Oui-Oui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oui-Oui (homonymie).
Oui-Oui
Personnage de fiction apparaissant dans
Oui-Oui.

Oui-Oui représenté au carnaval de Sesimbra, Portugal.
Oui-Oui représenté au carnaval de Sesimbra, Portugal.

Origine Miniville, au pays des jouets
Sexe Masculin
Caractéristique(s) Personnage en bois
Entourage Potiron, Chichine, M. le Gendarme (notamment)
Ennemi(s) Sournois et Finaud

Créé par Enid Blyton et Harmsen van der Beek

Oui-Oui est un personnage fictif de livres pour enfants, créé par la romancière britannique Enid Blyton en 1949 avec l'aide de l'illustrateur néerlandais Harmsen van der Beek (1897-1953). Le personnage s'appelle originellement Noddy, inspiré de la phrase en anglais : Nod the head signifiant « Hocher la tête »). Il parait pour la première fois en français en 1962 dans la collection Bibliothèque rose, avec des illustrations de Jeanne Hives.

Dans d'autres pays, il existe de nombreuses autres variantes de son nom comme Noddy en Italie, au Portugal et en Pologne, Zvonko en Croatie, Nicke en Suède, et Lelumaan Niksu en Finlande.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Oui-Oui est un pantin de bois, à la tête articulée par un ressort qui se balance d'avant en arrière, comme pour dire oui. Il porte toujours un bonnet bleu surmonté d'un grelot qui sonne quand sa tête bouge et un éternel foulard jaune à pois rouges. Il vit au pays des jouets, Miniville, dans lequel il a sa « maison-pour-lui-tout-seul ». Bien que considéré[Par qui ?] et perçu comme un enfant, Oui-Oui est le chauffeur de taxi de la ville, et transporte ses amis dans sa voiture, douée elle aussi d'une personnalité (elle ne parle pas, mais prend des initiatives et s'exprime à coups d'avertisseur sonore).

Médias[modifier | modifier le code]

Logo de la franchise.

Les histoires originales de Oui-Oui présentent à l'origine des golliwog (en) – des poupées à l'effigie de noirs africains. Ces poupées étaient très populaires au Royaume-Uni, à la période durant laquelle ces histoires étaient rédigées, mais elles sont par la suite critiquées et perçues comme un « stéréotype raciale »[1]. Les deux principaux antagonistes étaient des gobelins nommés Sly et Gobbo en 1989.

En novembre 2008, Sophie Smallwood, petite-fille d'Enid Blyton, publie une aventure inédite de Oui-Oui, en version anglaise[2].

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Les histoires de Oui-Oui et son taxi sont adaptées en deux séries d'animation, par animation image par image, puis en images de synthèse. En France, dans toutes ces réalisations[réf. nécessaire], trois comédiens interprètent l'ensemble des personnages : Brigitte Lecordier prête sa voix à Oui-Oui[3], Evelyne Grandjean aux voix additionnelles féminines, et Patrick Préjean aux voix additionnelles masculines[4].

Oui-Oui est une série d'animation ciblant un très jeune public âgé entre 2 et 3 ans. Il existe deux séries différentes, dont la plus vieille, créée en 1986, et une beaucoup plus récente, diffusée sur France 5 dans Debout les Zouzous depuis le 13 juin 2011, à l'occasion des soixante années d'existence du personnage[5].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Oui-Oui est également adapté en en jeux vidéo éducatifs. En France, Oui-Oui : Une Journée au Pays des Jouets un jeu vidéo édité par The Game Factory pour Gameboy Advance paraît le 25 novembre 2005[6]. Le même jour, un jeu intitulé Oui-Oui et l'Horloge Magique sort sur Mac et PC[7],[8]. Également adapté sur PC, En Taxi avec Oui-Oui sort le 15 novembre 2007[9],[10]. Oui-Oui et le Livre Magique, un jeu vidéo édité par The Game Factory, et développé par Neko Entertainment, paraît le 20 octobre 2006 sur console PlayStation 2[11]. Plus tard, l'éditeur Emme fait paraître le jeu vidéo Oui-Oui au Pays des Jouets le 5 novembre 2010 sur Nintendo DS[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pilgrim, David, « The Golliwog Caricature », sur Ferris State University, The Jim Crow Museum of Racis Memorabilia (consulté le 21 juillet 2014).
  2. Clément S., « Une aventure inédite de Oui-Oui en novembre 2009 », sur Actua Litté,‎ 19 novembre 2008 (consulté le 29 septembre 2014).
  3. « Brigitte Lecordier. La voix de San Goku, c’est toujours elle », sur Le monde,‎ 8 février 2013 (consulté le 29 septembre 2014).
  4. « Oui-Oui et la fusée magique », sur DVD Critiques (consulté le 29 septembre 2014).
  5. Jean-Marc Morandini, « Oui-Oui fête ses 60 ans sur France 5 dès le 13 juin » (consulté le 29 septembre 2014).
  6. Rivaol, « Oui-Oui : Une Journée au Pays des Jouets », sur Jeuxvideo.com,‎ 19 décembre 2005 (consulté le 29 septembre 2014).
  7. La rédaction, « Oui-Oui débarque sur PC et Mac », sur Jeuxvideo.com,‎ 2 février 2006 (consulté le 29 septembre 2014).
  8. « Oui-Oui et l'Horloge Magique- PC », sur Jeuxvideo.com (consulté le 29 septembre 2014).
  9. « En taxi avec Oui-Oui », sur 01.net,‎ 19 mars 2008 (consulté le 29 septembre 2014).
  10. « Fiche complète En Taxi avec Oui-Oui- PC », sur Jeuxvideo.com (consulté le 29 septembre 2014).
  11. Rivaol, « Oui-Oui et le Livre Magique », sur Jeuxvideo.com,‎ 29 novembre 2006 (consulté le 29 septembre 2014).
  12. Jihem, « Oui-Oui au Pays des Jouets », sur Jeuxvideo.com,‎ 3 décembre 2010 (consulté le 29 septembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]