Marie-Claire Blais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie-Claire Blais

Description de cette image, également commentée ci-après

Marie-Claire Blais lors du Salon du livre de Montréal en 2010.

Activités romancière, dramaturge, scénariste, poète
Naissance 5 octobre 1939 (74 ans)
Québec, Drapeau : Québec Québec, Canada
Langue d'écriture Français
Genres Roman, théâtre, scénario, poésie, essai
Distinctions Prix Athanase-David
Prix Ludger-Duvernay
Prix Médicis
Prix de l'académie française
Prix France-Québec
4 Prix du Gouverneur général

Œuvres principales

La Belle Bête (1959)
Une saison dans la vie d'Emmanuel (1965)
Visions d'Anna (1983)
Soifs (1996)

Marie-Claire Blais, née le 5 octobre 1939 à Québec, est une écrivaine québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'un milieu ouvrier, Marie-Claire Blais fait ses études à Québec, sa ville natale, mais doit les interrompre pour gagner sa vie. À l'âge de 17 ans, elle suit quelques cours à l'Université Laval, où elle rencontre Jeanne Lapointe et le père Georges-Henri Lévesque qui l'encouragent à écrire et à publier, en 1959, son premier roman, La Belle Bête. Sa parution attire sur elle l'attention bienveillante de la critique.

Remarquée par Edmund Wilson (1895 - 1972), elle obtient deux bourses Guggenheim. Elle s'installe en 1963 aux États-Unis, d'abord à Cambridge, au Massachusetts, puis dans la région du Cap Cod, à Wellfleet. Après un séjour de deux ans en Bretagne, Marie-Claire Blais revient vivre au Québec en 1975[1].

Outre ses nombreux romans, elle écrit pour le théâtre. Sa pièce la plus célèbre demeure sa toute première L'Exécution, le récit d'un meurtre commis par des élèves dans un collège privé. La pièce, écrite en 1967, est montée au Théâtre du Rideau Vert de Montréal en mars 1968, mais n'est publiée qu'en 1970. La dramaturge signe également un des monologues de la pièce féministe écrite avec six autres femmes La Nef des sorcières (1976), un des gros succès du théâtre québécois des années 1970.

Les romans La Belle Bête (2006), Une saison dans la vie d'Emmanuel (1968) et Le Sourd dans la ville (1987) ont respectivement été adaptés au cinéma par Karim Hussein (2006, Claude Weiz (1973 et Mireille Danserau (1987). Marie-Claire signe le scénario de La Belle Bête. Elle est également la scénariste du documentaire Tu as crié: Let me go d'Anne Claire Poirier qui remporte le Prix Génie du meilleur documentaire 1997. Elle a également écrit L'Océan (1976), une pièce destinée à la télévision.

Presque toutes ses œuvres sont traduites en anglais et certaines, surtout les romans, dans plusieurs langues, y compris le chinois.

Le fonds d'archives de Marie-Claire Blais est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Depuis 2005, le prix littéraire Québec-France Marie-Claire-Blais, que l'auteur parraine, est décerné annuellement à un auteur français par l'Association Québec-France.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'œuvre de Marie-Claire Blais comprend une vingtaine de romans, un essai, cinq pièces de théâtre, un téléthéâtre, des pièces radiophoniques, des poèmes, des scénarios et une dictée pour la Dictée des Amériques, intitulée "La Bête fragile" (1998). Peuplé de personnages fantomatiques, souvent des enfants ou de jeunes adolescents, solitaire, il conjugue à la fois humour et sentiment tragique, voire de moments de fulgurantes violences. La critique sociale y est présente, souvent en filigrane. Les titres sont parus au Québec chez les éditions du Boréal et, en France, chez plusieurs éditeurs : Laffont, Belfond, Grasset, Gallimard et surtout, depuis 1995, le Seuil.

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Belle Bête (1959)
  • Tête blanche (1960)
  • Le jour est noir (1962)
  • Une saison dans la vie d'Emmanuel (1965) Prix Médicis 1966
  • L'Insoumise (1966)
  • David Sterne (1967)
  • Manuscrits de Pauline Archange (1968)
  • Vivre! Vivre! (1969)
  • Le loup (1972)
  • Un Joualonais, sa joualonie (1973)
  • Une liaison parisienne (1975)
  • Les Nuits de l'Underground (1978)
  • Le Sourd dans la ville (1980)
  • Visions d’Anna (1982)
  • Pierre (1986)
  • L'Ange de la solitude (1989)
  • Un jardin dans la tempête (1990)
  • Soifs (1995)
  • Dans la foudre et la lumière (2001)
  • Augustino et le Chœur de la destruction (2005)
  • Naissance de Rebecca à l'ère des tourments (2008)
  • Mai au bal des prédateurs (2010)
  • Le Jeune Homme sans avenir (2012)
  • Aux jardins des acacias (2014)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Pièces pour la scène[modifier | modifier le code]

  • L'Exécution (1967), publiée en 1970
  • Sommeil d'hiver (1984)
  • L'Île (1988)
  • Petites éternités perdues (2007)
  • Désir (2007)

Pièce pour la télévision[modifier | modifier le code]

  • L'Océan (1976)

Pièces radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Un couple (1971-1974)
  • Deux destins (1971-1974)
  • L'Envahisseur (1971-1974)
  • Le Disparu (1971-1974)
  • Fièvre (1971-1974)
  • Murmures (1977)
  • Fantômes d'une voix (1980)
  • L'Exil (1981-1984)
  • Une journée dans la tempête (1989)
  • Noces à midi au-dessus de l'abîme (2005)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Œuvre poétique (1957-1996) (1997)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Passages américains (2012)

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) "Marie-Claire Blais" dans Écrivains et écrivaines du Canada, une étude des manuscrits, des copies dactylographiées, de la correspondance, des journaux et des carnets de notes à Bibliothèque et Archives Canada
  2. Fonds Marie-Claire Blais (MSS226) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]