Yahweh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article court présente un sujet plus développé dans : YHWH et Yahweh (divinité).

Yahweh ou Yahvé est une transcription utilisée depuis longtemps par l'Église catholique, obtenue en intercalant les deux voyelles « a » et « e » pour donner une forme prononçable aux quatre consonnes du tétragramme « YHWH », nom du dieu des Hébreux dans l'Ancien Testament. Elle peut être corroborée par des témoignages de Pères de l’Église[1], comme Épiphane de Salamine qui cite iabe comme un des noms de Dieu[2] ou Clément d’Alexandrie qui donne jave [3].

Au Moyen Âge, apparaît la transcription « Jéhovah »[4], obtenue en ajoutant les trois voyelles « e », « o » et « a », qui proviendrait des annotations vocaliques de textes massorétiques (versions juives de la Bible)[5]. Il s’agirait alors d’une erreur d’interprétation de la part des érudits catholiques, car ces annotations indiquent en fait le terme (p.ex. Adonaï, « Seigneur ») qui doit être lu lorsque le tétragramme apparaît dans le texte, et non la vocalisation du tétragramme proprement dit[6]. En effet, selon la tradition rabbinique[1], le judaïsme avait adopté à l’époque de Siméon le Juste l’interdiction de transcrire ou de prononcer le nom divin. Selon Maimonide, seuls les prêtres le prononçaient lors de certains rituels[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Catholic Encyclopedia ,B.D. Eerdmans, "The Name Jahu", O.T.S. V (1948) 1-29
  2. Epiphanius, Panarion, I, iii, 40, in P.G., XLI, col. 685
  3. Clément d'Alexandrie, Stromata V, 6:34–35:
  4. Et quod est nomen tuum? YHWH (en caractères hébreux) Jehova, sive Adonay, quia Dominus es omnium in incunable de Pugio fidei, III.2.3, commentaire du Livre des Rois datant de 1270
  5. Geoffrey Wigoder (dir.), Dictionnaire encyclopédique du judaïsme, Cerf-Laffont, coll. « Bouquins », 1996, article « Dieu, Noms de »
  6. H. W. F. Gesenius, Gesenius's Hebrew-Chaldee Lexicon to the Old Testament, Grand Rapids, Michigan: Baker Book House, 1979 [1847], p. 337