Raoul Ruiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruiz.

Raoul Ruiz

Nom de naissance Raúl Ernesto Ruiz Pino
Naissance 25 juillet 1941
Puerto Montt (Chili)
Nationalité chilienne
française
Décès 19 août 2011 (à 70 ans)
Paris (France)
Profession Réalisateur
Films notables Généalogies d'un crime
Le Temps retrouvé
Comédie de l'innocence
Mystères de Lisbonne

Raoul Ruiz, né Raúl Ruiz Pino, est un réalisateur franco-chilien (Puerto Montt, Chili, 25 juillet 1941 - Paris, 19 août 2011[1]). Ses films ont fréquemment été primés et sélectionnés dans les festivals[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Raoul Ruiz fait partie d'une génération de réalisateurs chiliens politiquement engagés, comme Miguel Littín, Helvio Soto et Patricio Guzmán. À la suite du coup d'État du 11 septembre 1973 au Chili, il s'exile en France, dont il finit par prendre la nationalité.

Il est nommé par Jack Lang en 1986 à la tête de la Maison de la culture du Havre[3].

Malade d'un cancer, il est mort à l'hôpital Saint-Antoine, dans le 12e arrondissement de Paris, des suites d'une infection pulmonaire[1]. Il était marié à la réalisatrice Valeria Sarmiento.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Transpatagonien, roman (en collaboration avec Benoît Peeters et Patrick Deubelbeiss), Casterman, 1989.
  • Le Livre des disparitions, éditions Dis voir, 1990.
  • Le Convive de pierre, Actes Sud, 1992.
  • Poétique du cinéma, essai, éditions Dis voir, 1995.
  • Poétique du cinéma 2, essai, éditions Dis voir, 2006.
  • A la poursuite de l'île au trésor, roman, éditions Dis voir, 2008.
  • L'Esprit de l'escalier, roman, Fayard, 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Raul Ruiz, cinéaste érudit, rêveur et bricoleur », Le Figaro, 19 août 2011.
  2. (en) Awards for Raoul Ruiz
  3. « Le Havre : mort de Raoul Ruiz, réactions », Paris Normandie, 21 août 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 'Spécial : Raoul Ruiz', Cahiers du cinéma 345, mars 1983
  • Christine Buci-Glucksmann et Fabrice Revault d'Allonnes, Raoul Ruiz, Éditions Dis voir, 1988
  • Dominique Bax, Benoît Peeters, Raoul Ruiz et Cyril Béghin, Théâtres au cinéma, no 14, Raoul Ruiz, Éditions du Collectionneur, 2003
  • Richard Bégin, Baroque cinématographique : essai sur le cinéma de Raoul Ruiz, Presses universitaires de Vincennes, 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]