Judith de Habsbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Judith de Habsbourg
Image illustrative de l'article Judith de Habsbourg

Titre Reine consort de Bohême
(12851297)
Prédécesseur Cunégonde de Slavonie
Successeur Élisabeth Ryksa de Pologne
Biographie
Dynastie Habsbourg
Naissance 1271
Décès
Père Rodolphe Ier de Habsbourg
Mère Gertrude de Hohenberg
Conjoint Venceslas II de Bohême
Enfants 10 enfants dont :
Venceslas III
Agnès
Anne
Élisabeth
Marguerite

Judith de Habsbourg (1271-21 mai 1297) est la plus jeune fille de l’Empereur Rodolphe Ier de Habsbourg et de son épouse Gertrude de Hohenberg. Elle est reine consort de Bohême de 1285 à 1297.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsqu'elle a cinq ans, son père, ayant signé le traité de paix de Vienne avec le roi de Bohême Ottokar II, décide de la marier au fils et héritier d'Ottokar, Venceslas. Les sœurs de Judith sont également unies à des rois ou des ducs : Mathilde est mariée au duc de Bavière Louis II.

Les fiançailles entre Venceslas II, devenu entre temps roi de Bohême, et Judith ont lieu en 1279 à Jihlava, et le mariage est célébré le 24 janvier 1285 à Cheb. La jeune mariée apporte en dot des terres "du duché d’Autriche, de la frontière de la Moravie jusqu’à celle du Danube". Après les festivités, la jeune reine, en raison de son jeune âge, retourne en Allemagne dans sa famille. Le couronnement de Venceslas est reporté en raison de l'absence de Judith, qui rejoindra finalement son époux à Prague.

Comme son père l'empereur Rodolphe, Judith n'éprouve guère de sympathie envers le beau-père de son mari, Zavis de Falkenstein. Celui-ci est régent du royaume conjointement à la reine-mère Cunégonde de Slavonie, qu'il a épousée secrètement. Après un procès, Falkenstein sera finalement exécuté en 1290, cinq ans après la mort de la reine Cunégonde.

Judith va tenter de réconcilier son mari et son frère, Albert Ier de Habsbourg. Elle apporte une influence allemande à la cour de Prague en y accueillant des chevaliers allemands, et contribue à faire de cette ville un centre culturel.

En 1297, Venceslas et Judith sont couronnés roi et reine de Bohême. Elle meurt quelques semaines plus tard, après avoir donné naissance à son dernier enfant.

Descendance[modifier | modifier le code]

Venceslas et Judith ont dix enfants, dont quatre seulement parviennent à l’âge adulte :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d‘Europe - Tableau 86, Bordas, 1995. ISBN 2-04-027115-5

Sources[modifier | modifier le code]