Le Gouffre aux sorcières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Gouffre aux sorcières
Auteur John Dickson Carr
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Hag' Nook
Éditeur original Harper & Row
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1933
Version française
Traducteur Dominique Monrocq
Lieu de parution Paris
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 1944
Date de parution 1989
Nombre de pages 249
ISBN 2-7024-1871-6
Série Dr Gideon Fell
Chronologie
Le Chapelier fou Suivant

Le Gouffre aux sorcièresHag's Nook dans l'édition originale en anglais — est un roman policier américain de John Dickson Carr publié en 1933. C'est le 1er roman de la série mettant en scène le personnage du Dr Gideon Fell.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le Lincolnshire, non loin des ruines d'un pénitencier, on exécutait jadis les prisonniers condamnés pour sorcellerie en leur passant une corde autour du cou avant de les jeter dans le « Gouffre aux sorcières ». Bien que la prison soit désaffectée depuis 1837, la légende raconte qu'une malédiction contre les autorités judiciaires hante les lieux. Ainsi, le vieux prévôt Timothy Starbeth est-il mort d'une chute de cheval non loin du Gouffre, il y a trois ans, confirmant que chaque homme de cette famille, officiers de justice de père en fils, meurt le cou brisé pour expier le meurtre des impies d'autrefois.

De retour d'Amérique, le jeune Martin Starbeth doit maintenant prendre la charge qui l'attend et doit se soumettre à une curieuse tradition. La nuit de son vingt-cinquième anniversaire, chaque Starbeth doit s'enfermer dans le bureau du directeur de la prison afin de lire des documents secrets. Le Dr Fell s'entoure du jeune universitaire Tad Rampole et du recteur Saunders pour veiller à ce que tout se déroule bien. Sauf que par cette nuit où l'orage gronde sur la lande, un peu avant minuit, la lampe s'éteint et, lorsque les trois hommes accourent, ils découvrent le corps sans vie du jeune Martin sous la fenêtre du bureau du directeur, le cou brisé…

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions originales en anglais
  • (en) John Dickson Carr, Hag's Nook, New York, Harper,‎ 1933 — Édition américaine
  • (en) John Dickson Carr, Hag's Nook, Londres, Hamish Hamilton,‎ 1933 — Édition britannique
Éditions françaises

Référence[modifier | modifier le code]

  • Roland Lacourbe, John Dickson Carr : scribe du miracle. Inventaire d'une œuvre, Amiens, Encrage, 1997, p. 47.