Margueron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Margueron
La mairie (juil. 2009)
La mairie (juil. 2009)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Libourne
Canton Sainte-Foy-la-Grande
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Foyen
Maire
Mandat
Jean Allégret
2014-2020
Code postal 33220
Code commune 33269
Démographie
Gentilé Margueronnais
Population
municipale
369 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 47″ N 0° 15′ 01″ E / 44.7630555556, 0.25027777777844° 45′ 47″ Nord 0° 15′ 01″ Est / 44.7630555556, 0.250277777778  
Altitude Min. 49 m – Max. 132 m
Superficie 13,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Margueron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Margueron

Margueron est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Margueronnais[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Margueron se situe aux confins est du département de la Gironde en limite des départements de la Dordogne et de Lot-et-Garonne, à 77 km à l'est de Bordeaux, chef-lieu du département, à 49 km à l'est-sud-est de Libourne, chef-lieu d'arrondissement et à 9,5 km au sud de Sainte-Foy-la-Grande, chef-lieu de canton[2].

La principale voie de communication routière de la commune est la route départementale D708 qui relie Sainte-Foy-la-Grande au nord-nord-ouest à Duras (Lot-et-Garonne) au sud-sud-ouest.
L'autoroute la plus proche est l'autoroute A89 (Bordeaux-Lyon) dont l'accès sortie 12 Montpont est distant de 29 km par la route vers le nord-nord-ouest.
L'accès à l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) le plus proche est celui de sortie 4 La Réole distant de 44 km par la route vers le sud-sud-ouest.

La gare SNCF la plus proche est celle, distante de 9,5 km par la route vers le nord-nord-ouest, de Sainte-Foy-la-Grande sur la ligne Libourne-Sarlat du TER Aquitaine.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Ligueux au nord, Monestier (Dordogne) au nord-est, Loubès-Bernac (Lot-et-Garonne) au sud-est, Villeneuve-de-Duras (Lot-et-Garonne) au sud, Riocaud à l'ouest-sud-ouest, Les Lèves-et-Thoumeyragues à l'ouest et La Roquille au nord-ouest.

Communes limitrophes de Margueron
La Roquille Ligueux
 
Monestier (Dordogne)
Les Lèves-et-Thoumeyragues Margueron
Riocaud
 
 
 
Villeneuve-de-Duras (Lot-et-Garonne) Loubès-Bernac
(Lot-et-Garonne)
 
 

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001 en cours Jean Allégret[3] UMP  
Juin 1977 Mars 2001 Michel Laroque RPR  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 369 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 580 550 537 502 524 497 499 493
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
462 480 523 455 458 437 400 354 407
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404 401 420 400 402 407 395 401 363
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
385 361 360 397 380 398 404 405 369
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin (juil. 2009)
L'église, construite vers la fin du gothique, démembrée du diocèse d'Agen, a particulièrement souffert des rudes guerres de religion dans ce pays foyen. C'est ainsi qu'en 1680, seul un tiers de l'édifice primitif est utilisé pour le service divin. En 1692, Jacques Andraut, curé de Sainte-Foy et prieur de Margueron, en entreprend la reconstruction. En 1698, un procès verbal de visite décrit une église rebâtie « tout à neuf sur les anciens fondements »[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nom des habitants des communes françaises sur habitants.fr, consulté le 28 juin 2011.
  2. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 65,5 km pour Bordeaux, 41,7 km pour Libourne et 8,9 km pour Sainte-Foy-la-Grande. Données fournies par Lion1906.com, consulté le 28 juin 2011.
  3. Commune de Margueron sur le site de l'AMF, Association des Maires de France, consulté le 28 juin 2011.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Inscription de l'église Saint-Martin », base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 28 juin 2011.
  7. Texte relevé sur une affiche, à l'entrée de l'église, intitulée « Gironde à fleur de pierre », éditée à l'initiative du P.S.O. (Pôle de séjour organisé) du Grand Libournais, conçue et réalisée par l'A.3P.A. avec le concours du Conseil Général et des Bâtiments de France.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir