Michel Chaillou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaillou.

Michel Chaillou

Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Chaillou en dédicace à la Comédie du livre de Montpellier, en 2010.

Activités Romancier
Naissance 15 juin 1930
Nantes
Décès 10 décembre 2013 (à 83 ans)
Paris
Langue d'écriture Français
Distinctions 2002 : prix de la langue française
2007 : grand prix de littérature de l'Académie française

Michel Chaillou, né à Nantes le 15 juin 1930 et mort le 10 décembre 2013 à Paris, est un romancier français auteur de près d'une trentaine d'ouvrages. Après le prix de la langue française reçu en 2002, il a obtenu en 2007 le grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement à l’écriture, il a enseigné les lettres dans un IUT puis à l’université Paris-VIII. Après son premier roman Jonathamour (Gallimard, 1968), publié par George Lambrichs dans la collection du Chemin, il a produit de nombreuses émissions de télévision scolaire et de radio, rencontré Roland Barthes et écrit une pastorale moderne qui deviendra Le Sentiment géographique.

De 1990 à 1996, Michel Chaillou a dirigé une collection d’histoire littéraire, « Brèves littérature » chez Hatier à laquelle ont collaboré de nombreux écrivains et universitaires, dont Jean-Noël Vuarnet, Pierre Lartigue, Jacques Roubaud et Jean Roudaut[1].

Style littéraire[modifier | modifier le code]

Selon l'écrivain Sylvie Jaudeau : « Michel Chaillou, par le biais d'une écriture baroque, tente de renouveler la technique du roman en lui annexant des disciplines et des genres qui lui sont étrangers : histoire, biographie, théâtre. »[2].

Sa conception de l'écriture est amplement développée dans son livre d'entretiens avec le romancier Jean Védrines, l'Ecoute intérieure (2007).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Le prix de la langue française lui est décerné en 2002. En 2007, il reçoit le grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre[1].

Oeuvres[modifier | modifier le code]

  • Jonathamour, Gallimard, 1968, coll. "Folio" 1991
  • Collège Vaserman, Gallimard, 1970
  • Le Sentiment géographique, Gallimard, 1976, coll. "L'imaginaire" 1989
  • La Petite Vertu : huit années de prose courante sous la Régence, Balland, 1980, Seuil 1990
  • Domestique chez Montaigne, Gallimard, 1983, coll. "L'imaginaire" 2010
  • La Vindicte du sourd, Gallimard, coll. "Folio Junior" 1984
  • Le Rêve de Saxe ,roman, Ramsay 1986, Gallimard coll."Folio" 1988
  • La Croyance des voleurs, Seuil 1989, prix des libraires 1989
  • L'Hexaméron (en collaboration avec Michel Deguy, Florence Delay, Natacha Michel, Denis Roche et Jacques Roubaud), Seuil 1990
  • Petit Guide de la littérature française au XVIIe siècle : 1600-1660, Hatier 1990, repris sous le titre "La Fleur des rues", Fayard 2000
  • La Rue du capitaine Olchanski : roman russe, Gallimard, 1991
  • Mémoires de Melle, Le Seuil, 1993, coll. "Points" 1995
  • La Vie privée du désert : roman. Le Seuil, 1995, coll. "Points" 1997, grand prix Poncetton de la Société des gens de lettres
  • Le Colosse machinal, en collaboration avec Martin Jarrie, Nathan 1996
  • Le ciel touche à peine terre : roman, Le Seuil, 1997
  • Les Habits du fantôme, Le Seuil, 1999
  • La France fugitive, Fayard 1998, Le Livre de poche, 2001
  • Indigne indigo : roman, Le Seuil, 2000, Fayard 2007
  • Le Matamore ébouriffé : roman, Fayard, 2002,Le Livre de poche, 2004
  • 1945 : récit, Le Seuil, 2004, prix Breizh 2004
  • La Preuve par le chien : roman, Fayard, 2005
  • Virginité : roman, Fayard, 2007
  • L’Écoute intérieure, neuf entretiens sur la littérature avec Jean Védrines, Fayard 2007
  • Le Dernier des Romains : roman, Fayard, 2009
  • Le Crime du beau temps, Gallimard, 2010
  • La Fuite en Égypte, Fayard, 2011
  • Éloge du démodé, La Différence, 2012
  • L’Hypothèse de l'ombre, Gallimard, 2014

Études et articles sur l'œuvre[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Braudeau Michel, Proguidis Lakis, Salgas Jean-Pierre, Viart Dominique, Le roman français contemporain, Ministre des Affaires étrangères – adpf, 2002. p. 9
  • Disson Agnès," Une nouvelle histoire ", revue Schincho (Japon), n° septembre 1999, pp.192- 210
  • Jaudeau, Sylvie, Dictionnaire de la Littérature française du XXe siècle, Paris, Encyclopédie Universalis-Albin Michel,2000,p.190-193.
  • Réda, Jacques "Un songe pourtant cadastrable", étude parue dans la revue Roman, juin 1987, pp. 22-26
  • Richard, Jean-Pierre, L’État des choses, études sur huit écrivains d’aujourd’hui, nrf essais, Gallimard, 1990, pp. 171-198 "Une géographie du trouble".
  • Rolla, Chiarra, "L’Astrée selon Michel Chaillou ", in Stratégie narratives 2, Le roman contemporain, a cura di Rosa Galli Pellegrini, Atti del Colloquio Internazionale di Genova, Bari-Paris, Schena-Didier érudition 2002, pp. 221-235.
  • Rolla, Chiarra, "Michel Chaillou : voyageur sentimental et promeneur littéraire à la recherche d’un temps jamais perdu ", in Trois études sur le roman de l’extrême contemporain Marie Ndiaye, Sylvie Germain, Michel Chaillou, sous la direction de Rosa Galli Pellegrini, Bari, Schena, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2004, pp. 121-167
  • Viart, Dominique, Le roman français au XXe siècle, Hachette supérieur « Les Fondamentaux », 1999, p.131-132.
  • Viart, Dominique, Vercier, Bruno, La littérature française au présent, La bibliothèque Bordas, 2005, pp. 379–380.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]