Japan Railways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JR.

Japan Railways

alt=Description de l'image Image 15.png.
Territoires des 6 compagnies de transport de passager de la JR

Japan Railways, plus communément appelé JR, est un groupe de 8 sociétés privées subventionnées assurant l'essentiel du transport ferroviaire au Japon et qui a repris l'essentiel des opérations de l'entreprise publique JNR (Japanese National Railways) le 1er avril 1987.

Le groupe JR est au cœur du réseau de chemin de fer japonais, assurant pratiquement toutes les dessertes grandes lignes (dont les lignes à grande vitesse Shinkansen) et une proportion importante du réseau de banlieue. Il y a toujours aujourd'hui une distinction nette qui est faite entre JR et les autres compagnies de chemin de fer privées.

Composition[modifier | modifier le code]

Les 7 sociétés de chemin de fer du groupement JR transportant des passagers gèrent chacune le réseau d'une région mais assurent également des dessertes longues distance qui franchissent les frontières régionales : par exemple le Tokaido Shinkansen est rattaché à JR Central, mais dessert également des gares de JR East et de JR West.

Les compagnies du groupement Japan Railways sont :

Pour les passagers :

Pour le fret

Dans le groupement JR, il existe également un certain nombre de sociétés non exploitantes comme l'institut de recherche JR Soken (JR総研).

Histoire[modifier | modifier le code]

Train express de la compagnie JR Kyushu assurant la desserte entre Hakata (Fukuoka) et Nagasaki.

La dissolution de la JNR est intervenue à la suite de pertes importantes ainsi que du constat de graves insuffisances dans le management et de fraudes. Au début des années 1980, le trafic de passagers et de fret avait diminué, et les augmentations des tarifs n'avaient pas suivi celle des coûts de la main-d'œuvre.

Après sa dissolution en 1987 et la création des nouvelles sociétés, ce qui a a subsisté de la JNR a été regroupé dans une société, la Japanese Railways Settlement Corporation dont l'objet était de liquider les actifs non repris par les nouvelles compagnies de chemin de fer et d'exécuter d'autres tâches découlant de la dissolution, telles que le reclassement du personnel licencié.

Les nouvelles compagnies ont introduit la concurrence, réduit leurs effectifs et effectué des réformes dans leur mode de fonctionnement. La réaction initiale de la clientèle a été positive ; le nombre de voyageurs-km sur l'ensemble des compagnies de la JR est passé à 204,7 milliards de passagers-kilomètres (soit 3,2 % d'augmentation par rapport à 1986), alors que le trafic stagnait depuis 1975. La croissance des compagnies des chemins de fer privés en 1987 a été de 2,6 % ; pour la première fois depuis 1974, l'augmentation du trafic des compagnies publiques était supérieur à celle du secteur privé. La part du transport par rail s'est accrue, bien qu'elle ne comptait toujours que pour 28 % du transport des passagers et 5 % du transport du fret en 1990.

Au début, les compagnies de chemin fer composant JR sont restées la propriété de l'État, mais la privatisation pour certaines d'entre elles est intervenue au début des années 1990.

Les 6 compagnies disposaient à la fin des années 1980 de 18 800 kilomètres de voies (essentiellement en écartement de 1,067 m), dont environ 25 % à 2 voies ou plus. En 1988 environ 51 % des 1000 locomotives possédées par les six compagnies étaient des diesel et le reste était constitué de locomotives électriques.

La compagnie de fret de la JR Freight possède ses propres locomotives (295 diesel et 569 locomotives électriques en 1988), mais loue les gares et les voies aux compagnies de transport de passagers. Le nombre de trains a diminué par rapport à l'époque de la JNR mais les revenus du fret ont augmenté, ainsi que la productivité.

La compagnie Shinkansen Property Corporation loue les infrastructures ferroviaires du Shinkansen, soit 2 100 km de voies à grande vitesse à l'écartement de 1,435 m, aux compagnies de transport de passager.

3 400 km de voies, essentiellement à l'écartement de 1,067 m, sont utilisées par de grandes compagnies privées ainsi que par ce qui est appelé au Japon, les compagnies du "troisième secteur", financées par des capitaux privés ou le budget des régions et qui ont repris une partie des lignes rurales du défunt JNR. Il y avait 27 compagnies du "troisième secteur" en 1989.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

JR logo (hokkaido).svg JR Hokkaidō JR logo (east).svg JR Est JR logo (central).svg JR Central JR logo (west).svg JR-Ouest JR logo (shikoku).svg JR Shikoku JR logo (kyushu).svg JR Kyūshū
Bus JR Hokkaidō Bus JR Tōhoku Bus JR Tōkai Bus JR Ouest Bus JR Shikoku Bus JR Kyūshū
Bus JR Kantō Bus JR Chūgoku
JR BusTech
JR logo (freight).svg JR Fret JR logo RTRI.svg IRTR JR logo systems.svg JR Systèmes