Kadré Désiré Ouédraogo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouedraogo.

Kadré Désiré Ouédraogo est un homme politique burkinabé, né en 1953. Il fut l'un des premiers ministres du Burkina Faso les plus endurants, du 6 février 1996 au 7 novembre 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kadré Désiré Ouédraogo était Vice Gouverneur à la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest au moment de sa nomination surprise à la tête du gouvernement burkinabé en 1996. En effet, inconnu du sérail politique burkinabé, il succédait à Roch Marc Christian Kaboré avec une étiquette de technocrate.

Durant ses quatre années passées à la tête du gouvernement burkinabé il s'est attelé à consolider l'État burkinabé de la IVe république. Mais les observateurs notent que c'est durant son passage comme premier ministre que survint l'assassinat du journaliste Norbert Zongo, évènement qui entraina le pays dans une crise socio-politique sans précédent, et dont les auteurs courent toujours.

N'ayant aucun poids politique et manquant d'autorité, Kadré Désiré Ouédraogo n'a pas su non plus lutter contre la corruption qui est devenu le véritable talon d’Achille du régime du président Blaise Compaoré. De 2001 à 2012, il est ambassadeur du Burkina Faso auprès de l'Union Européenne et du Royaume de Belgique. Le 17 février 2012, il est nommé Président de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Monsieur Kadré Désiré Ouédraogo est diplômé de la Business School HEC Paris.