à la Terre. Les chefs du monde planifient une Operation Alien Overlord calquée sur le débarquement de Normandie de 1944, à savoir débarquer de nombreuses troupes sur Stroggos, la capitale Stroggs où se trouve le fameux Big Gun qui empêche un largage à plus grande échelle (au lancement de la partie s'affiche à l'écran un ordre de mission très similaire à celui distribué aux soldats américains en 1944, à ceci près qu'il se termine par la phrase: « So go forth and kick ass soldiers ! »).

De gros navires porteurs assaillent donc Stroggos, par ce qui semble être un vortex géant, et débarquent de nombreuses petites navettes personnelles. Le joueur est à bord d'une de ces navettes, et dans la cinématique d'introduction, survole la ville, décrit un large cercle autour du monstrueux Big Gun, avant de s'écraser dans une banlieue reculée, mais tout de même solidement gardée.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Quake II est un jeu de tir subjectif, le joueur se bat, arme en main. Au début du jeu le joueur est isolé, avec une arme dérisoire, un blaster, et doit se débarrasser de ses ennemis qui, heureusement, ne sont que de faibles troupes de maintien de l'ordre. Le joueur découvre au fur et à mesure que d'autres compagnons ont eu moins de chance que lui, et il pourra croiser ce qu'il en reste dans les couloirs de mort de la grande ville militaire qui couvre une grande partie de Stroggos. Tout en progressant vers le centre névralgique de la ville : le pied du Big Gun, et le centre de contrôle du générateur de Trou noir, le joueur va recevoir de nouveaux objectifs et devoir se heurter à une résistance de plus en plus consistante jusqu'à son combat contre le Makron, chef des Stroggs.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique d'ambiance a été composée par Sonic Mayhem.

Autour du jeu[modifier | modifier le code]

Quake II a introduit le railgun, arme mortelle dans les mains de bons joueurs sachant viser. Dans ce jeu, elle tire un rayon hélicoïdal bleu clair et de façon assez rapide.

Quake II n'est pas tout à fait la suite de Quake bien que les références y soient très nombreuses (ceci pour garder une certaine cohérence dans la série, comme l'emploi des Stroggs comme ennemis). Par contre, le lien entre Quake II et Quake 4 est clairement établi. Dans le jeu, le joueur va s'enfuir de la planète et… la suite de ses aventures est explicitée dans Quake 4. Cependant, Quake III décrit le sort, dans son manuel, du courageux Bitterman, héros de Quake II, et explique que ce dernier fut fait prisonnier des Stroggs peu après ses actions héroïques (on remarque notamment son nom sur la capsule de largage au premier niveau). Ce jeu inaugure le mythe de l'Empire Strogg, race sanguinaire et immonde, qui sera développé plus en détail dans le 4e opus, qui reste l'une des images de marque les plus marquantes de la série (équivalent des Skaarjs de la série Unreal sortie quelques mois plus tard, en termes d'image de marque).

Deux suites (sous forme d'add-on) ont été publiées, The Reckoning et Ground Zero, mais qui n'ont pas connu un grand succès.

Le code source de Quake II a été distribué le sous la licence publique générale GNU ; cependant, les autres fichiers de données (images, textures, sons…) sont toujours protégés par copyright[2].

Extensions[modifier | modifier le code]

Il y a 3 extensions officielles :

  • The Reckoning - sortie en mai 1998, développée par Xatrix Entertainment.
  • Ground Zero - sortie en août 1998, développée par Rogue Entertainment.
  • Netpack I: Extremities - sortie en décembre 1998 qui est une collection de cartes, modèles, et de mods développés par la communauté sur Internet et réunie par id Software. De ce fait, le contenu du CD est disponible gratuitement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vince Broady, « Test de Quake II », sur Gamespot.com,‎ 19 décembre 1997.
  2. « Code source de Quake II », sur idSoftware (consulté le 7 décembre 2006)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]