Jean de Bourgogne (1415-1491)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SOAOTO - Jean de Bourgogne (1415-1491).jpg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Bourgogne et Jean de Nevers.

Jean de Bourgogne, né à Clamecy en octobre 1415, mort à Nevers le 25 septembre 1491, comte d'Étampes (1416-1421), de Nevers, de Rethel (1464-1491) et d'Eu (1472-1477), fils de Philippe de Bourgogne, comte de Nevers et de Rethel, et de Bonne d'Artois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean naît à Clamecy en octobre 1415, quelques jours avant la mort de son père à la bataille d'Azincourt, le 25 octobre. Bien que de nombreux généalogistes fixent la naissance de Jean au 25 octobre 1415, soit le jour de la mort du comte de Nevers, les sources comptables bourguignonnes prouvent qu'il était déjà né le 21 octobre, date où Jean sans Peur, son oncle et parrain, séjourne à Clamecy pour son baptême[1].

Étant fils cadet, il ne peut pas prétendre à recevoir un gros héritage, et son arrière-grand-père Jean Ier de Berry lui lègue le comté d'Étampes. Ce dernier meurt en 1416, mais le Conseil du roi de France conteste le leg, et un procès le dépouille d'Étampes qui est donné en 1421, à Richard de Bretagne. Jean n'a alors que six ans, mais il continue à porter le titre de comte d'Étampes, qui d'ailleurs lui est reconnu à nouveau par le roi de France par le traité d'Arras en 1435.

Jean combat dans l'armée de son cousin Philippe III le Bon, duc de Bourgogne et opère en Picardie (1434), à Calais (1436), au Luxembourg (1443) et en Flandre (1453), mais il se brouille mortellement avec le fils héritier, Charles le Téméraire et se rallie à Louis XI.

À la mort de son frère Charles de Bourgogne, en 1464, il hérite des comtés de Nevers et de Rethel.

En 1465, il est un partisan et un soutien de Louis XI contre la Ligue du Bien public. Le 10 août, lors du siège de Paris, Louis XI le nomme lieutenant général pour la durée de son séjour en Normandie afin de lever des troupes. Il remplace à ce poste le suspect Charles de Melun, dont le roi craint la duplicité avec certains princes rebelles. Par leur attitude énergique, le comte Jean et le prévôt des marchands Henri de Livres parviennent à éviter que certains notables ne livrent la ville aux ligueurs.

En 1472, il hérite du comté d'Eu, qu'il vend en 1477 à Charles le Téméraire.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa en premières noces à Amiens en 1435 Jacqueline d'Ailly († 1470) fille de Raoul d'Ailly, vidame d'Amiens. De ce premier mariage, il eut :

  • Élisabeth, mariée à Bruges le 22 avril 1455 à Jean Ier (1419 † 1481), comte de Clèves. Jean la désigna comme héritière de Nevers, mais elle mourut avant lui. Ce fut son fils Engilbert de Clèves qui devint comte de Nevers en 1491.
  • Philippe, né en décembre 1446, mort à Bruxelles le 7 mai 1452.

Veuf, il se remarie à Boussac[Lequel ?] le 30 août 1471 avec Pauline de Brosse (1450 † 1479), fille de Jean II de Brosse, comte de Penthièvre, et de Nicole de Châtillon. Ils eurent :

  • Charlotte (1472 † 1500), comtesse de Rethel, mariée en 1486 avec Jean d'Albret († 1524), seigneur d'Orval.

En troisièmes noces, il épousa à Châlus-Chabrol le 11 mars 1480 Françoise d'Albret (1454 † 1521), fille d'Arnaud Amanieu d'Albret, seigneur d'Orval, et d'Isabelle de la Tour d'Auvergne, et sœur de Jean d'Albret.

Il eut plusieurs fils illégitimes :

  • Jean, qui fut moine à Nevers
  • Gérard, vivant en 1476

Il en légitima deux autres nés de Marguerite de Ghistelles :

  • Pierre de Nevers
  • Philippe de Nevers († 1522), seigneur de Rosoy, marié en 1480 à Marie de Roye († 1488), et père de Françoise, dame de Rosoy, (1480 † 1527), mariée à Philippe de Halewyn, seigneur de Piennes († 1517)

Ascendance[modifier | modifier le code]

          ┌──> Jean II le Bon (1319-1364)
          │    roi de France
          │
     ┌──> Philippe le Hardi (1342-1404) 
     │    duc de Bourgogne
     │    │
     │    └──> Bonne de Luxembourg (1315-1349)
     │         
     │
┌──> Philippe de Bourgogne 
│    comte de Nevers et de Rethel
│    │
│    │    ┌──> Louis II de Male (1330-1384)
│    │    │    comte de Flandre, de Nevers et de Rethel
│    │    │
│    └──> Marguerite III de Flandre (1350-1405)
│         comtesse de Flandre, de Nevers et de Rethel
│         │
│         └──> Marguerite de Brabant (1323-1368)
│              
│
Jean de Bourgogne (1415-1491)
comte d'Etampes, de Nevers, de Rethel et d'Eu 
│
│         ┌──> Jean d'Artois (1321-1387)
│         │    comte d'Eu
│         │
│    ┌──> Philippe d'Artois (1358-1397) 
│    │    comte d'Eu
│    │    │
│    │    └──> Isabelle de Melun (1328-1389)
│    │         
│    │
└──> Bonne d'Artois (1396-1425)
     ...
     │
     │    ┌──> Jean de France (1340-1416)
     │    │    duc de Berry, comte d'Etampes 
     │    │
     └──> Marie de Berry (1367-1434)
          comtesse de Montpensier, duchesse d'Auvergne
          │
          └──> Jeanne d'Armagnac (-1388)
               ...


Notes[modifier | modifier le code]

  1. « souper et gister à Clamecy, pour le baptesme du filz du conte de Nevers novellement né », Ernest Petit, Itinéraires de Philippe le Hardi et de Jean Sans Peur, ducs de Bourgogne (1363-1419), d'après les comptes de dépenses de leur hôtel, Collection de documents inédits sur l'histoire de France, vol. 36, Paris, Imprimerie nationale, 1888, p. 421 [lire en ligne].