Palazzo Strozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palazzo Strozzi
Palazzo Strozzi
Palazzo strozzi 22.JPG

Un angle du palais.

Présentation
Type
palais citadin
Style
Renaissance
Architecte
Construction
1489 - 1662
Commanditaire
Destination initiale
palais de la famille Strozzi
Destination actuelle
palais privé et centre culturel
Propriétaire
Istituto Nazionale delle Assicurazioni
Site web
Géographie
Pays
Région
Ville
Adresse
isolat entouré par la via Tornabuoni, la via Porta Rossa et la via degli Strozzi
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Italie
voir sur la carte d’Italie
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Toscane
voir sur la carte de Toscane
Red pog.svg

Le Palais Strozzi (Palazzo Strozzi) est un chef-d'œuvre de l'architecture de la Renaissance italienne situé à Florence, qui donne sur la piazza Strozzi, la via Tornabuoni, la via Porta Rossa et la via degli Strozzi, sans être accolé à aucun autre bâtiment.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du palais Strozzi est lancée par Benedetto da Maiano en 1489, sur la demande de Philippe Strozzi, qui fit abattre plus de 15 bâtiments préexistants pour le chantier. Les travaux furent achevés par Simone del Pollaiolo dit il Cronaca, chargé de la construction du palais jusqu'au 31 octobre 1504[1].

Les arcades du cortile.

De forme cubique sur trois niveaux, avec une cour centrale, il devait surpasser en taille et en beauté le Palazzo Medici-Riccardi d'une façon ostentatoire.

En 1638 Gherardo Silvani réalise la chapelle au premier étage et, en 1662, agrandit le salon qui donne sur la via Tornabuoni.

En 1864 est ajoutée, le long de la via Tornabuoni, le panca di via de Giuseppe de Poggi, sur commande du prince Ferdinando Strozzi, et pour ce faire est rouvert le porche muré sur la place Strozzi, et est créée une rampe pour joindre les niveaux de la cour et de la rue, permettant aux carrosses d'accéder au cœur du palais.

Entre 1886 et 1889, les façades sont restaurées, et à nouveau au début du XXe siècle.

Résidence principale de la famille Strozzi jusqu'au XXe siècle, vingt ans après la mort sans héritier de Piero Strozzi en 1907, le palais devint la propriété de l'Istituto Nazionale delle Assicurazioni (Institut National des Assurances), qui le possède encore aujourd'hui.

Architecture[modifier | modifier le code]

Simone del Pollaiolo entoura la cour centrale d'une arcade, inspiré par Michelozzo.

Le palais reprend avec beaucoup d’harmonie des éléments issus des recherches de la Renaissance tels que le « bossage rustique » en pietra forte[2].

Façade sur la Piazza Strozzi.

Au premier niveau s'ouvrent les fenêtres rectangulaires de la Salla Ferri, et aux plans supérieurs des fenêtres géminées. Les niveaux sont séparés par des corniches marcapiano (séparant les étages) crénelées.

La cour comporte un péristyle à arches et colonnes de style corinthien.


Une imposante corniche (cornicione) couronne le tout, raccordé au mur en bossage par un bandeau vierge et plan (zoccolo a pancale).

Sur le pourtour extérieur, on trouve des porte-flambeaux, des lanternes, des hampes porte-drapeau et des anneaux pour chevaux, le tout en fer forgé, œuvres de Niccolò Grosso dit il Caparra, le plus fameux forgeron de Florence actif au XVe siècle, mentionné par Vasari dans ses Vies.

Le Palais Strozzi est un des sommets de l’architecture privée de la Renaissance. Contrairement au palais Médicis, qui a été implanté sur un terrain d'angle, et donc ne dispose que de deux façades, le bâtiment du Palais Strozzi est entouré de toutes parts par des rues.

Élévation de la façade principale du palais Strozzi à Florence.
Emprise du palais dans le quartier.

Centre culturel et artistique[modifier | modifier le code]

Le palais est resté le siège de la famille Strozzi jusqu'en 1937.

Depuis la Seconde Guerre mondiale le Palazzo Strozzi est devenu le plus grand espace d'expositions qui a accueilli :

Le palais est utilisé aussi pour des expositions internationales comme la désormais annuelle Biennale dell'Antiquariato (depuis 1959), les défilés de mode et d'autres manifestations culturelles et artistiques.

Le palais Strozzi est aussi le siège de l'Istituto Nazionale del Rinascimento (Institut National de la Renaissance[3]).

Le palais Strozzi héberge également un centre d'archivage historique, un cabinet de restauration et une bibliothèque, au sein du Cabinet Vieusseux.

Photographies des ferronneries du Caparra[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Documents de la ville de Florence
  2. pietra forte, pierre détritique, de grès micacé pour les édifices, églises et palais comme les bossages du Palais Pitti, a contrario de la pietra serena : une roche gris foncé, un micaschiste, dont la dureté relative permet la réalisation de colonnes monolithiques.
  3. Site officiel du INSR

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]