À la vie, à la mort (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir À la vie, à la mort (homonymie) et Till Death Do Us Part.
À la vie, à la mort
Auteur John Dickson Carr
Genre Roman policier
Version originale
Titre original Till Death Do Us Part
Éditeur original Harper
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1944
Version française
Lieu de parution Paris
Éditeur La Jeune Parque
Collection Le Cercle rouge
Date de parution 1946
Nombre de pages 281
Série Dr Gideon Fell
Chronologie
Précédent Le juge Ireton est accusé Celui qui murmure Suivant

À la vie, à la mortTill Death Do Us Part, dans l'édition originale en anglais — est un roman policier américain de John Dickson Carr publié en 1944. C'est le 15e roman de la série mettant en scène le personnage du Dr Gideon Fell. Le récit développe une énigme en chambre close.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans le parc du château du dernier baron Ashe, une grande fête a été organisée. Parmi les attractions, l'une est des plus courues : le devin nommé Grand Swami. Il reçoit dans une tente et fait d'étranges révélations. Lesley Grant, la fiancée de l'auteur dramatique Dick Markham, en est tout particulièrement troublée. Peu après, au stand de tir, elle tire involontairement, selon elle, un coup de carabine en direction de la tente de l'oracle et le blesse grièvement. Est alors révélé que sous ce déguisement se dissimulait sir Harvey Gilman, médecin expert en affaires judiciaires attaché au Ministère de l'Intérieur. Il était sur place afin de démasquer Lesley Grant, une dangereuse criminelle, dont les trois époux successifs sont tous morts empoisonnés dans des chambres hermétiquement closes.

Le lendemain, à l'aube, Dick Markham reçoit un coup de téléphone d'un correspondant affolé qu'il n'arrive pas à identifier et qui l'enjoint de se rendre chez sir Gilman. En approchant de la maison, le jeune homme voit une ombre tirée à la carabine en direction d'une pièce du rez-de-chaussée. Puis, il découvre le cadavre du docteur, empoisonné par une injection d'acide prussique au beau milieu d'une chambre close, sauf pour le trou produit par la balle de carabine dans un carreau, mais qui n'a pas atteint le corps. Le Dr Fell a tôt fait d'arriver sur les lieux avec le superintendant Hadley qui lui révèle alors que sir Harvey Gilman était un imposteur...

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition originale en anglais
Éditions françaises

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • En 1956, la télévision américaine a adapté sous le même titre le roman Till Death Do Us Part (À la vie, à la mort) dans le cadre de la série General Motors Presents (saison 1, épisode 32), avec Corinne Conley et Patrick Macnee.
  • En 1981, Umberto Ciapetti réalise Tri Colpi di fucile, un épisode de la série italienne Programa a Cura di ida Crimi, d'après le roman À la vie, à la mort.

Référence[modifier | modifier le code]

  • Roland Lacourbe, John Dickson Carr : scribe du miracle. Inventaire d'une œuvre, Amiens, Encrage, 1997, p. 56-57.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Quatrième de couverture sur ce blog