Jéhu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jehu (homonymie).
Jéhu
Jéhu, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Jéhu, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Titre
Roi d'Israël
-841-814[1]
Prédécesseur Joram, qu'il a assassiné
Successeur Joachaz, son fils
Biographie
Dynastie Maison de Jéhu
Date de décès -814
Nature du décès Mort naturelle
Sépulture Samarie
Père Jehoshaphat
Enfant(s) Joachaz
Entourage Prophète Élisée
Religion Judaïsme
Résidence Palais royal de Samarie
Rois de Juda contemporains : Ochozias, Athalie, Joas

Jehu (hébreu : יהוא), fils de Jehoshaphat[2], et petit-fils de Nimshi, est le dixième roi d'Israël, de -841 à -814.

Présentation[modifier | modifier le code]

Jéhu est un général de l'armée du roi Joram. À la suite de la défaite du siège de Ramoth en Galaad, au cours duquel Joram est blessé, Jéhu soulève l'armée contre lui et le renverse : il tue Joram à Jezraël d'une flèche dans le dos et fait jeter son corps dans le champ de Naboth[3], jadis tué et spolié par les parents de Joram. Jéhu tue également les enfants de Joram et sa mère Jézabel[4]. Il réalise ainsi la prophétie d'Élie de vengeance divine contre Jézabel et succède à Joram[5]. Il règne 28 ans en Israël, à Samarie.

Dans la Bible[modifier | modifier le code]

Son règne est évoqué dans le Deuxième livre des Rois.

Règne[modifier | modifier le code]

Selon la Bible, Jéhu est oint roi d'Israël par un disciple du prophète Élisée, avec ordre de châtier la maison d'Achab et d'exercer la vengeance divine contre Jézabel[5].

Il tue ainsi le roi d'Israël Joram, fils d’Achab et de Jézabel, et prend sa succession. Il fait également tuer Ochozias, roi de Juda et témoin de son crime. Puis il fait tuer Jézabel et 70 autres descendants d'Achab, ainsi que les frères d'Ochozias.

Sur le plan religieux, il supprime d'Israël le culte de Baal en détruisant son temple et en massacrant ses prêtres, mais il ne s'attaque pas au culte des veaux d'or, instauré par Jéroboam Ier.

Sur le plan militaire, Jéhu est attaqué par Hazaël, roi de Damas, et cherche un appui auprès de Salmanazar III, roi d'Assyrie. Pour cela, il lui paie un tribut, mais cela ne suffit pas à délivrer complètement Jéhu d'Hazaël. Jéhu perd la partie de son royaume situé à l'est du Jourdain[5].

À sa mort, il est inhumé à Samarie et son fils Joachaz lui succède[5].

Chronologie[modifier | modifier le code]

William F. Albright date son règne autour de -842 à -815, alors que Edwin R. Thiele propose -841 à -814.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le rôle de Jéhu est interprété par :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Thiele. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives, et peuvent faire l'objet de débats entre exégètes. Cf. Rois de Juda
  2. le père de Jehu n'est pas Jehoshaphat de Judée, dont le père était le roi Asa de Judée. « En général Jehu est décrit comme étant le fils unique de Nimshi, probablement car Nimshi était plus connu ou pour éviter la confusion avec le roi de Judée (R’Wolf) ». Scherman, Nosson, ed., « I-II Rois », Les prophètes, 297, 2006. Voir (Livre des Rois 9:2)
  3. 2R 9,24
  4. 2R 9,33
  5. a, b, c et d Encyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :