Mark Rycroft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mark Rycroft (né le 12 juillet 1978 à Penticton, province de la Colombie-Britannique) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien[1]. Il évolue au poste d'ailier[2]. Il joue huit saisons au niveau professionnel dans la Ligue américaine de hockey, la Ligue nationale de hockey et la Ligue Magnus entre 2000 et 2008. Ce joueur travailleur[3] est un joueur de troisième ou quatrième ligne qui amène de l'énergie et s'illustre par ses mises en échec[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Mark Rycroft est le fils d'Al Rycroft qui a pratiqué le hockey sur glace au niveau professionnel. Son frère cadet Travis Rycroft et son cousin Daymen Rycroft ont joué dans les ligues mineures d'Amérique du Nord.

À l'âge de quatre ans, il commence à patiner à Brooks dans l'Alberta [5]. En 1993, il débute sa carrière à Penticton où il a grandi[6]. Il joue avec l'Ice de Penticton dans la catégorie Midget AAA de la British Columbia Amateur Hockey Association pendant deux ans. Il inscrit cent-quatre-vingt-huit points dont quatre-vingts buts en cent-trois parties disputées dans cette catégorie.

En 1995, il intègre l'effectif des Clippers de Nanaimo dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique. Pour sa première saison dans cette ligue de niveau junior A, Rycroft dispute les soixante matchs de la saison régulière comptant quarante-cinq points. Les Clippers le nomment recrue de la saison. Troisièmes de la Division Island[7], les Clippers terminent leur parcours en quart de finale des séries éliminatoires battus quatre victoires à une par les Vipers de Vernon, futurs vainqueurs de la Coupe Fred Page.

Lors de la saison 1996-1997, Rycroft marque soixante-sept points dont trente-deux buts en cinquante-huit matchs. Il est le meilleur buteur de son équipe en situation d'infériorité numérique. Les Eagles de South Surrey prennent la première place de la Conférence Côtière devant Rycroft et ses coéquipiers. Les Paper Kings de Powell River barrent la route de l'équipe de Nanaimo en quart de finale en cinq matchs[8].

En 1997, il est recruté par George Gwozdecky, Steve Miller et Rico Blasi, entraîneurs de l'équipe de hockey sur glace de l'Université de Denver qui évolue dans la Western Collegiate Hockey Association (WCHA)[9]. Les Pioneers se rangent au huitième rang de la WCHA qui comprend neuf équipes[10]. Rycroft inscrit quinze buts pour trente-deux points, alors que le meilleur pointeur de sa formation Paul Comrie en totalise quarante[11]. Les Pioneers honorent Rycroft en lui décernant le trophée Barry Sharp de la meilleure recrue[12]. De plus, il nommé par la WCHA dans l'équipe des recrues de la saison.

Photographie couleur de Pettinger
Matt Pettinger est l'équipier de Rycroft aux Pioneers de Denver de 1998 à 2000.

Au cours de la saison 1998-1999, Rycroft réalise sa saison la plus prolifique dans le championnat NCAA que ce soit au total de buts (dix-neuf soit le dixième total de saison de la WCHA[13]), d'assistances (dix-huit) et donc de points (trente-sept). Matt Pettinger et les Pioneers terminent troisièmes de la WCHA après le Fighting Sioux du Dakota du Nord et les Tigers de Colorado College. Mais l'équipe de Denver remporte les séries éliminatoires de la WCHA[14]. Elle se qualifie pour le tournoi final du championnat NCAA. Elle s'incline 5-3 en quart de finale face aux Spartans de l'Université de l'État du Michigan[15].

Pour sa troisième et dernière saison universitaire, Rycroft est promu capitaine des Pioneers. Il poste dix-sept assistances et autant de buts, le quatrième total de sa formation[16] qui termine septième sur dix équipes prenant part à la WCHA.

Au cours de son cursus universitaire, le numéro 21 des Pioneers a inscrit quinze buts victorieux et vingt buts en avantage numérique[17].

Les Ice Cats de Worcester[modifier | modifier le code]

Le 15 mai 2000, il signe un contrat avec les Blues de Saint-Louis, étant notamment supervisé par Ralph Backstrom, ancien entraîneur de l'université de Denver[18].

Lors de la saison saison 2000-2001, les Blues l'assignent à leur club ferme des IceCats de Worcester dans la Ligue américaine de hockey. À ses débuts, Chris Murray et Pascal Rhéaume le prennent sous leur aile et le conseillent. Lors de son deuxième match professionnel, il inscrit un triplé contre les Falcons de Springfield pour une victoire 4-2[19]. Le 9 mars 2001, il inscrit face aux Panthers de Louisville deux buts en supériorité numérique en l'espace de vingt-deux secondes, établissant le record de la franchise. Il termine la saison avec cinquante points, terminant sixième scoreur chez les recrues de la ligue[20], le troisième de l'équipe de Worcester après Rhéaume (cinquante-neuf points) et Daniel Corso (cinquante-six points). Il est le meilleur buteur de l'équipe avec vingt-quatre buts, un total lui permettant d'égaler Stéphane Roy détenteur du record de buts pour une recrue avec Worcester. L'équipe de Don Granato remporte la saison régulière et décroche les Trophée Macgregor Kilpatrick du champion de la saison régulière et le Trophée F.G. « Teddy » Oke du vainqueur de la saison régulière dans la division Est. Lors des série éliminatoires de la Coupe Calder, l'équipe s'impose trois victoires à une sur les Lock Monsters de Lowell en demi-finale de division. Elle s'incline quatre victoires à trois face aux Bruins de Providence en finale de division. Rycroft marque deux buts et ajoute cinq assistances en onze matchs. Il est le troisième pointeur de l'équipe après Justin Papineau et Jame Pollock, respectivement dix et huit points. Avec plusieurs joueurs des IceCats, il est ensuite appelé par les Blues qui jouent et perdent la finale de conférence ouest face à l'Avalanche du Colorado. Rycroft reste en tribunes mais s'acclimate avec l'équipe et rencontre quelques-uns de ses futurs coéquipiers[21].

Les Blues de Saint-Louis[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de Desrosiers
Keith Tkachuk est un équipier de Rycroft aux Blues de Saint-Louis.

En 2001-2002, Rycroft joue ses premiers matchs dans la Ligue nationale de hockey avec les Blues de Saint-Louis. Il y fait ses débuts le 4 octobre 2001 face aux Blue Jackets de Columbus. Deux jours plus tard, il réalise sa première assistance face aux Predators de Nashville. La blessure à la mâchoire de Scott Mellanby et la mise en réserve d'autres joueurs lui permettent de monter sur la glace. L'entraîneur Joel Quenneville l'aligne le plus souvent avec Cory Stillman et Daniel Corso. Il joue neuf parties de saison régulière avec les Blues pour trois assistances. Les Blues finissent au quatrième rang de la Conférence Ouest mais Rycroft ne participe pas aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Lors du retour des joueurs cadres, il est renvoyé dans la LAH. Troisièmes de la Division Nord, les IceCats s'inclinent lors des séries de qualification pour les éliminatoires de la Coupe Calder. Le Moose du Manitoba remporte ce barrage deux victoires à une. Rycroft marque trente et un points en soixante parties de saison régulière et ajoute une assistance lors des trois rencontres contre le Moose.

En 2002-03, plusieurs blessures freinent la progression de Rycroft. Il reste dans la LAH, et ne joue que quarante-cinq matchs pour vingt-six points. les IceCats, troisièmes de la Division Nord, tombent au premier tour des séries éliminatoires face aux Senators de Binghamton avec trois défaites. L'attaquant ne joue qu'une seule des trois parties.

En 2003-2004, il réalise sa première saison complète avec les Blues. Rycroft est un joueur de troisième ou quatrième ligne. Il apporte son énergie en infériorité numérique pour tuer les pénalités et est à un rendement prolifique aux mises en échec. Il inscrit son premier but dans la ligue le 25 novembre 2003 face aux Bruins de Boston. Le 6 décembre 2003, il inscrit trois points dont un doublé contre les Predators de Nashville au côté du centre Petr Čajánek sur la troisième ligne des Blues[22]. Ses vingt-et-un points le classent vingt-et-unième rang des recrues de la LNH et avec un pourcentage de réussite au lancer de 8,2 %, il termine troisième de ce classement. Cette saison est la plus prolifique de sa carrière dans la LNH en termes de points, de buts (neuf) et d'assistances (douze). Septième de la conférence Ouest, les Blues sont menés par Keith Tkachuk, soixante-et-onze points. Ils se qualifient pour les séries éliminatoires. Ils sont défaits en cinq matchs par les Sharks de San José en quart de finale de la Coupe Stanley. Rycroft, un temps blessé à une jambe[23], participe à trois de ces cinq rencontres et son compteur de points reste vierge.

Les Diables rouges de Briançon[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de Desrosiers
Julien Desrosiers au centre de la ligne de Rycroft en 2004-2005.

Durant le lock-out 2004-05 de la LNH, Rycroft n'envisage pas vivre une saison blanche. Son agent lui trouve une possibilité de jouer en Europe. Les Diables Rouges de Briançon et leur entraîneur Antoine Lucien Basile saisissent l'opportunité de le faire venir jouer dans la Ligue Magnus en remplacement de Jonas Lund, prêté à Lyon. Le numéro 19 des Diables Rouges est l'un des cinq joueurs de LNH qui pose ses valises en France pendant cette grève[24] avec Steve Montador et Steven Reinprecht chez les Scorpions de Mulhouse, Brad Ference aux Pingouins de Morzine-Avoriaz et Steve Gainey aux Dauphins d'Épinal. Le 20 novembre 2004, il dispute son premier match face aux Sangliers Arvernes de Clermont et réalise son plus haut total de points de sa saison française avec un total de quatre points[25] dont deux buts. En plus du championnat, l'équipe participe à la Coupe de France[26]. Elle élimine successivement les Aigles de Nice (avec trois assistances de Rycroft)[27], les Lynx de Valence[28] et les Avalanches du Mont-Blanc[29] en quart de finale avec deux points de Rycroft. Lors de la demi-finale disputée à la Patinoire René Froger, ils éliminent les Scorpions de Mulhouse 4-3 avec deux assistances pour le natif de Penticton[30]. Lors de la finale disputée à Méribel, les Hauts-Alpins s'inclinent ce même score face aux Dragons de Rouen. Kimmo Salminen inscrit le but de la victoire à moins de deux minutes de la fin du temps réglementaire sur un tir de pénalité, son deuxième de la soirée[31]. Rycroft inscrit sept points en s'alignant sur quatre des cinq matchs de son équipe.

Lors de sa campagne française, Rycroft est aligné sur la deuxième ligne d'attaque briançonnaise dont le centre Julien Desrosiers[32]. Le rendement du franco-canadien explose alors ; il termine deuxième pointeur de la ligue derrière Reinprecht avec quarante-trois points. Il est le meilleur buteur de la ligue avec trente-et-une réalisations son record en carrière. Rycroft, en treize matchs, affiche un total de seize points, la moitié de buts. Les coéquipiers du capitaine Éric Blais terminent cinquième de la saison régulière du championnat[33]. Lors des séries éliminatoires, ils s'inclinent trois victoires à une au stade des quart de finale face aux Scorpions de Mulhouse, futur vainqueur de l'épreuve. Rycroft, qui marque le dernier but de la saison des Diables rouges à Fabrice Lhenry[34], est le meilleur pointeur de l'équipe avec deux buts et une assistance à égalité avec Martin Filip et Desrosiers.

Retour dans la LNH[modifier | modifier le code]

En 2005-2006, il est de retour avec l'équipe du Missouri, après avoir signé un contrat de un an le 12 août 2005. Le 8 février 2006, il inscrit face aux Canucks de Vancouver, le premier but de la victoire de sa carrière dans la ligue nationale[35]. Il est le joueur des Blues qui dispute le plus de matchs avec quatre-vingt des quatre-vingt-deux confrontations de saison régulière. Il marque dix points dont quatre buts. Il ajoute un total de cent-deux mises en échecs, le plus haut total de l'équipe[36], et trente-six lancers adverses bloqués. Les Blues terminent au dernier rang de la ligue avec le plus faible total de points (cinquante-sept points). Rycroft marque six buts et sert quatre aides.

Le 12 juillet 2006, il revient dans l'État du Colorado où il avait effectué son cursus universitaire. Il signe un contrat avec l'Avalanche du Colorado dans la LNH[37]. L'équipe ne parvient pas à se qualifier pour les séries éliminatoires en terminant la saison régulière 2006-2007 à la neuvième place de l'Association de l'Ouest. Rycroft est le seul joueur de l'effectif n'ayant pas été repêché. Il réalise quatre-vingt-une mises en échecs en soixante-six parties, le deuxième total chez les avants de l'Avalanche. Il est précédé de deux charges par Ian Laperrière qui a joué quinze matchs de plus que lui[38]. L'ailier marque six assistances et le même nombre de buts.

Le 17 juillet 2007, il est ressigné en tant qu'agent libre par l'équipe du Colorado. Le contrat porte sur une saison et est d'une valeur estimée à 550 000 dollars[39].

Dernière saison dans la LAH[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de Konopka
Zenon Konopka est le capitaine du Crunch de Syracuse, la dernière équipe professionnelle de Rycroft.

Il est assigné dès le début de la saison 2007-2008 aux Monsters du lac Érié dont il est l'un des membres le plus expérimenté. Il est promu capitaine par l'entraîneur Joe Sacco pour la première saison de l'équipe en LAH[40]. Les débuts de l'équipe sont difficiles, elle remporte son premier match lors de sa septième rencontre contre le Crunch de Syracuse. Cody McLeod et Cody McCormick sont souvent ses partenaires de ligne sur le premier ou deuxième bloc. Il joue trente matchs avec les Monsters pour six assistances et un but.

Le 23 janvier 2008, il est échangé aux Blue Jackets de Columbus en retour de l'attaquant Philippe Dupuis et du défenseur Darcy Campbell[41]. Il est immédiatement laissé à disposition de leur club-école dans la LAH, le Crunch de Syracuse. Le 8 mars 2008, le Crunch honore les Blazers de Syracuse de la Eastern Hockey League en portant les maillots des Blazers lors du match contre les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton. Le père de Mark Rycroft, Al portait le numéro 11 de l'ancienne franchise en 1972-1973, année du titre. Pour cette occasion, le capitaine du Crunch Zenon Konopka a échangé son numéro 11 avec le 32 de Rycroft[42]. Le Crunch remporte ses quinze derniers matchs de la saison régulière pour finir au deuxième rang de la Division Nord derrière les Marlies de Toronto et se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Calder[43]. Rycroft est alors aligné sur la quatrième ligne d'attaque et en infériorité numérique. Il marque treize points en trente parties de saison régulière avec le Crunch. Au premier tour des séries éliminatoires, l'équipe de Syracuse défait le Moose du Manitoba quatre victoires à deux. En finale de Division, après avoir mené trois victoires à une, la franchise s'incline en sept rencontres face aux Marlies de Toronto. Rycroft marque quatre points, la moitié de buts en treize rencontres.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Le 16 juillet 2008, le Dinamo Minsk annonce sur son site Web que Rycroft va bientôt rejoindre l'équipe[44]. Le club biélorusse intègre la nouvelle compétition en Eurasie, la Ligue continentale de hockey. Finalement, le nouvel entraîneur Paul Gardner quitte le club en août et Rycroft ne rejoint pas Minsk. Il décide de mettre un terme à sa carrière de joueur. Il a disputé deux-cent-vingt-neuf matchs dans la LNH pour vingt-et-un buts et vingt-cinq assistances.

Il reste dans le Colorado et s'installe à Denver. Il est mariée à Dominique Cook[45]. Celui qui a étudié le management immobilier à l'Université devient dirigeant d'une entreprise de vente de scooters sous les conseils de son beau-père[46]. Il devient épisodiquement consultant pour la chaîne de télévision locale Altitude Sports and Entertainment qui diffuse les matchs de l'Avalanche et commente les matchs de Pioneers. Ses beaux-frères Jon Cook et Steven Cook, vainqueurs à deux reprises du Frozen Four en 2004 et 2005, ont porté également porté les couleurs des Pioneers de Denver[47].

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Clippers de Nanaimo[modifier | modifier le code]

  • 1995-1996 : désigné meilleur débutant.
  • 1996-1997 : meilleur buteur en infériorité numérique.

NCAA[modifier | modifier le code]

  • 1997-1998 : nommé dans l'équipe des recrues de WCHA.

Pioneers de Denver[modifier | modifier le code]

  • 1998 : remporte le trophée Barry Sharp.

Ligue américaine de hockey[modifier | modifier le code]

  • Nommé joueur Sher-Wood de la semaine du 5 au 11 mars 2001 [48](auteur de six buts, une assistance en trois parties)[49].

IceCats de Worcester[modifier | modifier le code]

  • 2000-01 : nommé recrue de l'année.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[50]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ B A Pts +/- Pun PJ B A Pts +/- Pun
1993-94 Ice de Penticton Midget AAA 60 47 65 112 100 - - - - - -
1994-95 Ice de Penticton Midget AAA 43 33 43 76 90 - - - - - -
1995-96 Clippers de Nanaimo LHCB 60 17 28 45 28 - - - - - -
1996-97 Clippers de Nanaimo LHCB 58 32 35 67 79 - - - - - -
1997-98 Pioneers de l'université de Denver NCAA 35 15 17 32 28 - - - - - -
1998-99 Pioneers de l'université de Denver NCAA 41 19 18 37 36 - - - - - -
1999-00 Pioneers de l'université de Denver NCAA 41 17 17 34 87 - - - - - -
2000-01 IceCats de Worcester LAH 71 24 26 50 +3 68 11 2 5 7 4
2001-02 Blues de Saint-Louis LNH 9 0 3 3 0 4 - - - - - -
2001-02 IceCats de Worcester LAH 66 12 19 31 -2 68 3 0 1 1 0
2002-03 IceCats de Worcester LAH 45 8 18 26 +1 35 1 0 0 0 -1 0
2003-04 Blues de Saint-Louis LNH 71 9 12 21 +2 32 3 0 0 0 -1 2
2004-05 Diables Rouges de Briançon Ligue Magnus 13 8 8 16 18 4 2 1 3 0
2004-05 Diables Rouges de Briançon CdF 4 1 6 7 0 - - - - - -
2005-06 Blues de Saint-Louis LNH 80 6 4 10 -14 46 - - - - - -
2006-07 Avalanche du Colorado LNH 66 6 6 12 +3 31 - - - - - -
2007-08 Monsters du lac Érié LAH 30 1 6 7 0 17 - - - - - -
Crunch de Syracuse LAH 34 3 10 13 +6 10 13 2 2 4 0 4
Totaux LNH 226 21 25 46 -9 113 3 0 0 0 -1 2

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (en) « Mark Rycroft profile », sur eliteprospects.com (consulté le 30 janvier 2012).
  3. (en) « Quotes », sur www.angelfire.com (consulté le 31 janvier 2012).
  4. (en) « Best University of Denver hockey player - 2000 », sur www.westword.com (consulté le 31 janvier 2012).
  5. (en) « Mark Rycroft chat », sur www.canoe.ca (consulté le 6 février 2012).
  6. (en) « Liens et citations », sur www.angelfire.com (consulté le 6 février 2012).
  7. (en) « 1995-96 - British Columbia Junior Hockey League », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  8. (en) « 1996-97 British Columbia Hockey League », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  9. (en) « Mark Rycroft Chat », sur www.canoe.ca (consulté le 30 janvier 2012).
  10. (en) « 1997-98 NCAA - Western Collegiate Hockey Assn. - Div. 1 », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  11. (en) « 1997-98 U. of Denver », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  12. (en) « Team Honors », sur www.denverpioneers.com (consulté le 30 janvier 2012).
  13. (en) « 1998-99 WCHA League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  14. (en) « Denver Men's Hockey Team History », sur www.uscho.com (consulté le 30 janvier 2012).
  15. (en) « 1999 NCAA Tournament », sur www.insidecollegehockey.com (consulté le 30 janvier 2012).
  16. (en) « 1999-00 U. of Denver », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  17. (en) « www.angelfire.com », sur www.hockeydb.com (consulté le 30 janvier 2012).
  18. (en) Débuts dans la LNH
  19. (en) Triplé à Springfield
  20. (en) Fiche de carrière sur www.legendsofhockey.net
  21. (en) Former Clipper Rycroft Cracks NHL Lineup With St. Louis
  22. (en) Résumé du match contre les Predators sur www.usatoday.com
  23. (en) 2004 Présentation du premier tour de la Coupe Stanley
  24. (fr) Brève du 20 novembre 2004 sur www.hockeyarchives.info
  25. Performance rééditée le 19 février 2005 face à Épinal
  26. « Coupe de France 2005 », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  27. « Nice - Briançon (23 novembre 2004) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  28. « Valence - Briançon (11 janvier 2005) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  29. « Mont-Blanc - Briançon (1er février 2005) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  30. « Briançon - Mulhouse (16 février 2005) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  31. « Briançon - Rouen (28 février 2005) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  32. « Bilan de la Ligue Magnus 2004-2005 », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  33. « Championnat de France 2004/05 : Ligue Magnus », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  34. « Briançon - Mulhouse (16 mars 2005) », sur www.hockeyarchives.com (consulté le 30 janvier 2012).
  35. (en) Feuille de match sur www.nhl.com
  36. (en) « 2005-2006 - Regular Season - St Louis Blues - Skater - Real-Time Stats - Hits », sur www.nhl.com (consulté le 31 janvier 2012).
  37. (en) Fiche de carrière sur le site de l'Avalanche du Colorado
  38. (en) Final Grade: Mark Rycroft
  39. (en) « www.denverpost.com », sur www.denverpost.com (consulté le 31 janvier 2012).
  40. (en) « Flames Put Out in Monsters First Home Win », sur www.lakeeriemonsters.com (consulté le 31 janvier 2012).
  41. (en) « Jackets acquire Rycroft from Avalanche », sur www.tsn.ca (consulté le 31 janvier 2012).
  42. (en) « Crunch to honor Syracuse Blazers », sur www.carolinalive.com (consulté le 31 janvier 2012).
  43. (en) « It's all about the Crunch! », sur cbjcannon.blogspot.com (consulté le 31 janvier 2012).
  44. (ru) « Rycroft bientôt au Dinamo Minsk », sur www.sports.ru (consulté le 31 janvier 2012).
  45. (en) « Mark Rycroft: Scooters On Broadway », sur letsgodu.blogspot.com (consulté le 31 janvier 2012).
  46. (en) « Rycroft scoots along after pro hockey career », sur blogs.du.edu (consulté le 30 janvier 2012).
  47. (ru) « Denver Post Profiles DU's Three Newest Recruits », sur letsgodu.blogspot.com (consulté le 31 janvier 2012).
  48. (en) Rycroft named AHL player of the week
  49. (en) The AHL Report sur www.oursportscentral.com/
  50. (en) « Mark Rycroft hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.