Andrea Solari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Solari.

Andrea Solari

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

La Vierge au coussin vert vers 1507, Musée du Louvre.

Naissance 1460
Milan, Italie
Décès 1524
Milan
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Activités Artiste-peintre
Formation Cristoforo Solari
Maîtres Léonard de Vinci
Élèves Andrea Sabbatini
Mouvement artistique Renaissance

Œuvres réputées

Charles d'Amboise ; La Vierge au coussin vert

Andrea Solari ou SolarioAndrea di Bartolo[1] (1460 à Milan - 1524) est un peintre italien de la Renaissance, membre de la famille Solari, qui fut une dynastie d'architectes et d'artistes. (référencé aussi Andrea Solario 1475-1515 ? )

Il se forme dans ce milieu lombard ouvert aux apports nordiques, sensible à la proximité de Venise[2]. Il fut un des plus importants peintres de l'école de Léonard de Vinci. Son frère Cristoforo Solari a été son premier professeur.
Il est un des tout premiers italiens à s'expatrier en France de 1507 à 1510 avant la venue de Rosso et du Primatice que François 1er attire à Fontainebleau à partir de 1530[2]. Andrea Sabbatini a été de ses élèves.

Expositions[modifier | modifier le code]

La Tête de saint Jean-Baptiste, appartenant au département des peintures du musée du Louvre, a été exposée du 4 décembre 2012 au 11 mars 2013 dans l'exposition temporaire Renaissance du Louvre-Lens, sous le numéro de catalogue 25[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Retour en France, après 1510[modifier | modifier le code]

  • La Joueuse de luth, v.1510, huile sur bois, 65 × 52 cm, Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome
  • San Gerolamo nel deserto, 1510-1515
  • San Giovanni Battista; Sant'Antonio Abate, 1512
  • La Mort de Cléopâtre, 1514, collection privée
  • Repos pendant la fuite en Égypte, 1515, bois, 77 × 55 cm, Museo Poldi Pezzoli, Milan
  • Salome recevant la tête de saint Jean-Baptiste, 1520-1524, huile sur bois, 57 × 47 cm, Metropolitan Museum of Art, New York
  • Salome avec la tête de saint Jean Baptiste, début 16ème, huile sur bois, 59 × 58 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne
  • Cristo benedicente, 1524
  • Christ portant sa croix, 1524, papier collé sur bois, 144 × 34 cm, Musée de Nantes
  • Marie-Madeleine, v. 1524, huile sur bois, 75 × 59 cm, Walters Art Museum, Baltimore

Sources[modifier | modifier le code]

  • Notice du musée du Louvre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice du Louvre
  2. a et b Henry-Claude Cousseau, Le Musée des Beaux Arts de Nantes, Fondation Paribas,‎ 1991 (ISBN 2907333097), p. 18
  3. Renaissance, Révolutions dans les arts, 1400-1530, p. 69
  4. Jean Philippe Breuille, « De Leonard de Vinci à Raphaël », Le Monde de la Peinture, no 3,‎ 2ème trimestre 1982

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Laura Angelucci, Françoise Barbe, Marc Bormand, Agnès Bos, Pascale Bourgain, Geneviève Bresc-Bautier, Jean-Pierre Changeux, Dominique Cordellier, Vincent Delieuvin, Pascal Dubourg Glatigny, Élisabeth Foucart-Walter, Hélène Grollemund, Philippe Lorentz, Sophie Makariou, Philippe Malgouyre, Cécile Scailliérez, Roberta Serra, Dominique Thiébaut, Pascal Torres, Christel Winling (préf. Henri Loyrette & Xavier Dectot), Renaissance, Lens & Paris, Musée du Louvre-Lens & Somogy éditions d'art,‎ novembre 2012, 23 cm × 29 cm, 360 p. (ISBN 978-2-36838-000-0 et 978-2-7572-0577-8), p. 69 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Liens externes[modifier | modifier le code]