Le Naufragé du Titanic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Naufragé du Titanic
Auteur John Dickson Carr
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Crooked Hinge
Éditeur original Harper
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1938
Version française
Traducteur Paul Jean Hugues
Lieu de parution Paris
Éditeur Nouvelle Revue Critique
Collection L'Empreinte no 174
Date de parution 1939
Nombre de pages 255
Série Dr Gideon Fell
Chronologie
Précédent À réveiller les morts Les Yeux en bandoulière Suivant

Le Naufragé du TitanicThe Crooked Hinge, dans l'édition originale américaine — est un roman policier américain de John Dickson Carr publié en 1938. C'est le 9e roman de la série mettant en scène le personnage du Dr Gideon Fell. Le roman présente un énigme en chambre close et s'inspire de l'affaire Tichborne, un célèbre cas d'usurpation d'identité des annales judiciaires britanniques. Il évoque également le fameux automate joueur d'échec conçu par Johann Wolfgang von Kempelen au XVIIIe siècle.

Résumé[modifier | modifier le code]

Né en 1898 et second fils de Sir Dudley et de Lady Farnleigh, John Farnleigh est un garçon sauvage et renfermé qui s'attire bientôt la haine de son père. Âgé d'à peine quinze ans, ses frasques avec une fille d'auberge conduisent Sir Dudley à l'envoyer chez un cousin américain pour parfaire son éducation sans mettre en cause la réputation sans tache des Farnleigh du Kent. Accompagné de son tuteur, Kennet Murray, l'enfant monte sur le Titanic en 1912. Pendant le naufrage du navire, dans la confusion, ils sont séparés l'un de l'autre. Ils ne se reverront plus, bien que tous deux comptent parmi les rescapés. Murray s'installe ensuite aux Bermudes et John passe son adolescence sur une ferme du Colorado.

Dans les dernières années de la Première Guerre mondiale, John Farnleigh vient combattre sur le continent européen, mais retourne en Amérique sans avoir revu l'Angleterre. À la mort de Lady Farnleigh, en 1926, et jusqu'à la sienne, quatre ans plus tard, Sir Dudley s'opposera toujours au retour de son second fils, et c'est à l'aîné seul, le jeune Dudley, qu'échoient le titre et le domaine de Hanging Chart. Quand une congestion pulmonaire emporte Dudley en 1935, John est rappelé d'Amérique, plus de vingt-cinq ans après son départ, pour prendre possession de son héritage. Il épouse peu après Molly Bishop, une riche voisine qu'il a connu dans son enfance, et le couple connaît des jours heureux.

Mais un jour, un inconnu, flanqué d'un avocat, vient revendiquer ses droits : il prétend être le véritable Sir John Farnleigh et accuse celui en place d'être un imposteur qui s'est servi de la confusion pendant le naufrage du Titanic pour usurper son identité. Brian Page, un ami de la famille, qui narre l'histoire, est bouleversé par la nouvelle, d'autant que celui qu'il a toujours cru être le vrai Sir John Farnleigh est peu après assassiné dans des circonstances inexplicables : il a eu la gorge tranchée à côté d'un bassin sur l'allée sablée et déserte du jardin de sa résidence. Puis, c'est un automate qui sème la terreur dans la demeure de Farnleigh Close. Heureusement qu'à l'auberge du village où est descendu Brian Page séjourne également le docteur Fell qui, avec l'aide du jeune inspecteur écossais Andrew MacAndrew Elliot, entend bien faire toute la lumière sur cette affaire qu'il lie rapidement à un autre meurtre perpétré dans les environs, plusieurs mois auparavant, et que certains ont voulu associer un peu trop rapidement à une secte de sorcellerie.

Particularités du roman[modifier | modifier le code]

Le titre original, The Crooked Hinge, signifie littéralement le gond tordu, la charnière tordue, ou encore, au sens large, le mécanisme tordu. Cet élément renvoie à un souvenir d'enfance d'un des protagonistes et peut également être vu comme une métonymie de l'inquiétant automate présent dans le récit.

Il s'agit du premier roman de John Dickson Carr à avoir été publié en France et de l'un de ses maîtres ouvrages concernant une énigme en chambre close avec Trois cercueils se refermeront et La Flèche peinte, selon un jury d'experts réunis par Edward D. Hoch en 1981[1],[2].

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions originales en anglais
  • (en) John Dickson Carr, The Crooked Hinge, New York, Harper,‎ 1938 — Édition américaine
  • (en) John Dickson Carr, The Crooked Hinge, Londres, Hamish Hamilton,‎ 1938 — Édition britannique
Éditions françaises

Référence[modifier | modifier le code]

  • Roland Lacourbe, John Dickson Carr : scribe du miracle. Inventaire d'une œuvre, Amiens, Encrage, 1997, p. 53-54.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Quatrième de couverture sur ce blog

Note[modifier | modifier le code]

  1. Hoch, Edward D., editor. All But Impossible!: An Anthology of Locked Room and Impossible Crime Stories by Members of the Mystery Writers of America. New York: Ticknor & Fields, 1981. ISBN 0-89919-045-6
  2. http://mysteryfile.com/Locked_Rooms/Library.html