La Belle Princesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Bianca Sforza dit La Belle Princesse

La Belle Princesse (en Italien: La Bella Principessa) est un portrait du XVe siècle de Bianca Sforza attribué à Léonard de Vinci[1] par la majorité des experts de ce peintre.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un dessin à trois crayons (pierre noire, craie blanche et sanguine) et à l'encre, réalisé sur un Velin, de petite taille (33 × 24cm) en 1496.

Attribution à Léonard de Vinci[modifier | modifier le code]

L'attribution à Léonard de Vinci fut l'objet d'une controverse d'experts en raison de son attribution, en 1998, à un artiste allemand du XIXe siècle appartenant au groupe dit des Nazaréens. Peintre notamment connu pour avoir pastiché l'école italienne du XVe siècle[2]. Mis en vente, il a été adjugé à 19 000 $ par une galleriste New-Yorkaise, Kate Ganz, qui l'a conservé, sans mener de recherche particulière, avant d'être racheté à son tour par Peter Silverman, collectionneur, qui avait déjà repéré le dessin lors de la vente aux enchères. C'est ce dernier qui mena l'enquête sur l'origine de ce tableau en faisant appel, notamment au laboratoire de Lumière Technology.

Une datation au Carbone 14 n'infirme pas l'hypothèse d'une œuvre de la période du Vinci. Qui plus est, Pascal Cotte aurait découvert une empreinte palmaire sur le portrait présentant certaines similitudes avec à celle du Saint Jérôme[3].

Parmi les experts ayant examiné l'œuvre et convaincus de son authenticité figurent :

- Martin Kempf (en), professeur d'histoire de l'art à l'Université d'Oxford qui vient de rééditer (2012) son ouvrage de référence, Leonardo, pour y inclure un chapitre sur La Belle Princesse.

- Alessandro Vezzosi[4], directeur du "Museo Ideale Leonardo da Vinci" à Vinci.

- Cristina Geddo[5], expert spécialiste de la période du XVe siècle Lombard. C'est elle qui, en 2008, fut la première à attribuer ce tableau à Léonard de Vinci.

Leurs conclusions formelles sont aussi confirmées par :

- Le professeur Carlo Pedretti, spécialiste de Léonard.

- Nicholas Turner, ancien conservateur des Dessins et estampes du British Museum.

- La spécialiste des Florentins Mina Gregori.

Bianca Sforza[modifier | modifier le code]

Son association avec l'ouvrage de la Sforziada suggère que le portrait représente Bianca Sforza (1482-1497), qui était la fille de Ludovico Sforza et d'une de ses maîtresses Bernardina de Corradis. Au moment de ce portrait elle avait à peu près 13 ans. Leonard a peint trois autres portraits associés avec la famille ou la cour de Ludovico Sforza, la Dame à l'hermine, La Belle Ferronnière et le portrait de Ginevra de' Benci. En 1496, au mariage de Bianca Sforza à Galeazzo Sanseverino, le commandant militaire et ami de Ludovico Sforza, une copie de l'ouvrage de la Sforziada fut offert à Sanseverino comme cadeau de mariage. La Sforziada est actuellement à la Biblioteka Narodowa, de Varsovie et la feuille du portrait correspond exactement au velin et aux coutures de la reliure, correspondant à une page manquante de cet ouvrage[6].

L'œuvre aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'œuvre est apparue dans une vente de Christie's en 1998, où elle a été adjugée 19 000 $. Elle a été revendue pour un prix à peu près équivalent en 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Kemp et P. Cotte, La Bella Principessa. The Profile Portrait of a Milanese Woman - The Story of the New Masterpiece by Leonardo da Vinci, Hodder & Stoughton, London, (2010), (ISBN 9781444706260)
  2. Catalogue de Christie's, New York, 30 janvier 1998, lot 402
  3. « Le Monde » (consulté le 5 mai 2012)
  4. Leonardo Infinito, Scripta Maneant Edizioni, 2010, Bologne, Italie
  5. « Le « pastel » retrouvé ; un nouveau portrait de Leonard ? » in Revue ARTES 2008-2009, p.63-87
  6. http://www.lumiere-technology.com/discoveries2.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La princesse perdue de Léonard de Vinci, Peter Silverman, 2012 (ISBN 9782753301498)

Lien externe[modifier | modifier le code]