Malik Zidi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zidi (patronyme).

Malik Zidi

Description de cette image, également commentée ci-après

Malik Zidi en juin 2013 au festival du film de Cabourg.

Naissance 14 février 1975 (39 ans)
Chatenay-Malabry
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Acteur

Malik Zidi, né Châtenay-Malabry le 14 février 1975, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Malik Zidi est né d'un père d'origine algérienne informaticien, et d'une mère bretonne, pharmacienne, originaire de Concarneau[1]. Il passe son adolescence à Saint-Maur-des-Fossés puis s'installe à Paris, à 18 ans. À l'âge de 24 ans, il décide de devenir acteur et intègre les cours d’art dramatique de Véronique Nordey, la mère du metteur en scène de théâtre Stanislas Nordey. Son premier rôle, en 1997, au théâtre de Proposition (aujourd'hui implanté à Marseille), est le personnage de l'étudiant dans la pièce Fatima-en-France de Nora Boublil .Il s' y fait remarquer puis joue dans le court métrage de Sébastien Lifshitz " les corps ouverts" puis dans son premier long métrage " Place Vendôme " de Nicole Garcia. Il se fait connaître dans Gouttes d'eau sur pierres brûlantes de François Ozon au côté de Bernard Giraudeau et de Ludivine Sagnier.

Formation[modifier | modifier le code]

  • École de Théâtre Véronique Nordey

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Fatima-en-France, de Nora Boublil, mise en scène par Stéphan Boublil (Théâtre de Proposition - Paris)
  • 1999 : Iphigénie, mise en scène par Véronique Nordey (Théâtre Gérard Philipe - Saint-Denis)

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Prix Beaumarchais, pour la pièce de théâtre Fatima en France.
  • 2001 : Nommé dans la catégorie des révélations du cinéma européen.
  • Nommé aux César du cinéma :
    • 2001 : Meilleur espoir masculin pour le film Gouttes d'eau sur pierres brûlantes.
    • 2003 : Meilleur espoir masculin pour le film Un moment de bonheur.
    • 2005 : Meilleur espoir masculin pour le film Les temps qui changent.
    • 2007 : César du meilleur espoir masculin pour le film Les Amitiés maléfiques.
  • 2008 : Prix d’interprétation masculine du 8e Festival du Cout-métrage de Nice pour Le baiser
  • 2009 : Membre du jury du Festival de Cinéma Européen des Arcs.

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'Ordre des arts et lettres (2013)[2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mon père travaillait dans l’informatique et ma mère était pharmacienne. Mes parents s’en sont sortis grâce à l’école, ils viennent tous les deux d’un milieu humble : mon père est issu du milieu ouvrier en Algérie ; ma mère vient d’une famille de paysans près de Concarneau. Tous les deux ont connu une ascension sociale grâce à l’école. », «Au début de ma carrière, j’avais peur d’être un intrus», Libération, 13 janvier 2010
  2. Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2013