Jeux paralympiques d'été de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeux paralympiques d’été de 2012
Logo

Organisateur Comité international paralympique
Lieu Drapeau du Royaume-Uni Londres
Date Du 29 août 2012 au 9 septembre 2012
Site Web officiel
Compétition
Nations 164
Participants 4 200 environ
Sports 20
Disciplines 21
Épreuves 499
Symboles
Ouverture officielle Élisabeth II
Reine du Royaume-Uni
Serment olympique Liz Johnson
Nageuse britannique
Flamme olympique Margaret Maughan
Archère britannique
Mascotte(s) Mandeville

◄ 2008 Jeux paralympiques 2016 ►

Les XIVe Jeux paralympiques, intitulés Jeux paralympiques d'été de 2012, se déroulent à Londres (voir les lieux d'accueil) du 29 août au 9 septembre 2012. Londres a remporté simultanément le droit d'organiser les Jeux paralympiques et les Jeux olympiques d'été de 2012 ; les autres villes candidates finalistes étaient Paris, New York, Madrid et Moscou. Le Royaume-Uni accueille ces Jeux pour la deuxième fois, après ceux de 1984 à Stoke Mandeville (coorganisés avec les États-Unis)[1]. Les Jeux sont présentés comme un « retour au pays », le mouvement paralympique étant né d'une initiative du docteur Ludwig Guttmann à Stoke Mandeville en 1948 ; il y avait organisé des Jeux pour ses patients handicapés de guerre[1],[2]. Vingt catégories sportives sont présentes aux Jeux de 2012 : le tir, le tir à l'arc, l'athlétisme, la boccia, le cyclisme, les sports équestres, le football à cinq, le football à sept, le goalball, le judo, la force athlétique, l'aviron, la voile, la natation, le tennis de table, le volleyball, le basketball, l'escrime, le rugby et le tennis.

Pour la première fois depuis les Jeux paralympiques d'été de 2000, les athlètes atteints de handicaps mentaux sont autorisés à prendre part, à la suite d'une décision du Comité international paralympique en 2008[3]. Ils concourent à des épreuves d'athlétisme, de natation et de tennis de table[1]. Quelque 4 200 athlètes sont attendus aux Jeux, soit environ 250 de plus qu'aux Jeux de 2008. Ces athlètes représentent 164 pays, soit 16 de plus qu'à Pékin. Quatorze nations participent aux Jeux pour la toute première fois : Antigua-et-Barbuda, le Brunei, le Cameroun, la République démocratique du Congo, les Comores, la Corée du Nord, Djibouti, la Gambie, la Guinée-Bissau, les Îles vierges américaines, le Libéria, le Mozambique, Saint-Marin, et les Îles Salomon[4]. Pour sa part, Trinité-et-Tobago participe aux Jeux paralympiques pour la première fois depuis 1988[5],[6].

Organisation et préparation[modifier | modifier le code]

Selon les organisateurs, environ 2,1 millions de tickets ont été vendus pour les jeux Paralympiques au 9 août 2012, battant ainsi le précédent record de Pékin[7]. Le 2 septembre, les ventes ont atteint 2,42 millions (sur environ 2,5 millions disponibles)[8]. Au Royaume-Uni, les Jeux bénéficient d'une couverture médiatique sans précédent, avec « une couverture télévisée toute la journée et des images en première page [des journaux] tous les jours ». La chaîne Channel 4 et ses chaînes associées, détentrices des droits, diffusent environ 500 heures de compétition[9]. Channel 4 orchestre une publicité importante pour susciter l'intérêt du public, notamment au moyen d'un clip intitulé Meet the Superhumans (« Voici les surhommes »), « largement acclamé » au-delà même du Royaume-Uni[10],[11],[12],[13]. La cérémonie d'ouverture est suivie par 11,2 millions de personnes au Royaume-Uni, donnant à Channel 4 un record d'audience que la chaîne n'avait pas connue depuis « plus d'une décennie »[8]. Les Jeux suscitent un engouement populaire dans le pays organisateur ; les stars paralympiques, tels Ellie Simmonds, David Weir ou Jonnie Peacock deviennent « connus de tous »[14].

Sites des compétitions[modifier | modifier le code]

Les Jeux paralympiques d'été de 2012 utilisent la plupart des installations des Jeux olympiques d'été de 2012, avec quelques nouveaux lieux tels que Eton Manor pour le tennis en fauteuil roulant et le circuit de Brands Hatch pour le cyclisme sur route[15]. Les installations olympiques de Londres ont spécialement été conçues pour être accessibles afin qu'elles puissent accueillir les Jeux paralympiques ; les sites olympiques contiennent des zones spéciales avec des sièges accessibles pour les Jeux paralympiques[15].

Journée paralympique et « Super Saturday »[modifier | modifier le code]

Le 8 septembre 2011 a été organisé à Trafalgar Square la Journée internationale paralympique, organisé par Rick Edwards, Ade Adepitan et Iwan Thomas, pour coïncider avec une visite à Londres des représentants du Comité international paralympique. L'événement célébré les Jeux paralympiques, la présentation et la démonstration des 20 sports qui figureraient pendant les Jeux. Le Premier ministre britannique David Cameron et maire de Londres Boris Johnson ont également fait une apparition[16].

Deux jours plus tard, le 10 septembre 2011, la chaîne de supermarchés Sainsbury's et Channel 4 ont présenté le Sainsbury Super Saturday, un événement familial à Clapham Common. L'événement comprenait des vitrines de sports paralympiques, et un concert mettant en vedette la musique pop avec des artistes tels que Nicola Roberts, The Wanted et The Saturdays[17].

Nations participantes[modifier | modifier le code]

Quatorze nations participent aux Jeux pour la toute première fois : Antigua-et-Barbuda, le Brunei, le Cameroun, la République démocratique du Congo, les Comores, la Corée du Nord, Djibouti, la Gambie, la Guinée-Bissau, les Îles vierges américaines, le Libéria, le Mozambique, Saint-Marin, et les Îles Salomon[4]. Pour sa part, Trinité-et-Tobago participe aux Jeux paralympiques pour la première fois depuis 1988[5],[6].

Le Malawi, qui devait également participer pour la première fois, a annulé sa participation quelques heures avant la cérémonie d'ouverture, expliquant n'avoir pas les moyens de prendre part aux Jeux. Le Botswana a également annulé sa participation au dernier moment. Le Comité olympique botswanais a en effet retiré son soutien financier au Comité paralympique du pays, évoquant des « anomalies financières » dans la gestion des fonds par ce dernier. Les deux pays auraient été représentés par des coureurs aveugles ou malvoyants[18].

Les 164 délégations participantes aux Jeux de 2012[19]
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
41 pays 28 pays 41 pays 47 pays 8 pays


Compétition[modifier | modifier le code]

Sports au programme[modifier | modifier le code]

Suite à l'autorisation des athlètes atteints de handicaps mentaux, le nombre de disciplines augmente de 27 par rapport aux Jeux paralympiques d'été de 2008.


Nombre d'épreuves Hommes Femmes Mixtes Total
Athlétisme Athlétisme 102 66 168
Aviron Aviron 1 1 2 4
Basket-ball Basket-ball 1 1 2
Boccia Boccia 7 7
Cyclisme Cyclisme
Route
Piste
27
16
11
19
12
7
4
3
1
50
31
19
Équitation Équitation 11 11
Escrime Escrime 7 5 12
Football Football à 5 1 1
Football Football à 7 1 1
Goalball Goalball 1 1 2
Nombre d'épreuves Hommes Femmes Mixtes Total
Haltérophilie Haltérophilie 10 10 20
Judo Judo 7 6 13
Natation Natation 89 59 148
Rugby-fauteuil Rugby 1 1
Tennis Tennis 2 2 2 6
Tennis de table Tennis de table 4 4 4 12
Tir Tir 3 3 6 12
Tir à l'arc Tir à l'arc 5 4 9
Voile Voile 3 3
Volley-ball assis Volley-ball 1 1 2
Total (20 sports) 259 205 35 499


Calendrier[modifier | modifier le code]

       Cérémonies        Jour de compétition        Jour de finale    4    Nombre de finales
Calendrier général des Jeux paralympiques de 2012[20],[21]
Août - Septembre 2012 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Cérémonies Logo IPC O C
Athlétisme Pictogramme Athlétisme 9 18 21 17 17 24 20 17 23 4
Aviron Pictogramme Aviron 4
Basket-ball Pictogramme Basket-ball 1 1
Boccia Pictogramme Boccia 3 4
Cyclisme Pictogramme Cyclisme 5 5 5 3 18 4 6 4
Équitation Pictogramme Équitation 2 3 2 4
Escrime Pictogramme Escrime handisport 4 4 2 1 1
Football à 5 Pictogramme Football à 5 1
Football à 7 Pictogramme Football à 7 1
Goalball Pictogramme Goalball 2
Haltérophilie Pictogramme Haltérophilie 2 3 3 3 3 3 3
Judo Pictogramme Judo 4 4 5
Natation Pictogramme Natation 15 15 15 14 14 15 15 15 15 15
Rugby Pictogramme Rugby-fauteuil 1
Tennis Pictogramme Tennis en fauteuil roulant 1 2 3
Tennis de table Pictogramme Tennis de table 4 4 2 2
Tir Pictogramme Tir 2 2 2 1 1 1 1 2
Tir à l'arc Pictogramme Tir à l'arc 4 3 2
Voile Pictogramme Voile 3
Volley-ball Pictogramme Volley-ball assis 1 1
Août - Septembre 2012 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9
       Cérémonies        Jour de compétition        Jour de finale    4    Nombre de finales


Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Les dix premières nations au classement des médailles de leurs athlètes sont :

  •      Pays organisateur (Royaume-Uni)
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de Chine Chine 95 71 65 231
2 Drapeau de Russie Russie 36 38 28 102
3 Drapeau de Grande-Bretagne Grande-Bretagne 34 43 43 120
4 Drapeau d'Ukraine Ukraine 32 24 28 84
5 Drapeau d'Australie Australie 32 23 30 85
6 Drapeau des États-Unis États-Unis 31 29 38 98
7 Drapeau du Brésil Brésil 21 14 8 43
8 Drapeau d'Allemagne Allemagne 18 26 22 66
9 Drapeau de Pologne Pologne 14 13 9 36
10 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 10 10 19 39

Événements et résultats marquants[modifier | modifier le code]

Nations[modifier | modifier le code]

Résultats marquants par discipline :

  • La Chine domine les épreuves d'athlétisme, obtenant 33 médailles d'or (sur 170), et 86 médailles au total[22]. Les Chinois se classent également premiers en natation avec 24 médailles d'or (sur 148), et 58 médailles au total[23]. De même en escrime, avec dix médailles dont six en or[24]. Et ils dominent de manière écrasante le tennis de table, avec 14 médailles d'or (sur 29) et 21 médailles au total (loin devant les Polonais classés deuxièmes avec cinq médailles dont trois en or)[25].
  • Les Britanniques demeurent la puissance dominante en cyclisme sur piste, avec quinze médailles dont cinq en or, mais sont talonnés par les Chinois (neuf médailles dont cinq en or)[26]. Les Britanniques conservent également leur place à la tête du podium en équitation, avec onze médailles dont cinq en or[27].
  • Le Nigeria domine les épreuves de force athlétique, obtenant douze médailles dont six en or, l'Égypte faisant également bonne figure[28].
  • En tennis, les Néerlandaises obtient les trois places sur le podium en simple dames, et l'or et l'argent en doubles[29].
  • Le Brésil conserve son titre paralympique en cécifoot (hommes), pour les troisièmes Jeux consécutifs[30]. En football à 7 (hommes), l'Ukraine, vainqueur en 2004 et 2008, perd son titre en finale face à la Russie[31].
  • En volleyball chez les hommes, l'Iran, championne paralympique à tous les Jeux depuis 1988 inclus, sauf en 2004, est battue en finale par la Bosnie, championne en 2004 et finaliste en 2000 et 2008. Chez les femmes, la Chine conserve son titre paralympique, obtenu lors de l'introduction de l'épreuve féminine en 2004[32].

Premières médailles :
Six pays obtiennent leur première médaille d'or aux Jeux paralympiques :

  • Le Chili (qui participe aux Jeux depuis la restauration de la démocratie en 1992 mais n'a jamais obtenu de médaille) avec Cristian Valenzuela dans le 5 000 m T11 (catégorie pour athlètes totalement aveugles)[33].
  • Les Fidji (dont c'est la septième participation aux Jeux) avec Iliesa Delana en saut en hauteur hommes T42 (amputé jambe)[34]. C'est non seulement la première médaille paralympique ou olympique fidjienne, de n'importe quelle couleur, mais aussi la première médaille d'or paralympique (ou olympique) jamais remportée par un athlète représentant un pays des îles du Pacifique[35].
  • La Macédoine, avec Olivera Nakovska-Bikova en tir au pistolet femmes SH1 (catégorie pour athlètes capables de porter le pistolet sans support). La Macédoine avait auparavant obtenu une médaille d'argent aux Jeux d'Athènes en 2004[36].
  • La Namibie avec Johanna Benson dans le 200 m T37 (catégorie pour athlètes hémiplégiques)[37]. La Namibie avait auparavant obtenu une médaille de bronze aux Jeux de Pékin en 2008[38].
  • La Roumanie avec Carol-Eduard Novak en cyclisme sur piste, poursuite individuelle, catégorie C4 (qui regroupe divers handicaps physiques). Le même Carol-Eduard Novak avait obtenu la première et seule autre médaille paralympique de la Roumanie en 2008 : une médaille d'argent[39].
  • La Serbie obtient ses deux premières médailles d'or en tant que pays indépendant et distinct du Monténégro, après deux médailles d'argent lors de sa première participation en tant que tel en 2008[40].

Outre le Chili et les Fidji, dont la première médaille paralympique est une médaille d'or, trois pays obtiennent leur première médaille aux Jeux paralympiques :

Athlètes[modifier | modifier le code]

  • Le coureur sud-africain Oscar Pistorius, la « star des Jeux »[45], qui a également participé aux Jeux olympiques parmi les valides, est détrôné sur l'épreuve du 200 m (T44) par le Brésilien Alan Oliveira, et sur le 100 m par le Britannique Jonnie Peacock, mais conserve son titre paralympique sur le 400 m, et obtient également la médaille d'or en équipe sur le relai 4×100 m T42-44[46].
  • L'Irlandais Jason Smyth « demeure le coureur paralympique le plus rapide de tous les temps », obtenant l'or sur le 100 m catégorie T13 (déficients visuels) en 10,46 s[47].
  • Le nageur brésilien Daniel Dias, né sans mains ni pieds, remporte six médailles, toutes en or, catégorie S5 (handicap lourd)[48],[50].
  • La nageuse sud-africaine Natalie du Toit, qui participe à ses derniers Jeux paralympiques après avoir également pris part aux Jeux olympiques parmi les valides en 2008, obtient trois médailles d'or et une d'argent (catégorie S9)[51].
  • L'Italien Alex Zanardi, ancien pilote de Formule 1 reconverti au cyclisme handisport après la perte de ses deux jambes dans un accident en piste, remporte deux médailles d'or en cyclisme catégorie H4, en contre-la-montre et en course en ligne[52].
  • Le Britannique David Weir remporte quatre médailles d'or dans les épreuves de course T54 (en fauteuil roulant) : le 800 m, le 1 500 m, le 5 000 m et le marathon[53]. Sa compatriote Sarah Storey obtient également quatre médailles d'or, en cyclisme : deux en épreuves sur route, et deux sur piste, catégorie C5 (handicaps les moins lourds)[54].
  • Le Marocain El Amin Chentouf améliore de 30 secondes le record du monde du 5 000 mètres catégorie T12 (déficients visuels), en 13:53.77, à tout juste une minute du record du monde des valides[47].
  • L'Américain Matt Stutzman, tireur à l'arc sans bras utilisant ses pieds, devenu « l'une des figures les plus reconnaissables de ces Jeux paralympiques », obtient la médaille d'argent en individuel libre[55].
  • Le Sud-Africain Achmat Hassiem, qui avait perdu une jambe en sauvant son frère d'un requin, obtient la médaille de bronze au 100 m papillon catégorie S10[47].
  • Le coureur Houssein Omar Hassan, premier et seul Djiboutien aux Jeux, blessé au tendon au départ de sa course, effectue en boitant la totalité de sa course dans l'épreuve du 1 500 m T46 (catégorie amputé bras), terminant en 11:23.50 sous les acclamations de la foule, après avoir été seul en piste pour les deux derniers tours de piste[56].
  • Le nageur Hassani Djae Ahamada, premier et seul Comorien aux Jeux, éliminé pour faux départ dans les séries du 50 m nage libre S9, refuse de quitter la piscine et complète sa course malgré les tentatives pour l'en empêcher, « pour le plus grand plaisir de la foule »[47].
  • Le para-cycliste suisse Heinz Frei gagne son quinzième titre paralympique en remportant l'or au contre-la-montre de handbike.

Incidents[modifier | modifier le code]

Le 23 août 2012, le Comité olympique jordanien exclut trois des membres de sa délégation. Ils sont soupçonnés d'agression sexuelle dans un camp d'entraînement pour les jeux en Irlande du Nord[57]. Le 2 septembre 2012, le Brésilien Alan Oliveira remporte le sprint 200 m devant le Sud-Africain Oscar Pistorius, pourtant grand favori de l'épreuve. À peine la course terminée, Pistorius dénonce publiquement la longueur des prothèses en forme de lames portées par ses concurrents et met en cause les instances paralympiques[58]. Le 3 septembre 2012, Pistorius est convoqué par le Comité international paralympique désireux de l'entendre. Entre temps, un contrôleur du Comité international paralympique a mesuré les prothèses des huit athlètes en lice lors de l'épreuve[59].

Un nombre inconnu d'athlètes, estimé au tiers des concurrents, pratiquerait une forme d'auto-mutilation appelée boosting pour accroître leur pression sanguine[60].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Ce tableau représente l'audience de la cérémonie d'ouverture. L'audience de la cérémonie d'ouverture est estimée à plus d'un milliard de téléspectateurs[61].

Pays Chaîne(s) Téléspectateurs Part d’audience (%) Références
Drapeau : Australie Australie ABC [62]
Drapeau : Brésil Brésil Globo et SporTV [63]
Drapeau : Canada Canada CTV
TSN2
RDS
Sportsnet One
[64]
Drapeau : France France TV8 Mont-Blanc: diffusion des épreuves[65]
France Télévisions : France Ô (cérémonies d'ouverture et de clôture), France 2 et France 3 (résumés) [66]
Drapeau : Royaume-Uni Grande-Bretagne Channel 4 [67]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c "Londres veut organiser les plus gros Jeux paralympiques de l'histoire", Le Monde, 27 août 2012
  2. (en) "The Paralympics have come home. And, my, how they've grown!", The Independent, 26 août 2012
  3. (en) "Paralympics to alter entry policy", BBC, 13 septembre 2008
  4. a et b (en) "London 2012 to be biggest Paralympic Games ever", site officiel, 21 mai 2012
  5. a et b (en) "Paralympic athletes thrill students", The Guardian (T&T), 17 mai 2012
  6. a et b Trinité-et-Tobago aux Jeux paralympiques, Comité international paralympique
  7. Paralympiques : 2,1 M de tickets vendus, Le Figaro, 9 août 2012.
  8. a et b (en) "Paralympics 2012: Packed houses, deafening cheers: who'd have thought we could do it again?", The Guardian, 2 septembre 2012
  9. (en) "Paralympic coverage beyond 'wildest dreams' says governing body as they appeal for continued coverage of sports", The Independent, 10 septembre 2012
  10. (en) "Channel 4 hopes for a Paralympic gold", The Guardian, 26 août 2012
  11. (en) "'Meet the Superhumans': Paralympians burst onto world stage", NBC, 29 août 2012
  12. (en) "The superhuman sports heroes set to storm London", News.com.au, 28 août 2012
  13. (en) "London 2012 Paralympics: Channel 4 launches Paralympic Games advert", The Telegraph, 18 juillet 2012
  14. (en) "Paralympics 2012: games has had seismic effect on public attitude to disabled, says Lord Coe", The Telegraph, 9 septembre 2012
  15. a et b (en) « London 2012: let the Paralympics preparations begin », The Guardian (consulté le 18 August 2012)
  16. (en) « London 2012: David Cameron visits Paralympic Day », BBC News,‎ 8 September 2011 (lire en ligne)
  17. (en) « Sainsbury's Super Saturday — News — Sainbury's Super Saturday », Channel 4,‎ 18 August 2011 (consulté le 22 September 2011)
  18. (en) "Paralympics 2012: Malawi and Botswana withdraw teams", The Guardian, 30 août 2012
  19. (en) « Nations aux Jeux paralympiques d'été de 2012 », sur london2012.com
  20. (en) « Calendrier des Jeux paralympiques d'été de 2012 », sur london2012.com
  21. (en) [1], Calendrier des Jeux paralympiques d'été de 2012
  22. Tableau des médailles en athlétisme, site officiel Londres 2012
  23. Tableau des médailles en natation, site officiel Londres 2012
  24. (en) "Review: Chinese team stars of Wheelchair Fencing", BBC, 8 septembre 2012
  25. Tableau des médailles en tennis de table, site officiel Londres 2012
  26. (en) "Review: Brits bask in Velodrome glory", BBC, 9 septembre 2012
  27. (en) "Review: Great Britain dominate Equestrian", BBC, 5 septembre 2012
  28. (en) "Review: Nigeria team stars of Powerlifting", BBC, 6 septembre 2012
  29. (en) "Review: Golden glow for Netherlands women", BBC, 9 septembre 2012
  30. (en) "Brazil crowned 5-a-side Football champions", BBC, 8 septembre 2012
  31. (en) "Russia seal final gold", BBC, 9 septembre 2012
  32. (en) "Gold success for Bosnia and Herzegovina", BBC, 8 septembre 2012
  33. Fiche : Chili, site officiel Londres 2012
  34. Fiche : Fidji, site officiel Londres 2012
  35. (en) "Sport: Fiji’s Iliesa Delana wins Pacific’s first ever Paralympic gold medal", Radio New Zealand International, 3 septembre 2012
  36. Fiche : Macédoine, site officiel Londres 2012
  37. (en) "Paralympics team to receive heroes' welcome", Namibia Sport, 9 septembre 2012
  38. Fiche : Namibie, site officiel Londres 2012
  39. Fiche : Roumanie, site officiel Londres 2012
  40. Fiche : Serbie, site officiel Londres 2012
  41. Fiche : Éthiopie, site officiel Londres 2012
  42. Fiche : Ouzbékistan, site officiel Londres 2012
  43. Fiche : Sri Lanka, site officiel Londres 2012
  44. (en) "Sri Lanka's First-ever Paralympic medal winner felicitated in London", gouvernement du Sri Lanka, 9 septembre 2012
  45. "Oscar Pistorius, alias Blade Runner, star des Jeux Paralympiques", Agence France-Presse, 25 août 2012
  46. Fiche : Oscar Pistorius, site officiel Londres 2012
  47. a, b, c et d (en) "Faster, higher, stronger: The top 50 moments from the London 2012 Paralympics", The Independent, 9 septembre 2012
  48. a et b Tableau des médailles par athlète, site officiel Londres 2012
  49. (en) "Freney's the next Phelps", The Âge, 9 septembre 2012
  50. (en) "Paralympic profile: Daniel Dias, swimming", The Independent, 24 août 2012
  51. (en) "Paralympics 2012: Natalie du Toit second in final race", BBC, 7 septembre 2012
  52. (en) "Paralympics 2012: former Formula One driver Alessandro Zanardi wins bunch sprint to claim second gold", The Telegraph, 7 septembre 2012
  53. (en) "David Weir caps GB's golden London 2012 Games with marathon victory", The Guardian, 9 septembre 2012
  54. Fiche : Sarah Storey, site officiel Londres 2012
  55. (en) "Paralympics 2012: armless archer Matt Stutzman takes silver after final with Jere Forsberg", The Telegraph, 3 septembre 2012
  56. (en) "London rises to limping last at Paralympic Games", The Australian, 2 septembre 2012
  57. JO : trois athlètes jordaniens exclus, Le Figaro, 23 août 2012.
  58. http://www.rds.ca/amateurs/chroniques/347270.html
  59. http://www.rts.ch/sport/tout-le-sport/4241964-oscar-pistorius-presente-ses-excuses-apres-son-coup-de-sang.html
  60. « Jeux paralympiques : l'auto-mutilation, l'autre dopage », Nouvel Observateur,‎ 28 aoüt 2012 (lire en ligne)
  61. « Londres, ville hôte de l’audience mondiale »
  62. « Paralympic team reveals Games wear », ABC, 4 mai 2012
  63. « Globo compra direitos da Paraolimpíada 2012 e estuda transmitir eventos ao vivo », UOL, 5 janvier 2012
  64. « >Follow Your Team: Canadian Paralympic Committee Announces London 2012 Paralympic Games Coverage », Site du comité paralympique canadien
  65. Les Jeux paralympiques en intégralité sur TV8 Mont-Blanc, Le Point, 14 août 2012.
  66. Comment suivre les Jeux Paralympiques, L'express, 29 août 2012.http://www.francetv.fr/sport/les-jeux-paralympiques-2012/
  67. « Unprecedented Rolling Coverage for London 2012 », site officiel du mouvement paralympique, 28 mai 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :