Acerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acerra
Vue aérienne
Vue aérienne
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Campania.svg Campanie 
Province Provincia di Napoli-Stemma.svg Naples 
Maire Raffaele Lettieri
2012-2017
Code postal 80011
Code ISTAT 063001
Code cadastral A024
Préfixe tel. 081
Démographie
Gentilé acerrani
Population 56 177 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 039 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 57′ 00″ N 14° 22′ 00″ E / 40.95, 14.36667 ()40° 57′ 00″ Nord 14° 22′ 00″ Est / 40.95, 14.36667 ()  
Altitude Min. 26 m – Max. 26 m
Superficie 5 408 ha = 54,08 km2
Divers
Saint patron San Conone di Iconio, martyr en 275.
Fête patronale 29 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Campanie

Voir sur la carte administrative de Campanie
City locator 14.svg
Acerra

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Acerra

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Acerra
Liens
Site web http://www.comune.acerra.na.it

Acerra est une ville italienne d'environ 55 000 habitants située dans la province de Naples en Campanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité couvre une grande surface du nord-est de la plaine de Naples, et en est la troisième extension territoriale, après la capitale et Giugliano in Campania. Elle est reliée directement aux autoroutes A1, A30, A16 et A3.

Il existe deux zones industrielles: Acerra et Pomigliano d'Arco. L'installation d'Alfa Romeo doit en fixer une troisième dans la ville, comme on peut le voir sur la carte à l'entrée de cette usine automobile. La ville est desservie par deux gares: la Trenitalia et la Circumvesuviana.

Acerra est l'une des rares communes de la province de Naples en continuité avec les municipalités voisines et la majorité du territoire à ne pas totalement bétonnée malgré l'apparition récente de nombreux quartiers résidentiels.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville, la plus ancienne de la Campanie, a été habitée depuis la préhistoire. Selon les recherches archéologiques récentes, elle fut probablement fondée par les Ausones puis a été appelée par les Osques akeru (Acerrae est le nom latin), et devint plus tard une partie de la Dodécapole étrusque osque ou étrusque en Campanie. En 332 av JC elle reçut en premier la citoyenneté romaine sans droit de vote.

Elle est restée fidèle à Rome pendant la seconde guerre punique et fut assiégée en -216 et partiellement détruite par Hannibal. Il a été reconstruit en 221 av JC. Au cours de la guerre sociale elle a été de nouveau assiégée par Papio Mutilo, mais a été défendue par le consul Lucius Julius Cæsar. Parvenue au statut de Municipe sous l'empereur Auguste, elle est devenue une colonie pour les vétérans.

La présence d'un amphithéâtre a été mise au jour sous le château et dans les anciennes écuries ont été retrouvées des traces de la structure d'un théâtre datant du IIe siècle av. J.-C..

Elle a été sous domination lombarde, avec la construction d'un château (826), détruit par Bono, duc de Naples. Elle a ensuite été saccagée par les Sarrasins vers 881. Elle passe plus tard sous la domination normande: le château est reconstruit et la ville devient un comté normand. La création de son évêché date du XIe siècle. En 1818, le diocèse a été combiné avec celui de Sant'Agata de' Goti puis de nouveau détaché en 1855.

La ville a été gouverné par les Suèves, les Aragonais et les Angevins, ils en étaient les seigneurs féodaux. Le , le système féodal a été aboli : les Cardenas ont été les derniers seigneurs d'Acerra.

Depuis le XVIIIe siècle une série impressionnante de mise en valeur - comme la construction de canaux de drainage - a amélioré la situation du point de vue de l'agriculture et économique, permettant à la région de devenir l'une des plus fertiles de la Campanie pour faire face à l'importante croissance démographique et à la construction de nouveaux quartiers.

La ville jusqu'en 1927 faisait partie de la province de Terra di Lavoro.

Économie[modifier | modifier le code]

Le problème des déchets[modifier | modifier le code]

Acerra a été mise en lumière récemment en ce qui concerne le problème croissant de l'élimination et le traitement des déchets industriels et urbains dans la région. Acerra, Nola, Marigliano et avait été identifié comme étant les trois points du soi-disant « triangle de la mort » dans lequel la gestion des déchets illégaux par des organisations criminelles ("écomafia") a abouti à des conditions environnementales mettant en danger la santé des habitants de la région.

En octobre 2000, le Parlement italien a approuvé les conclusions d'une commission qui a étudié les activités en Campanie par la Camorra, qui avait profité des activités illégales de la gestion des déchets.

La revue scientifique The Lancet a publié en 2004 une étude du chercheur italien Alfredo Mazza, physiologiste au CNR (Centro Nazionale per la Ricerca). Cette étude a révélé la terrible situation dans les campagnes de la Campanie et l'impact négatif sur la santé de la population. Il a démontré que les décès par cancer dans cette région sont beaucoup plus élevés que la moyenne européenne.

Culture[modifier | modifier le code]

  • La cathédrale, construite à l'origine sur un ancien temple d'Hercule et refaite au XIXe siècle. Elle abrite des toiles baroques du XVIIe siècle. En annexe, se trouve le palais épiscopal.
  • L'église du Corpus Domini (XVIe siècle).
  • L'église de l'Annunziata (XVe siècle), avec un crucifix du XIIe siècle et une Annonciation du XVe siècle attribuée à Dello di Niccolò Delli.
  • L'église de San Pietro (XVIe ‑ XVIIe siècle)
  • Le château Baronal.
  • La zone archéologique de Suessula, une ancienne cité étrusque.

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
22/06/2009 en cours Tommaso Esposito    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Gaudello, Pezzalunga

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Afragola, Brusciano, Caivano, Casalnuovo di Napoli, Castello di Cisterna, Maddaloni, Marcianise, Marigliano, Nola, Pomigliano d'Arco, San Felice a Cancello


Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film documentaire Biùtiful cauntri, qui traite du problème persistant de "l'urgence des déchets" et de la pollution en Campanie, est centré sur Acerra.

Sources de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x