Noms du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miyajima stamp.JPG

Le mot « Japon » est un exonyme. Les noms japonais désignant le Japon sont Nippon et Nihon. Ils s'écrivent tous les deux de la même façon en japonais à l'aide des caractères 日本; il est toutefois possible de lever l'ambiguïté de la prononciation de ces caractères en utilisant les furigana. Le nom Nippon est plutôt utilisé de façon formelle pour les documents officiels, sur les billets de la monnaie nationale (yen), les timbres postaux et lors d'événements sportifs internationaux. Nihon est toutefois le terme le plus utilisé dans la vie de tous les jours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nippon et Nihon signifient tous les deux littéralement « origine/racine du soleil », c’est-à-dire lieu d'origine du soleil, expression souvent traduite comme Pays du Soleil Levant.

Avant que le Japon n'entretienne des relations avec la Chine, il se désignait lui-même sous le nom de Yamato et sous celui de Hi-no-moto, qui signifie « source du soleil », terme probablement dû à la position géographique du Japon. La Chine ancienne de l'époque des Trois Royaumes appelait le Japon pays des Wa (?). Bien que péjorative à l'origine — le caractère utilisé signifie « nain » — un caractère différent , qui a des connotations plus positives, commença à être utilisé. Rétroactivement, ce caractère fut adopté au Japon pour noter le nom Yamato (大和?), souvent combiné avec le caractère , signifiant « Grand ». Quand hi-no-moto fut écrit à l'aide de kanji, on lui attribua les caractères (jour/soleil) et (origine/racine). Ces caractères étaient lus hi-no-moto par les Japonais.

L'origine de ce nom dans les autres pays que le Japon remonte à une missive envoyée à la Chine par le prince Shōtoku Taishi (聖徳太子?, 574-622) commençant par « de l’empereur du soleil levant à l’empereur du soleil couchant… » et se réfère à la position du Japon par rapport à l'Extrême-Orient du continent asiatique. À l'aide de caractères chinois, ce terme de « origine/racine du soleil » s'écrit 日本, mais ces caractères ne se prononcent pas de la même manière au Japon et en Chine. La diplomatie chinoise adopta ce nom inventé au Japon, mais le prononcèrent en mandarin. En chinois moderne, les caractères 日本 se transcrivent rìběn en hanyu pinyin. À l'époque de la dynastie Tang, la prononciations de ces caractères était approximativement [njitbə̌n]. Un ancêtre de cette forme chinoise rìběn est à l'origine du nom du Japon en langue française.

Au Japon, au cours du temps, les caractères 日本 ne se lurent plus hi-no-moto mais commencèrent à être lus en utilisant la prononciation chinoise. C’est-à-dire les prononciations chinoises déformées par les oreilles japonaises : nippon et plus tard nihon. Le caractère chinois 日 représente le mot purement japonais nichi qui signifie « jour » qui est abrégé sous la forme ni dans nihon. Hon étant une altération phonétique de bon lui-même déformation du son chinois [bə̌n] (本) et qui signifiait bien « racine » à l'origine.

Le mot Japon parvint en Occident à partir de routes de commerces anciennes. En mandarin le mot utilisé pour désigner le Japon fut noté par Marco Polo comme étant Cipangu ou Cypango. Cette forme correspond au chinois moderne 日本国 rìběnguó (« pays de la racine du jour »). La prononciation du nom a pu passer en malais Japang, emprunté au chinois (peut-être une ancienne version du mot cantonais moderne yahtbun). Ce nom fut rencontré par les marchands portugais à Malacca au cours du XVIe siècle. On pense que ces marchands portugais furent les premiers à rapporter ce mot en Europe. On le rencontre en anglais pour la première fois en 1577 sous la forme Giapan. En français, le terme est passé par Japan sur la carte de Jean Guérard de 1634 où la baie d'Hudson est annotée « grand Océan découvert l'an 1612, par Henry Hudson l'anglois, l'on croit qu'il y a passage de là au Japan ». [1]

En français moderne, le nom officiel du pays est simplement Japon. Depuis l'ère Meiji jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le nom complet du Japon était le Grand Empire du Japon (大日本帝国, Dai-nippon teikoku?). Plus poétiquement, un autre nom pour l'empire était l'Empire du soleil. Le nom officiel de la nation fut changé après l'adoption de la constitution d'après guerre ; le titre « État du Japon » est quelquefois utilisé comme un équivalent courant moderne. Le titre officiel japonais est Nipponkoku ou Nihonkoku (日本国?), littéralement « pays du Japon ».

Bien que Nippon ou Nihon soient toujours et de loin les noms les plus populaires dans le pays, récemment les mots étrangers Japan et même Jipangu (de Cipangu, voir plus haut) sont utilisés en japonais surtout pour des besoins des marques étrangères.

Nihon et Nippon[modifier | modifier le code]

Nippon est utilisé souvent ou toujours dans les constructions suivantes :

  • Nippon-koku kenpō (日本国憲法?, Constitution du Japon)
  • Ganbatte Nippon! (がんばって日本?, Un encouragement pour l'équipe durant les événements sportifs internationaux, grossièrement, « accroche-toi Japon ! »)
  • Nippon-bashi (日本橋?, un quartier dans la ville d'Osaka où les magasins d'électronique sont rassemblés)

Nihon est utilisé souvent ou toujours dans les constructions suivantes :

Yamato[modifier | modifier le code]

Yamato correspond à la fin du IIIe siècle aux plaines et aux monts autour de l'ancienne capitale de Nara, appelée province de Yamato. La période Yamato (250-710) désigne la période de l'histoire du Japon où une structure politique et sociale se met en place dans la province de Yamato.

Par extension, le peuple Yamato représente l’ethnie majoritaire au Japon, par opposition aux Aïnous et aux Okinawaïens, et la langue de Yamato désigne en japonais le lexique de la langue indigène japonaise par opposition au lexique d'origine chinoise.

Cipango[modifier | modifier le code]

Cipango (variante Cipangu) est le nom que Marco Polo donna à l'île du Japon, lors de ses voyages en Mer de Chine[2].

Cette forme, prononcée Tchipan’go en italien, correspond au chinois 日本国 (hanyu pinyin rìběnguó : « pays de la racine du jour », ou encore « Empire du soleil levant »), prononcé Jepèn-kwo en mandarin. La forme 日本 (hanyu pinyin rìběn : « racine du jour »), prononcée Jepèn en mandarin, est à l’origine du mot Japon.

Christophe Colomb crut tomber sur Cipango lorsqu'il voulut rejoindre « le bout de l'Orient » en partant du « bout de l'Occident » : autrement dit, partir de l'Espagne pour atteindre la Chine en traversant l'Atlantique - et c'est ainsi qu'il découvrit l'Amérique, car c'était en fait une île de l'actuelle mer des Caraïbes.

Il était pourtant sûr de sa position sur le continent asiatique, et affirmait que la présence d'or sur cette île était la preuve qu'il s'agissait de Cipango.

Ce nom est repris par José-Maria de Heredia dans son poème Les Conquérants (tiré de Les Trophées) : « ils allaient conquérir ce fabuleux métal que Cipango mûrit dans ses mines lointaines ».

Jipangu[modifier | modifier le code]

Jipangu (ジパング?) est un nom désignant le Japon qui est devenu récemment à la mode pour les films japonais, les animes, les jeux vidéo, etc. Le terme provient probablement du terme Cipangu (voir ci-dessus).

Exemples :

  • information sur le film Jipangu sur l'Internet Movie Database[3] ;
  • un magazine web pour Transcultural Networking en anglais[4] ;
  • un site Japan Railways Ouest promouvant la visite du Japon traditionnel par le rail[5] ;
  • un site promotionnel pour un anime sur une uchronie de la Seconde Guerre mondiale[6].

Japon[modifier | modifier le code]

Le nom Japon (prononcé comme en français) est utilisé au Japon dans le titre d'une émission télévisée dominicale : Sunday Japon, ainsi que dans le nom du bihebdomadaire Courrier Japon (publication cousine du Courrier International).

Autres noms[modifier | modifier le code]

Dongyang (東洋?), littéralement « Océan de l'Est », est un terme chinois désignant le Japon. Il fait contraste avec Nanyang (Océan du Sud), qui désigne l'Asie du Sud-Est, et Xiyang (Océan de l'Ouest), qui désigne l'Occident. En japonais, le même terme, prononcé tōyō, désigne l'Orient en général.

Un autre ancien nom pour le Japon est Ōyashima (大八洲?) signifiant le pays des huit îles. Les huit îles se référent à la création des huit îles principales du Japon par les dieux Izanami et Izanagi dans la mythologie japonaise.

Notes[modifier | modifier le code]