Monégasque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue monégasque. Pour les habitants de Monaco, voir Monégasque (gentilé).
Monégasque
munegascu
Pays Monaco
Nombre de locuteurs environ 200
Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 [1] lij[1]
IETF lij-mc

Le monégasque est un dialecte ligure (italien, appartenant aux langues romanes), enseigné en principauté de Monaco mais peu pratiqué.

Il s'agit d'une langue vernaculaire assez proche de celle parlée à Vintimille (intémélien) mais différente du mentonasque voisin. Elle a été influencée par le provençal (le provençal a été aussi parlé à Monaco, surtout en dehors du Rocher).

Exemple[modifier | modifier le code]

L'Hymne monégasque est écrit en monégasque.

Lecture[modifier | modifier le code]

Un texte en monégasque se lit avec les particularités suivantes :

  • le ü se lit [y].
  • le u se lit [u].
  • le e et le œ se lisent [e]. (et non comme [œ] dans le mot bœuf comme en ligure, où l'on utilise aussi la notation ö)
  • le ë se lit [e] très fermé ou [i]
  • le ç se lit comme en français : tradiçiùn vient du latin traditio et non de l'italien tradizione
  • c devant a, o, u, ü et ch devant e, i, œ se lit [k].
  • g devant a, o, u, ü et gh devant e, i, œ se lit [g].
  • ci devant a, o, u, ü, œ et c devant e, i se lit [t͡ʃ].
  • gi devant a, o, u, ü, œ et g devant e, i se lit [d͡ʒ].
  • sci devant a, o, u, ü, œ et sc devant e, i se lit [ʃ].
  • ssci devant a, o, u, ü, œ et ssc devant e, i se lit [ʃt͡ʃ].

Usage[modifier | modifier le code]

Plaque de rue bilingue monégasque - français

À Monaco, 17 % de la population parle encore le monégasque (ce sont généralement les « anciens » qui parlent encore cette langue, appelée le munegascu). Le monégasque fut considéré comme une langue en voie d’extinction au début des années 1970, mais son introduction dans les écoles semble lui avoir donné un second souffle. En effet, à partir du CE2 jusqu'à la 5e au collège, l'apprentissage de la langue monégasque est obligatoire. À partir de la 4e jusqu'en terminale c'est au choix de l'élève de continuer ou non. Des concours écrits et oraux officiels sont organisés dans le cadre des cours, et les remises des prix sont effectuées dans la cour de la mairie de Monaco en présence du Prince Souverain et des Autorités monégasques.

La langue officielle de la Principauté de Monaco étant le français, il y a peu d’activités visant à diffuser le monégasque : peu de publications paraissent en monégasque, et aucune émission de radio ou de télévision ne l’utilise. Seul le Comité National des Traditions Monégasques publie chaque année un « Calendari » (calendrier). Il existe plusieurs ouvrages : des dictionnaires français-monégasque et monégasque-français, une grammaire, une thèse en Sorbonne sur « Le Parler Monégasque », des ouvrages sur les Traditions Monégasques et poèmes divers.

Bien que privée de locuteurs potentiels, la langue monégasque est néanmoins enseignée à l’école et peut être présentée en option au baccalauréat français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. code générique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]