Performances en live de Nine Inch Nails

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nine Inch Nails (groupe live)

Description de l'image  NIN logo live.jpg.
Informations générales
Surnom NIИ
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock industriel, metal industriel, rock alternatif, dark ambient
Années actives 1988–Aujourd'hui
Labels The Null Corporation, Interscope, Nothing, TVT, Atlantic, Bicycle, Island, Rykodisc
Site officiel nin.com
Composition du groupe
Membres Trent Reznor
Anciens membres Alex Carapetis
Charlie Clouser
Alessandro Cortini
Jerome Dillon
Robin Finck
Josh Freese
David Haymes
Danny Lohner
Lee Mars
Justin Meldal-Johnsen
Ron Musarra
Aaron North
Richard Patrick
Ilan Rubin
Nick Rushe
Chris Vrenna
Jeff Ward
Jeordie White
James Woolley

Nine Inch Nails est un groupe de metal industriel dont le leader est Trent Reznor, qui a joué dans le monde entier, y compris l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Australie, le Japon et la Chine. Reznor est responsable de la direction musicale de NIN en studio, mais le groupe joue des arrangements différentes des chansons sur scène. En plus de concerts conventionnels, le groupe a joué comme première partie ou artiste principal dans des festivals tels que Woodstock '94, Lollapalooza en 1991 et en 2008, ainsi que beaucoup de performances uniques, y compris aux MTV Video Music Awards[1].

Les performances en live de NIN contrastent avec les morceaux qui ont été enregistrés en studio[2],[3]. Reznor compose et interprète presque toute la musique enregistrée en studio, à l’exception de quelques participations ponctuelles de musiciens ou de chanteurs. Cependant, Reznor a généralement déjà rassemblé le groupe de musiciens qui interprèteront ses chansons pendant les tournées et autres performances en live. Le claviériste Alessandro Cortini a dit que quand on regarde le show de NIN en étant habitué à la version sur CD, on s'aperçoit facilement qu’il s’agit d’une entité tout à fait différente[4].

Le seul membre invariable dans le groupe est Reznor selon qui des longues périodes entre les tournées principales sont la raison principale pour laquelle in ne travaille jamais avec les mêmes musiciens. Les performances en live de NIN sont généralement accompagnées par des effets d’éclairage, scéniques et de projection vidéo. Depuis 1999 les personnes responsables des effets visuels sont Reznor et Rob Sheridan. Trois tournées ont fait l’objet d’albums et de documentaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pretty Hate Machine Tour Series (1988 - 1991)[modifier | modifier le code]

Reznor a assemblé le premier line-up en live en 1988 pour soutenir le groupe de musique industrielle canadien Skinny Puppy en tournée. Le groupe se composait de trois musiciens : Reznor aux guitares et chant, Ron Musarra à la batterie et Chris Vrenna sur les claviers. Le groupe a été mal reçu, cependant, et ils ont été priés de quitter la tournée après 10 dates[5]. Après la tournée de Skinny Puppy le groupe a été réorganisé et élargi pour inclure un quatrième membre; Musarra est parti et Vrenna s'installe à la batterie, Gary Talpas, Nick Rushe et plus tard Hymes David se sont installés aux claviers, tandis que Patrick Richard s'est installé comme second guitariste.

« J'aurais pu juste sorti avec des magnétophones ou 50 claviers ou quoi que ce soit et recréé le son de l'enregistrement, mais je suis beaucoup plus intéressé par le défi d'avoir 4 musiciens interprètent ce qui était initialement composé par une seule personne sur un ordinateur ... Le dossier et les spectacles sont tout à fait différent. » - Trent Reznor[6]
Reznor pendant la tourée de Lollapalooza en 1991

Nine Inch Nails fait une tournée en Amérique du Nord pour ouvrir les concerts de The Jesus and Mary Chain en 1990, et plus tard pour Peter Murphy[7]. Durant ces tournées, Reznor a commencé à cassé ses instruments sur scène, et Rockbeat interroge Mike Gitter à propos de cette attitude agressif sur scène[8]. En 1991, le groupe a entrepris une tournée mondiale qui s'est poursuivie après le premier festival Lollapalooza, où, selon le biographe Martin Huxley, "ils ont volé la vedette"[9]. Nine Inch Nails a ensuite été invité par les Guns N' Roses pour ouvrir leurs concerts pendant leurs tournées européenne, mais ils auraient été mal reçu encore une fois[10]. Avant la date de Lollapalooza, Chris Vrenna a quitté le groupe en raison d'une dispute avec Reznor[11], et a été remplacé pour la reste de la tournée par le batteur Jeff Ward[12]. Vrenna rejoindrait le groupe pour la tournée Self-Destruct en 1994. À la fin de la Pretty Hate Machine Tour, Richard Patrick quitte le groupe pour former son propre groupe, Filter.

Self-Destruct (1994 - 1995)[modifier | modifier le code]

Après la libération de 1994 de The Downward Spiral, le groupe a entrepris la Self-Destruct Tour à l'appui de l'album. Vrenna et Woolley retournent à la batterie et aux claviers respectivement. Robin Finck a remplacé Patrick à la guitare, tandis que le bassiste Danny Lohner a été ajouté au line-up. La tournée comprenait une performance au Woodstock '94 où les membres du groupe sont montés sur scène couverte de boues, qui a été diffusé sur Pay-per-view et vu dans pas moins de 24 millions de foyers[13],[14]. Nine Inch Nails a reçu le succès considérable par la suite, se produisant avec beaucoup des productions plus élevés et l'ajout de divers théâtrales éléments visuels[15]. Le groupe a été récompensé d'un Grammy Award de la meilleure prestation metal pour l'interprétation de la chanson Happiness in Slavery en 1995[16]. Entertainment Weekly à décrit les performances du groupe au Woodstock' 94 en disant : "Reznor ne tend pas le rock à son cœur horrifiant, mélodramatique - une expérience comme drainant comme c'est grisant"[17]. New Musical Express a eu le même sentiment après la performance du groupe Lollapalooza en 1991, décrivant le spectacle comme "véritablement effrayant", et en demandant au lecteur de "décider vous-même si c'est une chorégraphie chaotique ou débridée de lésions corporelles graves"[18].

Reznor durant la Self-Destruct tour (1994–1995)

La tournée se termine avec trois soirée chez Nothing Records pour présenter Nights of Nothing qui inclus des performances des groupes du label Nothing : Marilyn Manson, Prick, Meat Beat Manifesto et Pop Will Eat Itself, et conclu par 80 minutes de jeu avec Nine Inch Nails[19]. Kerrang! décrit les performances de Nights of Nothings comme "serré, sarrasins et dramatique", mais j'ai été déçu par le manque de nouveau matériel[19]. Sur la deuxième des trois nuits, Richard Patrick a été brièvement réunis avec le groupe, car il a soutenu à la guitare sur "Head Like a Hole"[19]. Après la Self-Destruct Tour, Chris Vrenna, membre du groupe depuis 1988 et a collaboré sur certains enregistrements en studios, a quitté le groupe pour poursuivre une carrière dans la production et forme son propre groupe Tweaker[20],[21].

Fragility (1999–2000)[modifier | modifier le code]

À l'appui du troisième album de Nine Inch Nails, The Fragile, le groupe live s'est reformé pour la tournée de Fragility. Le line-up est resté sensiblement le même depuis la tournée Self-Destruct, avec Finck, Clouser et Lohner[22],[23]. Pour remplacer le membre de longue date Vrenna, Reznor a tenu des auditions ouvertes pour trouver un nouveau batteur, et choisi finalement l'inconnu Jerome Dillon[24]. Dillon resterait le membre du groupe jusqu'en 2005.

Le label à l'époque, Interscope Records, qui aurait refusé de financer la suite de la tournée promotionnelle Fragility. Reznor s'est engagé à financer toute la tournée de sa propre poche, concluant que «La réalité, c'est que je suis fauché à la fin de la tournée», mais aussi d'ajouter «Je ne pourrai jamais présenter un spectacle qui n'est pas fantastique»[25].

La tournée Fragility commence à la fin de 1999, jusqu'au milieu des années 2000, et a été divisé en deux grandes parties, Fragility 1.0 et Fragility 2.0 respectivement. Les destinations comprennent l'Europe, le Japon, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Amérique du Nord[26]. Avant la première date de la tournée en Espagne, Nine Inch Nails ont ouvert leur dernière répétition à Londres devant 100 fans[27]. Relancer la tournée a été un performance du titre éponyme de The Fragile aux MTV Video Music Awards[24],[28]. Atari Teenage Riot ouvre les concerts de Nine Inch Nails pendant la Fragility 1.0 et A Perfect Circle pour Fragility 2.0. À l'époque, A Perfect Circle est composé de Josh Freese à la batterie, qui allait plus tard remplacer Dillon à la batterie de 2005 à 2007[29],[30],[31].

Live: With Teeth (2005–2006)[modifier | modifier le code]

Après la sortie de With Teeth en 2005, le groupe a été reformé pour le Live: With Teeth Tour. Depuis la précédente tournée cinq ans plus tôt, une grande partie du groupe avait déménagé dans leur carrière, et que le batteur Jerome Dillon rejoint. Pour trouver des remplaçants, Reznor a tenu des auditions au cours de décembre 2004[32]. Il a déclaré que le claviériste Alessandro Cortini s'"intégrer immédiatement", bien qu'il ait eu du mal à trouver un guitariste pour remplacer Robin Finck jusqu'à l'audition de Aaron Nord [33].

Reznor durant le Live: With Teeth tour

La tournée a débuté par une série de performances dans des petits clubs au début de 2005. Le groupe a déclaré aux journalistes, ils ont été "agréablement surpris par l'intérêt" de fans malgré leur longue absence[34]. Cette étape initiale de la tournée comprenait également une performance en tête d'affiche au Coachella Valley Music and Arts Festival[35]. Le groupe a suivi avec une tournée en Amérique du Nord en automne 2005, soutenu par Queens of the Stone Age, Death From Above 1979, Autolux et Saul Williams[36]. Williams est monté sur scène avec Nine Inch Nails au Voodoo Music Experience[37]. Pour conclure la tournée With Teeth, le groupe termine une tournée dans des amphithéâtres en amérique du Nord durant l'été 2006, rejoint par Bauhaus, TV on the Radio et Peaches[7]. La version de Beside You in Time en 2007, comporte des performances de la tournée nord-américaine arène et un certain nombre de répétitions en studio[38].

Nine Inch Nailsa été programmés pour effectuer en 2005 au MTV Movie Awards, mais eux-mêmes passé de l'émission en raison d'un désaccord avec le réseau sur l'utilisation d'une image non modifiée de George W. Bush comme toile de fond à la performance du groupe de "The Hand That Feeds". Peu de temps après, Reznor a écrit sur ​​le site officiel Nine site Inch Nails: "apparemment, l'image de notre président est offensant à MTV que c'est à moi"[39]. MTV a répondu en disant qu'ils respectaient le point de Reznor de vue, mais qu'ils étaient "mal à l'aise" avec la performance qui est 'construit autour des déclarations politiques partisanes"[40].

Lors de l'exécution arène première fois en 2005, Dillon a été forcé de s'arrêter à la moitié d'un concert et a été hospitalisé[41]. Son état ​​a été diagnostiqué plus tard comme une conséquence de ses médicaments pour la thyroïde[31]. Dillon a remarqué plus tard que quand il était prêt à revenir, il a rencontré "l'apathie complète et aucune sympathie" de Reznor et de la gestion de Nine Inch Nails[31]. Reznor à son tour, a écrit que Dillon "souvenir des événements qui ont mené à son départ du groupe est de nouveau inexactes"[31]. Alex CarapetisJosh Freese a initialement remplacé Dillon pour deux concerts avant que Josh Freese rejoint le groupe pour le reste de la tournée[30].

Performance 2007 (2007)[modifier | modifier le code]

Après avoir pris une pause pour achever les travaux de Year Zero, Nine Inch Nails a commencé une tournée mondiale en 2007, y compris une performance jamais réalisée en Chine[42]. Reznor a continué à tourner avec le même groupe, il a conclu le Live: With Teeth Tour, qui était composé de North, White, Freese et Cortini. Soutenu par Ladytron, Unkle, The Dandy Warhols, Alec Empire et Serena Maneesh.

Nine Inch Nails au cours de Performance 2007 tour. De gauche à droite : Jeordie White, Trent Reznor, Aaron North, Alessandro Cortini et Josh Freese

Après la sortie de Year Zero au centre de la tournée décalée vers ses débuts et la promotion des pistes du nouvel album. Bien que certaines de ces chansons ont été réalisées par les 5 membres de du groupes avec des conventionnels chansons rock guitare-entraînés, deux d'entre eux ("Me, I'm Not"[43] et "The Great Destroyer"[44]) ont été joués par Reznor, guitariste North et claviériste Cortini, en utilisant une combinaison de guitares en direct et des échantillons pré-programmés déclenchés sur scène avec les ordinateurs et manipulé en temps réel en utilisant le logiciel Ableton[45].

En Avril 2007, Nine Inch Nails a reçu des appels téléphoniques dans lesquels ils ont été invités à une "resistance meeting" à Los Angeles. Lors de la réunion, les fans ont assisté à une fiction Art is Resistance, et ont ensuite été récompensés par une performance sans préavis de Nine Inch Nails[46].

Lights in the Sky (2008)[modifier | modifier le code]

Les septième et huitième albums studios de Nine Inch Nails, Ghosts I-IV et The Slip, sont sortis en mars et mai 2008 respectivement. Les deux albums disposent les contributions des membres-live du groupe Alessandro Cortini. Depuis la sortie de Ghosts I-IV, une tournée de 25 date a été annoncée dans plusieurs villes nord-américaines[47]. Cortini et Freese sont revenu en tant que membres de la tournée précédente, tandis que Robin Finck rejoint le groupe. Le line-up devait initialement inclure Rich Fownes[48], mais avant tout les performances prévues, il a été révélé que c'était Justin Meldal-Johnsen qui occuperas le poste de bassiste[49].

De gauche à droite: Justin Meldal-Johnsen, Trent Reznor, Alessandro Cortini, Robin Finck, et Josh Freese durant The Slip.

Les groupes qui soutient la tournée comprennent Deerhunter, Crystal Castles, Does It Offend You, Yeah?, Ghostland Observatory, A Place to Bury Strangers et White Williams. Le groupe passe au Lollapalooza festival[50], au Virgin Festival[51] et au premier Pemberton Festival[52]. En mai 2008, Nine Inch Nails a annoncé que les places premium pour tous les spectacles à venir en 2008. Dans un effort pour lutter contre les ticket scalpers, chaque billet de concert donnera la liste le nom légal de l'acheteur. Le processus de billetterie a été précédemment utilisé pour les petits avant-vente et est offert exclusivement aux membres du fan club[53],[54]. Le 26 juillet, Reznor a introduit une partie "unplugged" dans le concert qui durait au moins une heure, avec Reznor au vibraphone et le bassiste Meldal-Johnsen jouer de la contrebasse. Les 20 minutes jazzy, la set acoustique provient principalement de Ghosts I-IV. La scène montre lui aussi des rideaux en fil de LED qui projette divers éléments visuels, allant de la pluie qui tombe à l'électricité statique sur une ville en ruine[55]. Nine Inch Nails a ensuite confirmé que la tournée allait s'étendre en l'Amérique du Sud et on a pensé que ce serait la dernière date en Amérique, mais peu de temps après Reznor a annoncé encore plus de dates en Amérique du Nord, y compris deux dates dans la capitale touristique en Floride.

Le 8 octobre 2008, après avoir terminé leur dernier concert en Amérique du Sud, Reznor a affiché sur le site officiel de Nine Inch Nails que ​​Josh Freese quittera le groupe après la fin de la tournée actuelle[56]. Peu de temps après, il était a annoncé que Alessandro Cortini quitteras également le groupe. Le 15 novembre 2008, Reznor a annoncé via le site officiel de Nine Inch Nails qui Ilan Rubin de Lostprophets serait remplacée par Freese après son départ à la fin de 2008. Aucun remplaçant n'a été annoncé pour Cortini, et le groupe part en tournée en tant que groupe à quatre musicien sans un claviériste à plein temps.

NIN|JA / Wave Goodbye (2009)[modifier | modifier le code]

Ticket pour la Fragility 0.2 Tour au Madison Square Garden en 2000

En 2008, Reznor a décidé de mettre en pause Nine Inch Nails pour une periode indéterminée. Plus tard, il a précisé que "NIN comme un groupe live qui se trouve sur la route tout le temps pour s'arrêteras" après la tournée complète, mais qu'il continuerait à produire de la musique par la suite[57].

Après une série de concerts en Australie et en Nouvelle-Zélande, Nine Inch Nails entamé une tournée nord-américaine des amphithéâtres avec Jane's Addiction and Street Sweeper Social Club surnommé "NIN / JA 2009". Les concerts en Europe et en Asie ont également été annoncés avant Reznor a ajouté une série de petits-lieu des spectacles à New York, Chicago et Los Angeles. La tournée se termine le 10 septembre 2009.

Éléments visuels[modifier | modifier le code]

Les éléments visuels utilisés pendant les concerts de Nine Inch Nails ont souvent inclus de nombreux effets d'éclairage, de scène et de projection utilisées pour accompagner et compléter la présentation[58]. Avant la Fragility Tour en 2000, Reznor reflète que "j'ai adopté une philosophie de la façon de présents Nine Inch Nails en live qui incorpore un élément théâtral. Je veux que ce soit dramatique. Je veux que mes stars du rock à être plus grands que la vie, vous savez? Le Kurt Cobain du monde, j'en ai marre de cette merde. je ne veulent pas un pompiste comme héros. J'ai grandi avec Gene Simmons. J'ai grandi avec Ziggy Stardust"[25].

Beaucoup de chansons sont généralement accompagnées de visuels spécialement conçu, y compris les effets de lumière synchronisés et projection de stock-montages. Les premières représentations de la chanson "Hurt", par exemple, ont été accompagnés par une projection de montage de nuages, de corps calcinés, des nuages ​​de champignons, de larves et des réfugiés de guerre[59], une représentation de ce qui est en vedette dans la vidéo musicale de la chanson. Des performances récentes de la chanson, cependant, ont présenté des moins d'effets d'éclairage[58].

Alessandro Cortini, durant une performance en 2007

Depuis 1999, la présentation visuelle des concerts de Nine Inch Nails ont été dirigés par Rob Sheridan, tandis que Bill Viola a conçu un affichage grand triptyque pour la Fragility Tour[60].

Pour la Live : With Teeth Tour Roy Bennett et Martin Phillips étaient responsables de la conception de l'éclairage et la scénographie, respectivement[61]. Bennett a expliqué dans une interview en 2005 que beaucoup de l'éclairage a été effectuée à l'aide d'une série de LED disposées en "stalactites ou stalagmites [formations] pour attacher dans la pochette de l'album". Des projecteurs DLP ont également été utilisés pour projeter les images sur un écran de gaze devant de la scène.

Système d'éclairages de Nine Inch Nails pour un concert en 2008

Utilisation d'un écran de projection en gaze, Phillips, Reznor et Sheridan a conçu un "gag" où ils ont projeté une "feuille de verre brisant sur ​​un canevas avant-scène de kabuki qui tomberait comme les brise en verre... Nous nous sommes installés sur la voie navigable Trent balançant sa guitare sur le gaze [et] le brise, mais avec toutes les pièces qui tombent en place comme le [écran] s'est envolé"[61]. Cette technique peut être vu dans le documentaire Beside You in Time. Contrairement à l'éclairage des tournées précédentes, Performance 2007 mettra en vedette un minimum d'éclairage qui a été conçu pour occulter Reznor et le groupe[62].

Les éléments visuels des concerts live a fait l'objet de beaucoup de commentaires. The Boston Globe a décrit la Fragility Tour comme 'l'un des spectacles de lumière les plus remarquables"[63]. Un membre du Contra Costa Times, décrit performance de Live : With Teeth comme étant "accentué par juste la bonne quantité de spots sombres, violettes ou bleues, avec éclairage vers le haut à partir du devant de la scène, ce qui donne au groupe une sensation d'horreur"[64].

Albums live[modifier | modifier le code]

Nine Inch Nails a sorti un album et trois vidéos mettant en vedette le groupe live. Closure, un double VHS sorti en 1997, propose des concerts de la Self-Destruct Tour, y compris une représentation de « Hurt » avec David Bowie pendant la Dissonance Tour[65]. Le support vidéo a été épuisé depuis sa version initiale, et toutes les tentatives de re-sortir la vidéo sur support DVD ont échoué. Une version luxueuse en double DVD de Closure est sorti chez Interscope Records en 2004 et indéfiniment retardée[66]. Cependant, les deux disques sont apparus sur les réseaux BitTorrent en décembre 2006[67]. And All That Could Have Been, qui propose des performances de la Fragility Tour 2.0, est sorti en 2002 sur un CD live et double DVD. Un Easter egg sur la version DVD propose un concert avec Marilyn Manson au Madison Square Garden et interprété les chansons Starfuckers, Inc. et The Beautiful People[68]. En 2007, Nine Inch Nails sort Beside You in Time, présente des concerts de Live : With Teeth Tour. Le DVD présente également des images de répétition, des clips et des photographies.

Membres du groupes live[modifier | modifier le code]

La configuration du groupe a évolué depuis sa première tournée en 1988. Le premier line-up du groupe-live était composé de trois personnes jouant une guitare, une batterie, des claviers et des samplers. Plus tard, les claviers et les samplers sont remplacés par un guitariste supplémentaire, et après avoir ajouté un multi-instrumentiste dont le rôle principal était bassiste mais qui a joué aussi des guitares et sur des claviers sur un certain nombre de chansons. Enfin, la composante en live de Nine Inch Nails a réglé comme une bande de cinq musiciens depuis le Self Destruct Tour de 1994. Sur Performance Tour 2007, quelques chansons de Year Zero album ont été réalisés par une formation de 3 musiciens, avec Reznor, le claviériste Alessandro Cortini et guitariste Aaron North, en utilisant une combinaison de guitares live et de samplers pré-programmés[45]. En Septembre 2007, Reznor a exprimé son intérêt de s'éloigner de la "configuration de groupe de rock"et d'explorer "d'autres moyens [de] présenter le matériel de concert"[69]. Une fois de plus le line-up en 2008 est composé de cinq musiciens, mais en y ajoutant une variété d'instruments non conventionnels utilisés chez Nine Inch Nails comme la contrebasse, divers instruments de percussions, des steel guitar, des vibraphone, d'autres instruments acoustiques et des sons échantillonnés déclenchées à partir d'une variété d'instruments électroniques. Aucun remplaçant n'a été embauché pour le claviériste Alessandro Cortini après qu'il eut quitté le groupe fin 2008, et le groupe live en 2009 est un groupe de quatre musiciens, avec le rôle de claviériste qui est partagé entre tous les membres.

Entre les grands tournées, les membres du groupe en live ont parfois contribué à des performances instrumentales durant les sessions d'enregistrement, bien que le contrôle créatif et la direction a toujours été la responsabilité de Reznor. Les membres live du groupe qui ont contribué aux albums studios de Nine Inch Nails sont indiqués par un "#" ci-dessous. La plupart des membres de fournir des chœurs lors des performances live.

Personnel
Live guests

Invités et collaboration[modifier | modifier le code]

Au fil des années, Reznor a invité plusieurs musiciens de premier plan sur scène avec son groupe pour effectuer des enregistrements en dehors du line-up habituel des chansons de Nine Inch Nails :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nine Inch Nails Tour Dates », Theninhotline.net
  2. (en) Jon Zahlaway, « Live Review: Nine Inch Nails in Boston », LiveDaily,‎ 16 mai 2005 (consulté le 10 février 2007) : « Those who know Nine Inch Nails only from their studio recordings--industrial-rock affairs heavy on synthesized sounds--might assume that the group's material wouldn't translate well in a live setting. They'd be sorely mistaken, as evidenced by the band's Friday night (5/13) performance at Boston's Orpheum Theatre. »
  3. (en) Brent Busby, « DVD Review: Nine Inch Nails Live », Western Courier,‎ 23 mars 2007 (consulté le 8 avril 2007) : « In theory, Nine Inch Nails shouldn't be a great live band. Reznor's music sometimes consists of non-organic instruments thrown straight onto a computer, at times being twisted to the point of not even sounding like the original source. »
  4. (en) Allan Wigney, « NIN keyboardist having a blast », Ottawa Sun,‎ 3 mars 2006 (consulté le 10 février 2007) Archived at Canadian Online Explorer.
  5. a, b et c (en) « Getting Down in It », Alternative Press,‎ mars 1990
  6. (en) Branwyn Gareth, « Industrial Introspection », Mondo 2000, no 5,‎ 1989
  7. a et b (en) Steve Huey, « Nine Inch Nails », Allmusic (consulté le 24 novembre 2006)
  8. (en) Mike Gitter, « The man behind the machine », Rockbeat,‎ 1992
  9. (en) Martin Huxley, Nine Inch Nails: Self Destruct, St. Martin's Griffin,‎ septembre 1997 (ISBN 0-312-15612-X)
  10. (en) « Nine Inch Nails », Musician,‎ mars 1994
  11. (en) « Chris Vrenna of Nine Inch Nails », Rhythm,‎ mars 1997
  12. a et b (en) « Jeff Ward – Biography », Allmusic (consulté le 31 janvier 2008)
  13. (en) Thomas R. Umstead, « Feedback muddy from Woodstock PPV », Multichannel News, vol. 15, no 32,‎ 1994-08-22, p. 3–4 (lire en ligne)
  14. (en) Gary Graff, « Band's Hot Image Rooted In Woodstock '94 Mud », Detroit Free Press,‎ 1994
  15. (en) « The Pit: Nine Inch Nails », Guitar School,‎ mai 1995
  16. (en) « Awards Database », Los Angeles Times
  17. (en) Nisid Hajari, « Trent Reznor : The Entertainers », Entertainment Weekly,‎ décembre 1994
  18. (en) « And A Bang Of The Gear », New Musical Express,‎ 1991-09-07
  19. a, b et c (en) Don Kaye, « Nailed! Trent's Posse Pound New York », Kerrang!,‎ septembre 1996
  20. a et b (en) Coret Moss, « Vrenna Leaves NIN Behind To Explore What's Uncertain », MTV,‎ 18 septembre 2001 (consulté le 8 février 2008)
  21. a et b (en) Mike Ramirez, « Nothing is Temporary », Blue Divide Magazine, vol. 2, no 1,‎ février 2001
  22. (en) « Guitarist Robin Finck Leaves GN'R To Return To NIN », MTV,‎ 4 août 1999 (consulté le 8 février 2008)
  23. (en) Robert Mancini, « Nine Inch Nails Line Up European Shows, But States Must Wait », MTV,‎ 28 septembre 1999 (consulté le 8 février 2008)
  24. a et b Waleed Rashidii, « Jerome Dillon – New With NIN » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Modern Drummer. Consulté le 9 février 2008
  25. a et b (en) John Soeder, « Rock's outlook bleak, but this Nail won't bend », Cleveland.com,‎ 2000-04-09
  26. (en) Doug Elfman, « Quite a Contrast », Las Vegas Review-Journal,‎ 2000-06-02 (lire en ligne [fee required])
  27. (en) Robert Mancini, « Nine Inch Nails Opens Rehearsal To Fans », MTV,‎ 10 novembre 1999
  28. (en) Brian Ives, « Nine Inch Nails Performs "The Fragile," Mesmerizes VMA Audience », MTV,‎ 9 septembre 1999
  29. (en) Sorelle Saidman, « GN'R: Buckethead In, Freese Out », MTV,‎ 15 avril 2000 (consulté le 8 février 2008)
  30. a, b et c (en) Chris Harris, « Nine Inch Nails Recruit Replacement Drummer », MTV,‎ 10 octobre 2005
  31. a, b, c, d et e (en) Gil Kaufman, « Ex-NIN Drummer Welcomes You To His Nightmare — Reznor Responds », MTV,‎ 21 mai 2006
  32. (en) Cohan, Jillian, « Two tryouts nailed down band spot: Alessandro Cortini is touring with industrial-strength rock act Nine Inch Nails, coming to Wichita on Monday », Wichita Eagle,‎ 2006-05-24 (lire en ligne)
  33. (en) Trent Reznor, « access », Nine Inch Nails,‎ 22 janvier 2005 (consulté le 1 février 2008)
  34. (en) Trent Reznor, « access », Nine Inch Nails,‎ 26 février 2005
  35. (en) Coret Moss, « Coldplay, NIN Top Coachella With Emotional Performances », MTV,‎ 2 mai 2005
  36. (en) Chris Harris, « Nine Inch Nails Postpone Show Due To Drummer's Heart Trouble », MTV,‎ 30 septembre 2005
  37. (en) Keith Spera, « Rockin' relief », sur Nola.com,‎ 1er novembre 2005
  38. (en) « Beside You in Time – Track listing », Nine Inch Nails
  39. (en) Charlie Amter, « Reznor bails on MTV, nails manager », E!,‎ 27 mai 2005
  40. (en) James Montgomery, « Nine Inch Nails Drop Out Of MTV Movie Awards Over Bush Dispute », MTV,‎ 27 mai 2005
  41. (en) Chris Harris, « Nine Inch Nails Postpone Show Due To Drummer's Heart Trouble », MTV,‎ 30 septembre 2005
  42. (en) « nin.com/china, what a fuck! », The NIN Hotline,‎ 28 août 2007
  43. (en) « Performance footage of "Me, I'm Not" » (consulté le 30 mai 2009)
  44. (en) « Performance footage of "The Great Destroyer" » (consulté le 30 mai 2009)
  45. a et b (en) « Trent Reznor Bebo Blog entry discussing use of Ableton for live performances », Trent Reznor via Bebo,‎ Unknown
  46. (en) « Secret NIN Show in LA Raided By Police », The NIN Hotline,‎ 19 avril 2007
  47. (en) « nin.com – tour dates », Nine Inch Nails
  48. (en) « Robin Finck Is Back », The NIN Hotline,‎ 4 avril 2008
  49. a et b (en) Reuters, Billboard, « Nine Inch Nails replaces bassist ahead of tour », Yahoo! News,‎ 6 juin 2008
  50. (en) « Lollapalooza – Artist Discovery », Lollapalooza (consulté le 1 mai 2008)
  51. (en) « Virgin Mobile Festival 2008 / Lineup » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Virgin Mobile
  52. (en) HeraldNet, « Pemberton Festival », HeraldNet,‎ 26 mars 2008
  53. (en) Susan Visakowitz, « New NIN Ticket Strategy Puts Fans Up Front », Billboard,‎ 2008-04-29 (lire en ligne)
  54. (en) Jane Cohen, « New NIN Ticket Strategy Puts Fans Up Front », Ticket News,‎ 2008-04-30 (lire en ligne)
  55. (en) « BLABBERMOUTH.NET - NINE INCH NAILS Introduces 'Unplugged' Set Into New Live Show », Roadrunnerrecords.com
  56. (en) « Blabbermouth.Net - Drummer Josh Freese To Leave Nine Inch Nails », Roadrunnerrecords.com
  57. (en) Pocholo Concepcion, « Trent Reznor, 20 years later », Showbizandstyle.inquirer.net,‎ 13 juillet 2009
  58. a et b (en) Bashara Josh, « Nine Inch Nails pummels fans in Lincoln », The Gateway,‎ 2006-02-21 (lire en ligne)
  59. (en) Dave Ferman, « Nine Inch Nails Goes On Mainstream Tour », Fort Worth Star-Telegram,‎ octobre 1994
  60. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Gergiev.
  61. a et b (en) Steve Jennings, « Production Profile: Nine Inch Nails », Projection, Lights and Staging News,‎ ?
  62. (en) Jason Nahrung, « Reznor `nails' it », News Limited,‎ 2007-05-07 (lire en ligne)
  63. (en) « Nine Inch Nails hammer as hard as ever », The Boston Globe,‎ mai 2000
  64. (en) Tony Hicks, « Trent Reznor is one focused rock star », Contra Costa Times,‎ 2005-04-29
  65. (en) « Nine Inch Nails Releases "Closure" », MTV,‎ 2 décembre 1997
  66. (en) « Current », Nine Inch Nails,‎ 15 avril 2005
  67. (en) « Closer to Closure? », The NIN Hotline,‎ 12 décembre 2005
  68. a et b (en) Mike Machian, « Fragility 2.0: Bruises heal, DVD is forever », The Gateway,‎ 2002-02-05 (lire en ligne)
  69. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées break-up.
  70. (en) « Ron Musarra », Allmusic
  71. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Thrasher_1990.
  72. (en) Stacey Sanner, « Portrait of a Nine Inch Nail », Alternative Press,‎ juillet 1990
  73. (en) « Sympathy for the Devil », Spin,‎ mars 1996
  74. (en) « Robin Finck – Biography », Allmusic
  75. (en) Michael Mehle, « Nine Inch Nails gives Bowie boost », Rocky Mountain News,‎ 1995-10-17 (lire en ligne [fee required])
  76. (en) Harry Straight, « Nine Inch Nails lives up to its name », Daytona Beach News-Journal,‎ 2000-05-12 (lire en ligne [fee required])
  77. (en) « An Interview With Charlie Clouser », Scene,‎ septembre 1996
  78. (en) « BLABBERMOUTH.NET - NINE INCH NAILS' ALESSANDRO CORTINI Quits; Band To Resume Touring As Four-Piece », Roadrunnerrecords.com
  79. (en) « ‪NIN: "Just Like You Imagined" live at Henry Fonda Theater, LA 9.08.09 HD 1080p]‬‏ », YouTube (consulté en 0)
  80. (en) Dave Navarro, « Nine Inch Nails - Head Like a Hole (Lollapalooza 1991) », 6767.com,‎ 4 octobre 2006
  81. (en) Jim Sullivan, « Nine Inch Nails: Rock of rages », Boston Globe,‎ 1995-01-06 (lire en ligne [fee required])
  82. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées accessmylibrary.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :