Ellie Simmonds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ellie Simmonds Swimming pictogram white.png
Eleanor Simmonds and Oscar Pistorius at International Paralympic Day, Trafalgar Square, London - 20110908.jpg
Ellie Simmonds avec Oscar Pistorius en 2011.
Informations
Période active en activité
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Naissance 11 novembre 1994
Lieu Walsall
Club Swansea HPC
Records
Grand bassin records du monde S6 :
200m nage libre : 2:43.01 (2011)
400m nage libre : 5:19.17 (2012)
800m nage libre : 11:24.36 (2011)
200m 4 nages ind. : 3:05.39 (2012)
Palmarès
Jeux paralympiques 4 1 1
Championnats du monde de natation paralympique 10 3 1
Coupe du monde paralympique 2 0 0
Championnats d'Europe de natation paralympique 7 1 1
Championnats britanniques 8 6 3
Distinctions
MBE

Eleanor "Ellie" Simmonds OBE, née le 11 novembre 1994 à Walsall en Angleterre[1],[2], est une nageuse britannique, quatre fois championne paralympique.

Née atteinte d'achondroplasie, elle mesure 1,23 m à l'âge de 17 ans. Elle commence à nager à l'âge de cinq ans, et prend part à ses premières compétitions à l'âge de huit ans, contre des filles valides. Après avoir vu son « héroïne » Nyree Lewis remporter l'or aux Jeux paralympiques d'été de 2004Athènes), elle décide de viser le handisport de haut niveau[2],[3],[4].

Elle prend part aux Championnats du monde de natation paralympique de 2006 à Durban ; dans la catégorie S6, qui inclut les athlètes nains, elle termine sixième dans l'épreuve du 400 m nage libre, son meilleur résultat, en 6:18.46[5].

Elle se qualifie dans la délégation britannique aux Jeux paralympiques d'été de 2008 à Pékin, où elle prend part aux épreuves de natation, toujours dans la catégorie S6. À l'âge de 13 ans, elle obtient deux médailles d'or, au 100 m et au 400 m nage libre, devenant l'une des sensations de l'équipe paralympique britannique. Elle est également finaliste dans ses trois autres disciplines : le 50 m nage libre; le 50 m papillon, et le 200 m 4 nages individuel. Elle est à ce moment la seconde plus jeune athlète paralympique britannique de l'histoire (après la nageuse Joanne Rout, âgée de 12 ans aux Jeux de 1988), et la plus jeune championne britannique en épreuve individuelle[2],[5],[6].

Aux Championnats d'Europe de natation paralympique de 2009 à Reykjavik, elle remporte cinq médailles d'or, toujours dans la catégorie S6 : le 50 m, 100 m et 400 m nage libre, le 200 m medley individuel, et le 4x100 relai nage libre. Aux Championnats du monde de 2009 à Rio de Janeiro, elle obtient six médailles d'or (les mêmes qu'aux Championnats d'Europe, plus le 4x100 relai medley) et une d'argent (100 m medley individuel)[5]. Cette même année, elle est la plus jeune personne de l'histoire à être nommée membre de l'Ordre de l'Empire britannique, par la reine Élisabeth II à Buckingham Palace[7],[3].

Aux Championnats du monde de 2010 à Eindhoven, elle remporte quatre médailles d'or, deux d'argent et une de bronze. Aux Championnats d'Europe de 2011 à Berlin : deux médailles d'or, une d'argent et une de bronze[5]. Elle explique avoir dû interrompre son entraînement avant les championnats d'Europe pour se consacrer à ses GCSE (diplômes de l'enseignement secondaire). Elle est notamment battue sur le 100 m nage libre par sa principale rivale, la Néerlandaise Mirjam de Koning-Pepper[3].

En outre, à la Coupe du monde paralympique, qui se tient chaque année à Manchester, elle a remporté l'or au 100 m nage libre en 2009, et l'or au 200 m medley individuel en 2011[8].

En 2011, à un an des Jeux paralympiques d'été de 2012 à Londres, Ellie Simmonds est « le visage du sport paralympique britannique »[3]. En amont des Jeux, la chaîne télévisée Channel 4, détentrice des droits de diffusion dans le pays organisateur, la décrit comme « l'athlète paralympique la plus célèbre du Royaume-Uni »[9]. Elle apparaît dans le clip de Channel 4 Meet the Superhumans (« Voici les surhommes ») qui vise à promouvoir les Jeux auprès du public[10].

Aux Jeux de Londres, elle prend part à quatre épreuves : le 50m nage libre, où elle obtient la médaille de bronze ; le 100m nage libre où elle obtient l'argent, avec un record d'Europe en 1:14.82 ; 400m nage libre où elle obtient l'or en 5:19.17, nouveau record du monde ; et le 200m 4 nages individuel, où elle obtient la médaille d'or en 3:05.39, également un nouveau record du monde[1]. À l'instar des autres champions olympiques et paralympiques des Jeux de Londres, elle est honorée par la Royal Mail de deux timbres poste à son effigie, et deux des boîtes postales rouges iconiques de la Royal Mail (l'une à Walsall, l'autre à Swansea où elle réside) sont repeintes en or pour commémorer ses médailles[11]. Fin décembre 2012, elle est faite officier de l'Ordre de l'Empire britannique[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche biographique, site officiel Londres 2012
  2. a, b et c (en) Fiche biographique, The Daily Telegraph
  3. a, b, c et d (en) "Ellie Simmonds: 'When we're in the pool, it's war'", The Guardian, 29 août 2011
  4. (en) "Golden girl in the pool", The Hindu, 6 septembre 2012
  5. a, b, c et d Fiche biographique, British Swimming
  6. (en) "Eleanor Simmonds claims two swimming gold medals at 2008 Beijing Paralympics", The Daily Telegraph, 15 septembre 2008
  7. (en) "Swimmer Ellie receives MBE at 14", BBC, 18 février 2009
  8. Fiche biographique, Association paralympique britannique
  9. (en) "Meet the Paralympians: Ellie Simmonds", vidéo Channel 4
  10. (en) "Meet the Superhumans", vidéo Channel 4
  11. (en) "Paralympian Ellie Simmonds Swansea gold postbox honour", BBC, 4 septembre 2012
  12. (en) London Gazette, 29 décembre 2012, supplément

Voir aussi[modifier | modifier le code]