TV on the Radio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

TV on the Radio

Description de cette image, également commentée ci-après

Tunde Adebimpe, le chanteur, lors d'un concert de TV on the Radio en 2004.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock expérimental
Années actives Depuis 2001
Labels Touch and Go Records, 4AD, Interscope
Site officiel www.tvontheradio.com/
Composition du groupe
Membres Tunde Adebimpe, Kyp Malone, David Andrew Sitek, Jaleel Bunton
Anciens membres Gerard Smith (†)

TV on the Radio est un groupe de rock américain à géométrie variable originaire du quartier de Brooklyn à New York, mélangeant rock et soul, avec des influences free jazz, doo-wop, teintées souvent de psychédélisme. Le noyau principal du groupe est composé du chanteur Tunde Adebimpe, du guitariste Kyp Malone et du producteur multi-instrumentaliste David Andrew Sitek.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe remonte en 1997, avec la rencontre entre Tunde Adebimpe et David Andre Sitek, lorsqu'ils partageaient un loft dans le quartier de Williamsburg, à New York[1].

Le premier album de TV on the Radio, seulement composé de Tunde Adebimpe et de David Andre Sitek à l'époque, sort en 2002. Il s'appelle OK Calculator en référence à OK Computer du groupe anglais Radiohead. Autoproduit et pressé sur leur propre label Brooklyn Milk[2], ce disque est pratiquement impossible à retrouver aujourd'hui. Aucun nouveau pressage n'en a été fait. Dans une interview[3] accordée à Pitchfork Media en 2006, David Andrew Sitek déclarait qu'il en avait retrouvé une centaine d'exemplaires qu'il avait stockée chez le bassiste du groupe, Gerard Smith.

Leur second album Desperate Youth, Blood Thirsty Babes, paru en 2004, a été un succès critique. David Bowie mentionnait à la presse musicale, à l'été 2004, que TV on the Radio et Arcade Fire étaient ses groupes préférés du moment. Il contacte lui-même le groupe en 2006 pour enregistrer une chanson, Province, en leur compagnie. Ce titre se retrouvera sur le troisième album de TV on the Radio. Bowie a comparé les textes de TV on the Radio à la poésie américaine, particulièrement celle de la génération beat.

Desperate Youth, Blood Thirsty Babes fut précédé de Young Liars, un EP contenant Staring at the Sun, qui se retrouva sur le premier album complet du groupe[4], et une reprise doo-wop de Mister Grieves des Pixies. Le guitariste des Yeah Yeah Yeahs, Nick Zinner, fait partie des collaborateurs invités sur Young Liars.

En 2005, TV on the Radio assure les premières parties de Nine Inch Nails durant la tournée With Teeth et lance un EP intitulé New Health Rock. Au mois de septembre, ils enregistrent le morceau Dry Drunk Emperor, inspiré par les ravages de l'Ouragan Katrina. La chanson sera offerte sur internet [5], comme un message d'encouragement venu de New York pour celles et ceux touchés par la catastrophe. Dry Drunk Emperor est aussi une charge indirecte contre le Président George W. Bush.

Leur troisième album Return to Cookie Mountain est paru en 2006 sur le label 4AD, David Bowie apparaît sur la chanson Province et Kazu Makino de Blonde Redhead sur Hours[6].

Ils ont sorti leur quatrième album, Dear Science, le 22 septembre 2008. Dans la foulée, ils ont fait une tournée mondiale jusque courant 2009, dont quelques dates en France, comme le 17 juillet 2009 au festival des Vieilles Charrues.

Le 16 février 2009, le groupe est apparu sur le disque caritatif War Child Presents Heroes[7] en reprenant Heroes, une chanson de David Bowie.

En mars 2011, TV on the Radio annonce sur son site Internet qu'un cancer du poumon a été diagnostiqué chez leur bassiste Gerard Smith et qu'il ne pourra pas assurer la tournée qui suit la sortie de leur album Nine Types of Light[8]. Le 20 avril 2011, le bassiste du groupe, Gerard Smith succombe à un cancer du poumon[9].

Style et influences musicales[modifier | modifier le code]

Parmi les influences de TV on the Radio figurent Brian Eno[10] et Prince[11]. Leur musique éclectique est aussi due à leur goûts pour des groupes très divers, allant de Bad Brains à Earth, Wind & Fire, en passant par Nancy Sinatra et même Serge Gainsbourg[12].

Leur musique hétéroclite incluant des réminiscences de soul, trip-hop et de rock, vient en partie de l'écoute de tous ces artistes.

Comme références pour les tempos et les mélodies entraînantes, TV on the Radio mentionnent aussi les groupes post-punk Wire[12] et Siouxsie and the Banshees[13]. David Siteck a déclaré qu'ils ont toujours essayé de faire une chanson qui commence comme Kiss Them For Me (de Siouxsie). « Je pense que des chansons comme I Was a Lover ou Wash The Day away viennent de cet élément de surprise où d'un seul coup, cette énorme son de batterie débarque et tu te demandes ce qui se passe »[14].

Divers[modifier | modifier le code]

Le nom du groupe vient de l'animateur de radio britannique Tommy Vance, connu pour se présenter sur les ondes par la formule suivante: "This is T.V. on the radio", T.V. renvoyant à ses initiales.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Wolf Like Me (2006)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joe Pareles, « TV on the Radio interview: 'We never wanted to be obscure' », sur scotsman.com,‎ 8 novembre 2008 (consulté le 12 avril 2011)
  2. (en) Richard Harrington. "TV on the Radio: Coming in Loud and Clear". washingtonpost.com. 13 Avril 2007. Consulté le 20 avril 2011
  3. (en) « TV On The Radio », sur http://pitchfork.com/ (consulté le 8 janvier 2010)
  4. (en)Album Review. TV on the radio : Desperate Youth, Blood Thirsty BabesChris Dahlen, 7 mars 2004, Pitchfork.
  5. Touch and Go / Quarterstick Records
  6. (en)Album review. TV on the radio : Return to cookie mountain, Chris Dahlen, 5 juillet 2006, Pitchfork.
  7. (en) « TV On The Radio cover David Bowie », sur http://www.warchild.org.uk (consulté le 8 janvier 2010)
  8. (en) Sean Michaels, « TV on the Radio musician Gerard Smith diagnosed with lung cancer », sur guardian.co.uk,‎ 16 mars 2011 (consulté le 13 avril 2011)
  9. Gerard Smith – TV on the Radio bassist – dies aged 34, David Batty, The Guardian, 21 avril 2011
  10. "SoundToys Fanatic - David Sitek" Soundtoys.com.
  11. Keyes, J. Edward. "TV on the Radio". Rollingstone.com.
  12. a et b Harris, David. "TV on the Radio (David Sitek): Interview". Tinymixtapes.com. September 2008
  13. "Icon: Siouxsie", The Fader Magazine, The Icon Issue 67, Avril/Mai 2010. Page 71
  14. (en) "Icon: Siouxsie", The Fader Magazine, The Icon Issue 67, Avril/Mai 2010. Page 71: Dave Sitek (David Andrew Sitek) TV on the Radio. "I've always tried to make a song that begins like "Kiss Them for Me". I think songs like "I Was a Lover" or "Wash the Day away" came from that element of surprise mode where all of a sudden this giant drum comes in and you're like, what the fuck?! That record was the first one where I was like, okay, even my friends who don't know who The Cure or Sonic Youth are, they're going to fall for this. I feel like that transition into that record was a relief for me. Really beautiful music was always considered too weird by the normal kids and that was the first example where I thought, we've got them, they're hooked! I watched people dance to that song, people who had never heard of any of the music that I listened to, they heard that music in a club and went crazy.