Le Retour de Bencolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Retour de Bencolin
Auteur John Dickson Carr
Genre Roman policier
Version originale
Titre original The Four False Weapons
Éditeur original Harper & Row
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1937
Version française
Traducteur Stéphane Salvetti
Lieu de parution Paris
Éditeur Librairie des Champs-Élysées
Collection Le Masque no 1957
Date de parution 1989
Nombre de pages 286
ISBN 2-7024-1896-1
Série Henri Bencolin
Chronologie
Précédent Clés d'argent et Figures de cire

Le Retour de BencolinThe Four False Weapons dans l'édition originale en anglais — est un roman policier américain de John Dickson Carr publié en 1937. C'est le 5e roman et dernier roman de la série mettant en scène le limier Henri Bencolin.

Résumé[modifier | modifier le code]

En voyage d'affaires à Paris, le jeune avocat Richard Curtis vient rencontrer Ralph Douglas, un sujet britannique vivant dans la capitale française qui doit épouser très bientôt Magda Toller. Or, la future belle-mère, Mrs. Benedict Toller, n'approuve pas cette alliance et l'apparition soudaine de Rose Klonec, une ancienne maîtresse de son futur gendre, la conforte dans sa volonté d'empêcher ce mariage.

Au milieu du mois de mai, Richard Curtis se rend avec son client à la Villa de Marbre, située dans la forêt de Marly, et Ralph Douglas révèle à l'avocat qu'il a sollicité sa présence parce qu'il croit que sa demeure isolée dans les bois est habité par un inconnu. En arrivant sur les lieux, les deux hommes découvre bien une présence humaine, mais il s'agit du cadavre exsangue de Rose Klonec qui repose sur un lit avec quatre armes autour du corps : un revolver, un rasoir, un stylet et un flacon de poison. Fait troublant, la femme de chambre de Rose se trouve sur les lieux et accueille Douglas comme si elle l'avait vu la veille, alors qu'il se trouvait à des kilomètres de là en compagnie de sa fiancée Magda Toller. Plus troublant, la bonne affirme aussi avoir constaté la nuit précédente qu'il affûtait une lame de rasoir. Dépêché à la Villa de Marbre, Henri Bencolin aura fort à faire pour mettre de l'ordre dans cette complexe affaire.

Particularités du roman[modifier | modifier le code]

L'intrigue de ce roman mineur de John Dickson Carr se déroule entièrement à Paris et ses environs.

Ce roman est le seul de la série des Bencolin à être raconté à la troisième personne, car Jeff Marle, le chroniqueur habituel des exploits du limier français, est ici absent, bien que le héros fasse allusion à lui à trois reprises au cours du récit.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions originales en anglais
  • (en) John Dickson Carr, The Four False Weapons, New York, Harper,‎ 1937 — Édition américaine
  • (en) John Dickson Carr, The Four False Weapons, Londres, Hamish Hamilton,‎ 1938 — Édition britannique
Éditions françaises

Référence[modifier | modifier le code]

  • Roland Lacourbe, John Dickson Carr : scribe du miracle. Inventaire d'une œuvre, Amiens, Encrage, 1997, p. 37-38.