Jéroboam Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jéroboam.

Jéroboam Ier fut roi d'Israël de -931 à -911. Son règne est évoqué dans le Premier livre des Rois. Selon cette source, il était à l'origine un serviteur du roi Salomon, et rencontra un jour le prophète Ahiyya. Celui-ci lui annonça qu'après la mort de Salomon, le Dieu d'Israël lui donnerait dix tribus à gouverner, et n'en laisserait que deux à Roboam, le fils de Salomon. Jéroboam, poursuivi par Salomon qui voulait sa mort, s'enfuit alors en Égypte où il resta jusqu'à la mort de Salomon.

Le jour où Roboam se rendit à la cité de Sichem pour se faire proclamer roi et succéder à son père, Jéroboam vint avec le peuple d'Israël et ils demandèrent au nouveau roi d'être moins dur que son père. Après trois jours de délibération, Roboam refusa et déclara qu'il allait être plus sévère encore. Alors dix tribus d'Israël se révoltèrent contre Roboam, et sacrèrent Jéroboam nouveau roi d'Israël. Les deux tribus restantes, celles de Juda et de Benjamin, restèrent fidèles à Roboam et constituèrent ce que l'on appelle le royaume de Juda.

Mais le principal lieu de culte des sujets de Jéroboam était resté à Jérusalem, qui était la capitale du royaume de Juda. Jéroboam fait alors ériger à Dan et Béthel, les deux extrémités de son royaume, des veaux d'or, qu'il fait mettre en place en tant que symboles de Dieu, enjoignant à la population de ne plus aller au culte au Temple de Jérusalem, mais plutôt d'apporter leurs offrandes aux sanctuaires qu'il venait d'ériger, renforçant ainsi l’indépendance politique du royaume d’Israël, qui n'est plus sous la tutelle de Jérusalem, du Temple et des prêtres. Cette politique sera ensuite suivie par presque tous les rois d’Israël.

Un jour, alors que Jéroboam brûlait des offrandes sur l'autel de Béthel, un homme de Dieu vint et annonça que Josias, futur roi de Juda, éradiquerait ce culte des idoles qui déplaît fortement au Dieu d'Israël. Jéroboam continua jusqu'à sa mort malgré cet avertissement. Son fils Nadab lui succéda.