Louis de Blois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Blois 1201.jpg

Louis de Blois (1171 ou 1172 - Tué à la bataille d'Andrinople, 14 avril 1205), fut comte de Blois, de Chartres, de Châteaudun et de de Clermont de 1191 à 1205. Il est fils de Thibaut V, comte de Blois, de Châteaudun et de Chartres, et d'Alix de France, elle-même fille du roi Louis VII et d'Aliénor d'Aquitaine.

Louis de Blois est ainsi le neveu et cousin germain de Philippe Auguste et le neveu de Richard Cœur de Lion[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence par s'allier à Richard Cœur de Lion pour combattre Philippe Auguste. Le 7 juin 1196, il signe une Charte de franchise à la ville de Châteaudun, laquelle engageait l'abolition du servage dans la ville :
« Moi, Louis, comte de Blois, fais savoir que les hommes n’ont plus à payer la taille. Il sera permis aux bourgeois d’élire douze d’entre eux pour diriger la ville. Si un habitant veut vendre ce qu’il possède, qu’il le vende, s’il veut s’éloigner de la ville, qu’il parte librement. Nul ne fera la corvée  ».

Il décide de prendre la croix en 1191, s'engage en 1202 dans la quatrième croisade qui prend Byzance en 1204. Il reçoit alors le titre de duc de Nicée, titre qui resta théorique car les croisés échouèrent à prendre la ville qui devint la capitale d'un empire grec. Le 14 avril 1205, le nouvel empereur de Constantinople Baudouin Ier livre bataille près d'Andrinople contre le royaume de la Drapeau de la Bulgarie Bulgarie . Ce fut une sévère défaite, où Louis de Blois trouve la mort.

Il épouse Catherine de Clermont, fille de Raoul Ier le Roux, comte de Clermont, et d'Alix de Breteuil. Le couple a pour enfants :

  • Thibaut VI († 1218), comte de Blois, de Chartres, de Châteaudun et de Clermont ;
  • Jeanne, citée en 1202.
Précédé par Louis de Blois Suivi par
Thibaut V
Blason Blois Ancien.svg
comte de Blois, de Chartres, de Châteaudun
1191-1205
Thibaut VI
Raoul Ier
comte de Clermont
1191-1205

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir notamment "Geoffroy de Villehardouin - La conquête de Constantinople", GF Flammarion - 2004, page 406 - ISBN : 2-08-071197-0

Sources[modifier | modifier le code]